auteur
Jérémy Lison

Pendant ce temps-là, l’Eire de rien

Juin 2018. Tandis que les passionnés de foot avaient les yeux rivés vers la Russie pour suivre la Coupe du monde, en Irlande, on jouait la 22e journée d’Aitricity League.

Partager

 

Il est presque 20h45, heure française, lorsque les partenaire de Cristiano Ronaldo et leurs adversaires espagnols rentrent au vestiaire. À l’inverse, vingt-deux acteurs d’une rencontre de première division irlandaise opposant Saint Patrick’s Athletic à Sligo Rovers entrent sur une pelouse dublinoise.

 

4.000 kilomètres séparent les deux événements, mais autant dire que l’environnement en est à des années-lumière! À l’est, c’est une foule enjouée, colorée et festive entourée de nombreuses buvettes et stands publicitaires qui s’est rendue dans le moderne et vaste stade olympique de Sotchi. À l’ouest, seuls un petit groupe de jeunes hommes et un père accompagné de ses enfants longent un lotissement silencieux et sans âme les menant à Richmond Park. Un petit stade désuet perdu dans la banlieue de Dublin, ouvert aux quatre vents et dont il faut vraiment le voir de ses propres yeux pour savoir que ce genre d’endroit existe.

 

 

C’est dans ce cadre pittoresque que s’échauffent les joueurs des deux équipes pour ce match de ventre mou du championnat. Ils sont encouragés par un bon millier de supporters entonnant de brefs chants. Les Dublinois attaquent d’entrée le match, faisant le pressing et s’approchant des cages gardées par Mitchell Beeney, gardien anglais formé à Chelsea. Mais coup de tonnerre lorsque, sur leur première occasion, les joueurs de Sligo ouvrent le score à la 11e minute après un corner à la rémoise conclu par un "high-kick" improbable du défenseur central, Patrick McClean.

 

Cela ne décourage pas les Dublinois. Ils continuent de se ruer vers l’avant. Mais, à la demi-heure de jeu, sur un centre dégagé par la défense, un contre est idéalement conclu d’une frappe enroulée à mi-hauteur par Alister Roy, attaquant écossais prêté par Hearts of Middlothian. Au départ de l’action précédente, il semblait y avoir une faute dans la surface sur Ryan Brennan. Qu'importe, le score est donc de 0-2.

 

 

St Pats continue malgré tout de pousser et de dominer le reste du match, sans parvenir à marquer. C'est même au contraire le jeune attaquant Jack Keaney qui, en fin de match, triple la mise en profitant d’une mésentente entre deux défenseurs qui ne sautent pas à la retombée du ballon, pour ajuster tranquillement Barry Murphy et conforter la victoire de son équipe. Saint Patrick’s subit une lourde défaite (0-3) après avoir dominé et reste ainsi à la sixième place, voyant au passage ses chances de podium s'envoler. Grâce à leur réalisme, les joueurs de Sligo Rovers prennent de leur côté un bon bol d’air en atteignant la septième place et s’éloignent de la zone rouge.

 

Ce n’était évidemment pas aussi beau et technique que le fabuleux 3-3 entre le Portugal et l’Espagne mais on a tout de même eu droit à un festival de kick and rush, de duels physique, d’occasions manquées et de mauvaises relances. Que ce soit à Sotchi ou à Dublin, le spectacle était donc au rendez-vous.

 

 

McGrath, l'illustre ancien

Né le 4 décembre 1959 dans une banlieue londonienne sous le nom de Paul Nwobilo, d’un père nigérian et d’une mère irlandaise dont il adopta le nom, Paul McGrath effectue ses débuts à Saint Patrick’s lors de la saison 1981/82. Sacré meilleur joueur du championnat, le milieu défensif est rapidement transféré à Manchester United pour la somme de 32.000 £. Il y descend d’un cran pour devenir défenseur central sous les ordres de Ron Atkinson.

 

 

Après sept saisons et plus de 200 apparitions sous le maillot des Red Devils, avec à la clé une FA Cup en 1985, il rejoint Aston Villa en 1989. Il remporteral deux League Cup en 1994 et en 1996 et le titre honorifique de meilleur joueur du championnat lors de la saison 1992/93. Sa fin de carrière est plus moribonde, avec un départ à Derby County lors de la saison 1996/97, et une dernière pige en seconde division à Sheffield United l’année suivante.

