auteur
antigone

Du même auteur

> article suivant

Deschamp’s Eleven

> article suivant

Petit 1998, millénaire nuit

> article précédent

Délit de supportérisme

"Quand l'homophobie recule, c'est le PSG qui avance"

Lancée dans le cadre de la "Journée du respect" organisée par le PSG et SOS Racisme, cette affirmation méritait d'être confrontée à l'Histoire.
Partager
À l'occasion de cette manifestation et de PSG-Toulouse, le club parisien a fait afficher sur le Parc des Princes différents slogans humanistes assortis de recommandations de bonne conduite.

psg_respect.jpg

"Quand l'homophobie recule, c'est le PSG qui avance", avec un petit coeur au milieu. Au-delà du choix discutable de la rime en "cule" du premier hémistiche, qui fait craindre le pire, arrêtons-nous un instant sur cette assertion un brin péremptoire, et passons-la au révélateur de l'Histoire, déplacé comme il se doit.

Janvier 1750, dernier "bûcher de Sodome" en France. Les gagne-deniers et cordonnier Jean Diot et Bruno Lenoir, pris de boisson, sont surpris par le guet, rue Montorgueil à Paris, en train de commettre ce qui aurait dû être considéré comme un banal outrage à la pudeur: je te montre mon Loko, tu me montres ton Llacer, on va pas en faire une Chapron. Normalement passibles d'une simple mercuriale, ils sont cependant condamnés à la peine maximum, sentence confirmée par le Parlement, et brûlés en place de Grève, le 6 juillet 1750, jour de la naissance d'Apoula Edel. L'homophobie avance, le PSG ne sort pas.

1789, Révolution Française, abandon de la répression pénale de l'homosexualité. Puisqu'on peut même plus rigoler un peu en traitant les tafioles de Benoît Pedretti, on se venge en guillotinant tout plein de gens coupables de porter la même perruque qu'Alain Cayzac. L'homophobie fait moins de vague, le PSG non plus.

La loi du 31 juillet 1920 réprimant la provocation à l'avortement et à la propagande anticonceptionnelle interdit toute propagande dans ce domaine et la loi du 27 mars 1923 modifiant les dispositions de l'article 317 du code pénal sur l'avortement, transforme le crime en délit, dans l'espoir d'une sévérité plus grande des juges professionnels. Parallèlement, l'administration renforce la surveillance des mœurs, en constituant des fichiers de recensement des homosexuels. La tâche est confiée à un certain Guy Adam, qui mélange ses fiches et ses moustachus. Adolf Hitler n'est pas très content et vient remettre un peu d'ordre. L'homophobie revient bien dans le match, le PSG fait le dos rond.

Les 21 et 23 mai 1941, les premiers déportés homosexuels arrivent dans deux convois au camp de Natzweiler-Struthof. La mise en place tactique du stratège Josef Mengele douche les derniers espoirs. Son homologue français Marcel Petiot s'en inspire et dissout les Boulogne Boys. L'homophobie progresse en blok équipe, le PSG régresse en tribune R1.

En 1968, la France adopte la classification de l'OMS, définissant l'homosexualité comme une maladie mentale. Godwin Okpara porte plainte pour diffamation. Il n'en obtiendra qu'une seule, et même pas à Sion. Ceci dit, elle est bonne. Quand l'homophobie retire l'échelle, le PSG s'accroche au pinceau.

Le 3 novembre 1998, la championne du monde Christine Boutin demande: "Où placera-t-on la frontière, pour un enfant adopté, entre l'homosexualité et la pédophilie?" C'est une question fort subtile ; même Siaka Tiéné tergiverserait au moment de trancher. Les grandes manifestations qui s'ensuivent rivalisent dans la finesse du slogan, tels que "Les P.D., au cimetière!" Devant un tel art de la banderole, le PSG ne peut que s'incliner et finit par obtempérer: Pierre Ducrocq sera bien transféré au Havre. Ce que l'homophobie fait avec une olive, le PSG le retire parce que c'est un peu sale.

Au terme de cette brillante comparaison des faits historiques, dont l'objectivité n'a rien à envier à la méthodologie Max Gallo©, nous pouvons à peu près affirmer que quand l'homophobie est près de la falaise, le PSG recule, mais sinon, oui.

Robin Leproux a donc raison. Vive lui. Vive le plan.

Posté par Antigone, samedi 26 février 2011 à 12h40, sur le fil Paris est magique (3 Academy Awards "Best foreign Soccer forum in the World").
Partager

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

RT @JeuneGuillou: Super format sur le bilan du Mondial pour chacun des 23 Bleus. Avec Presnel Kimpembe, premier homme-enceinte. https://t.c…

"La France était tellement forte qu'elle a largement battu une équipe meilleure qu’elle." Notre article sur la fin… https://t.co/twU2DJGKL9

En 1998, on lance les Cahiers. En 2018, on lance une revue. Achetez-là pour qu’on puisse lancer des trucs plus so… https://t.co/MoOZR1ayRy

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 23h43 - Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà : Qu'est-ce que je fais sur le filpol, je n'en sais rien. >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 23h41 - La Metz Est Dite : Si ça t'intéresse fabraf, KipléTV a les droits de retransmission (la course est intégré au... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 23h39 - khwezi : balashov22aujourd'hui à 21h58Ce petit intermède bleu étant passé, revenons à l'OL. Samedi, on... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 23h39 - Madar Kvador : Difficile de trouver un angle car difficile de trouver un héros précis. Pour le "storytelling",... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 23h37 - Ximenez et Castolo : Pourquoi chercher à comparer avec 98; on s'en moque: pas la même époque, pas le même football,... >>


World Cup, the road to Doha

aujourd'hui à 23h27 - Milan de solitude : L'équipe de mon tournoi :CourtoisMeunier - Varane - Granqvist - HernandezPogba - Kanté -... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 23h23 - Easy Sider : Alves a encore un an de contrat, et dans un 343 (si c'est ça qui est mis en place), il n'est pas... >>


Taquetique du tic au tac

aujourd'hui à 23h07 - Mik Mortsllak : Peut-être déjà évoqué ailleurs, mais la carte des passes de l'EdF en finale est assez... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 22h17 - Dehu Sex Machina : Onfray le match >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 21h34 - Tricky : Merci Moravcik, ça me rassure un peu dans la traversée du désert qui s'annonce. >>


Les brèves

Pepe honni

"Reina, gardien de Naples, dénoncé pour ses liens avec la mafia italienne." (20minutes.fr)

Mendycité

"Mendy : ‘J’ai la dalle’.” (lequipe.fr)

Pas Metz que un club

"Metz : Un groupe amoindri." (lequipe.fr)

DSKudetto

“Maurizio Sarri : ‘On a perdu le titre dans un hôtel’.” (lequipe.fr)

Mousse à mazout

"Sarr : ‘Il ne faut pas nous enflammer’." (sofoot.com)