auteur
Christophe Zemmour

Du même auteur

> article précédent

Finale 1930 : les balles du match

> article précédent

Zidane 1998, double Z au SDF

Petit 1998, millénaire nuit

Un jour, un but – Au bout de la Coupe du monde 1998, Emmanuel Petit traverse tout le terrain pour inscrire le dernier but de la compétition. Le millième de l’histoire d’une équipe de France qui décroche alors sa première étoile.

Partager

 

Christophe Dugarry n’avait de cesse de clamer qu’il serait le premier et le dernier buteur de la France lors de cette Coupe du monde 1998. Il a en effet inscrit le pion initial face à l’Afrique du Sud, puis une blessure musculaire contractée contre l’Arabie Saoudite l’a tenu éloigné des terrains jusqu’à la finale du 12 juillet. Il a même raté une belle occasion, lancé parfaitement par Zinédine Zidane, mais croisant trop sa frappe devant Claudio Taffarel.

 

La douleur ne s’est jamais vraiment estompée [1], mais cela ne l’empêche pas, en cette troisième minute du temps additionnel, de remonter le terrain balle au pied plein axe depuis l’entrée de sa surface de réparation. Il tarde un peu à donner “à gauche, à gauche, à gauche” à Patrick Vieira qui, lui, transmet directement du plat du pied droit à Emmanuel Petit. La passe est d’une précision clinique et échappe à Cafu. Le numéro 17 français vient alors de traverser tout le terrain et croise sa frappe du gauche.

 

 

« Tu as été le meilleur »

Le ballon a un peu d’effet et Taffarel ne plonge pas. Il est battu sur sa gauche et le cuir termine dans le petit filet. La France mène alors 3-0 et Petit s’écroule de joie. Il est très vite rejoint par Vieira et un Bixente Lizarazu hilare. La fête est totale et scelle la victoire française. Elle ponctue également le parcours individuel exceptionnel de Petit lors ce Mondial. Comme le lui confie Aimé Jacquet à l’issue du match: “Tu as été le meilleur, mon grand.” Et à bien regarder le tournoi du joueur d’Arsenal, ce n’est peut-être pas faux.

 

 

Retenu dans les vingt-deux pour son pied gauche et l’équilibre qu’il pourrait apporter à l’équipe en couvrant et complétant Lizarazu, Petit est titulaire à tous les matches hormis celui face à l’Arabie Saoudite. Surtout, il accomplit des performances pleines, à défaut de savoir de quel côté de sa poitrine son cœur est placé. Que ce soit dans un milieu à deux ou trois récupérateurs, sa présence physique, son abattage et ses gestes justifient le choix de Jacquet.

 

 

« Faire quelque chose de bien

Il a déjà été récompensé par un but victorieux lors du dernier match de poules contre le Danemark. Et là, en ce 12 juillet, il termine le match en défense centrale aux côtés de Franck Lebœuf, palliant l’expulsion de Marcel Desailly. Il a aussi eu une belle occasion en première période et, surtout, il a déposé le ballon sur la tête de Zidane pour l’ouverture du score.

 

Lors de cet ultime corner brésilien, le public du Stade de France chante déjà “Champions du monde! Champions du monde!” et Petit voit que les joueurs de la Seleçao ne se replacent pas. Alors, il part de sa surface et suit la contre-attaque. Au bout de sa course folle, la récompense. La conclusion d’une magnifique Coupe du monde pour lui et son pays. Le millième but de l’histoire de l’équipe de France. Petit a récemment témoigné à propos de ce moment: "J’ai alors eu le sentiment d'être vraiment utile, de faire quelque chose de bien." En effet... Merci, Manu.

 

[1] Dugarry a déclaré récemment avoir alors menti sur son état de santé et qu’il n’était en fait pas du tout en mesure de jouer la finale dans de bonnes conditions physiques.

Partager

> sur le même thème

Finale 1930 : les balles du match

> Dossier

Histoire FC

Un jour, un but


Richard N et Christophe Zemmour
2018-07-12

Zidane 1998, double Z au SDF

Un jour, un but – Le 12 juillet 1998 au stade de France, Zinédine Zidane marque deux fois le même but et assomme le Brésil. Le jour de gloire est arrivé.


Richard N
2018-07-10

Thuram 1998, buteur dubitatif

Un jour, deux buts – Le 8 juillet 1998 au stade de France, des Bleus en difficulté face à la Croatie en demi-finale de leur Coupe du monde se découvrent un buteur inattendu...


Richard N
2018-06-28

Blanc 1998, le but en Nord

Un jour un but – Le 28 juin 1998, au stade Félix-Bollaert de Lens, Laurent Blanc libère la France en inscrivant un but en or qui met fin à un étouffant huitième de finale face au Paraguay.


>> tous les épisodes de la série "Un jour, un but"

Sur le fil

RT @JeuneGuillou: L’enquête sur le trucage supposé du match PSG-Etoile rouge de Belgrade est au point mort. Le club serbe a déposé une plai…

Pour Raheem Sterling, les "différences de traitement" par les médias, selon que l’on soit blanc ou noir, conduisent… https://t.co/9VQNQ85LNb

RT @ma2thieud: Analyse intéressante des @cahiersdufoot de la redistribution des "indemnisations" aux clubs par la @fifa après la #CoupeDuMo…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 21h54 - Henri Désiré Landreau : Ahhhhh, c'était les + 100 euros pour un smicard de prime d'activité auxquels on devait arriver en... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 21h48 - El Mata Mord : « Working class hero » parce qu’elles sont jaunes les nonnes... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 21h47 - Lionel Joserien : On parle de Reims, Durix, mais Lucho cherchait à me piéger. Nous sommes donc d'accord Lucho, et... >>


Premier League et foot anglais

aujourd'hui à 21h30 - l'homme de la pampa : khweziaujourd'hui à 20h12avec Georgios Samaras en pointe, la star d'un Euro 2004 tristement... >>


Les jaunes, héros zen

aujourd'hui à 20h59 - Pavarrois : De toute façon, la Beaujoire, c'est juste le paquet cadeau avec l'étiquette "à détruire" pour... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 17h22 - L'amour Durix : Fichu HdP. Je suis cocobeloeil. >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 17h10 - LYon Indomptable : suppdebastille05/12/2018 à 12h47Au final que le rejet de biya soit fort je j'entends bien mais... >>


Manger (autre chose que) la feuille

aujourd'hui à 16h48 - Nos meilleures Sané : La convergence des luttes doit bien commencer par quelque part... lève ta fourchette avec moi... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 16h48 - Como Se Llacer : Sinon demain Belgrade, on le sent comment? Je sens bien le nul et un passage en 8eme a l'arrache... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 16h44 - De Gaulle Volant : Enfumage"Klopp : «Utiliser l'atmosphère d'Anfield»" (lequipe.fr) >>


Les brèves

Happy Neuer

Neuer : 'Finir l'année sur une bonne note'." (lequipe.fr)
Et en avant la Munich !

Malcolm Leaks

"Quand Malcolm enfile le maillot de l'OM." (lequipe.fr)

Emile Louis-II

"Les ‘combines’ de Monaco pour attirer les joueurs mineurs." (lequipe.fr)

Je crois keupon

"Laurent Blanc n'a esquivé aucun sujet. Même ceux qui fâchent..." (lequipe.fr)

Michel derche accueillant

"C'est devenu Montpellier Eros." (France Football)