auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article suivant

Anelka, trop bien compris

Quatrième remplacement : l’abus de tactique nuit-il au football ?

Une Balle dans le pied – La possibilité d'un quatrième remplacement durant la prolongation poursuit une évolution qui donne toujours plus d'importance au "coaching"… Au détriment de l'imprévisibilité du jeu et à l'avantage des plus gros effectifs?

Partager

 

Annoncée par la FIFA en même temps que l’adoption de l’arbitrage assisté de la vidéo pour la Coupe du monde 2018, la possibilité d’effectuer un quatrième remplacement durant les prolongations a été accueillie dans une remarquable indifférence.

 

La motivation la plus apparente de cette évolution est la préservation du spectacle au cours des prolongations. Ces dernières n’ont jamais fait l’unanimité car si elles réservent quelques inoubliables drames, elles sombrent souvent dans l’ennui et la crispation avec des équipes exténuées et craignant de se découvrir. Bientôt, près de la moitié des joueurs de champ n’auront pas quatre-vingt-dix minutes dans les jambes au coup d’envoi de la prolongation.

 

Cette mesure s’inscrit aussi dans un processus ancien, qui mérite pourtant d’être interrogé, tant il a changé la fonction des remplacements et tant il témoigne d’évolutions majeures.

 

À l’origine, le remplacement pallie une absurdité : la blessure définitive d’un joueur condamnait son équipe à jouer en infériorité numérique. Impossible de ne pas convoquer le souvenir de Robert Jonquet, victime d’une fracture tibia-péroné lors de la demi-finale de la Coupe du monde 1958 contre le Brésil, qu’il avait poursuivie en clopinant sur le côté gauche, grevant les chances françaises.(…) 

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager

Les règles et l'arbitrage


Richard N
2020-07-02

Comment finir un match de coupe ?

[rétro Euro 2000 • 5/5] Il y a vingt ans, le championnat d’Europe 2000, comme celui de 1996, a désigné son vainqueur par un but en or. Une formule alors récente qui entamait déjà son déclin. 


Jérôme Latta
2020-05-15

Cinquième remplacement : le big bang des grands bancs ?

Une Balle dans le pied – En autorisant cinq remplacements pour compenser la surcharge physique des reprises de championnat, la FIFA bricole une nouvelle fois sans réflexion ni débat. 


Jérôme Latta
2020-02-25

Hors-jeu : Wenger veut voir le jour

Une Balle dans le pied – Pour sortir de l’impasse des hors-jeu jugés au centimètre par la VAR, Arsène Wenger propose de redéfinir la règle en laissant plus de marge à l’attaquant…


>> tous les épisodes du thème "Les règles et l'arbitrage"