 

Ses prestations ont naturellement fait de lui un des meilleurs défenseurs centraux de l’histoire du championnat anglais et de la sélection irlandaise. Avec son pays, il disputa deux phases finales de Coupe du monde, dont un quart de finale face à l’Italie en 1990, pour un total de 83 sélections (et huit buts) entre 1985 et 1996. En dehors du terrain, sa vie privée fut très compliquée, entre enfance malheureuse, graves problèmes d’alcoolisme et tentatives de suicide. Il racontera tout cela dans son autobiographie intitulée "Back from the Brink", sortie en 2006.

 

Fondé en 1921 (deux ans après l’indépendance du pays au Royaume-Uni), le championnat irlandais de première division possède la particularité de se jouer sur une année civile – cas unique en Europe occidentale. Dix équipes s'y s’affrontent quatre fois en match aller-retour. De par sa faiblesse (39e au classement UEFA), le il est très peu suivi et les Irlandais préfèrent supporter une équipe anglaise voir écossaise. Les centres de formations, peu réputés obligent, les meilleurs joueurs du pays à être formés au sein d’écuries anglaises.

Partager

> sur le même thème

FARC FC

Le football d'ailleurs


Les Dé-Managers
2018-05-14

Messi - Cristiano Ronaldo, qui est vraiment le plus fort ?

Délires FM – Depuis dix ans, ils dominent le monde du football. Alors pour enfin départager Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, on a utilisé un outil incontestable : Football Manager.


Jérôme Latta
2018-04-23

Hamburger SV, dinosaure au bord de l'extinction

Engagé dans une lutte désespérée pour échapper à la première relégation de son histoire, le HSV recevait Fribourg, samedi. Récit d'une rencontre qui a surtout démontré l'amour des supporters pour cette institution. 


Triste Grandsir
2017-12-19

Maria à tout prix

Pourquoi tant de joueurs venus du Brésil débutent leur carrière européenne au Portugal? Une histoire d'accords, de culture et, parfois, de mariages blancs...


>> tous les épisodes du thème "Le football d'ailleurs"

Sur le fil

[récit de voyage] Pluie de bière et chants offensants: un lecteur raconte la demi-finale et la finale des Bleus en… https://t.co/I9P1d24BpS

RT @Gilles_Juan: Il lui faut absolument passer le test des @cahiersdufoot https://t.co/0ai55f5haE

RT @NBeunaiche: Rien que pour ce qu'il dit de Deschamps, cette interview vaut le coup d'œil. Beaucoup d'amour pour Adil ❤ https://t.co/ZmDE…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Pognon, salaires, bilan comptable...

aujourd'hui à 13h42 - dugamaniac : T'oublies qu'il y a un contrat équipementier entre le club et l'équipementier tikko.Du point de... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 13h39 - Bof : Vous avez raison les gars, après l'intermède plaisant de la coupe du monde, revenons aux choses... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 13h39 - Marius T : Je crois que c’est le même. >>


Foot et politique

aujourd'hui à 13h29 - Il Capitano : Milan de solitude18/07/2018 à 23h40Sans chercher ni à justifier, ni à soutenir, ni à dénoncer,... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 13h23 - tikko : Ca demande à revisionner les images mais pour moi il quitte justement cette ligne et gagne + d'1 m... >>


World Cup, the road to Doha

aujourd'hui à 13h18 - leo : Honnêtement, je n'en ai aucune idée. Lopetegui avait un peu changé le jeu de l'équipe d'Espagne... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 13h07 - dugamaniac : Y a Lewczuk aussi. Et Jovanovic encore pour le moment. >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 13h01 - Teixeira Encore : Ce deal me semble plutôt bon pour les Raptors. Ils n'avaient plus aucune marge de manoeuvre, une... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 11h37 - Karim ben c'est moi : Tant qu'à s'inspirer de l'Italie, autant envisager des carrières à la Maldini non ? Varane et... >>


Good kop, bad kop

aujourd'hui à 10h43 - Emanon : Merci Sytchev pour ton retour très bien écrit, c'est extrêmement agréable à lire, ça donne... >>


Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)