> article suivant

Revue de stress #120

> article suivant

Parodie de football

> article précédent

En attendant de briller

Revue de stress #116

Partager

 

Le stress est pour nous, la revue est pour vous. On a laissé dériver nos filets pour ramener toutes sortes de choses à la surface, à voir, à regarder, à lire, à réfléchir et même à oublier.

 

 

Les images

 

Les maillots des vainqueurs de la Coupe du monde depuis 1954 (lucasjubb.co.uk).

 

 

Une belle idée cadeau de ce diable de @ZenonBedenik.

 

Résumé de la situation au Paris Saint-Germain (via @danleydon).

 

 

Les entraîneurs de Bundesliga sont (très) jeunes.

 

 

 

 

Les vidéos

Le premier but de David Trezeguet avec la Juve, il y a dix-sept ans.

 

 

Le Yello Park de Nantes est-il un hommage à ceci?

 

Petit toro devant sa propre surface, une sucrerie signée Naples, évidemment.

 

 

 

 

Les infographies

Qui sont les entraîneurs les plus dépensiers? (calcioefinanza.it / en italien)

 

 

Les différents classements statistiques de passes décisives, tirs, expected goals entre autres ont été mis à jour. Et un résumé écrit des tendances (cotestats.fr).

 

 

 

Le graphique bonus

Parmi les nombreuses données produites à propos du spectaculaire mercato 2017, il en est une qui relativise les récents records. Le cabinet KPMG a calculé le ratio entre le montant du transfert le plus élevé chaque année depuis dix ans et le revenu d'exploitation des clubs acquéreurs à ce moment (pour schématiser, leurs recettes). Liste à laquelle ont été ajoutés les transferts de Figo et Zidane en 2000 et 2001 au Real Madrid, précédents détenteurs du record.

 

 

 

Sous cet angle, les deux transferts les plus coûteux ont justement été ceux de Zidane et Figo, au début du siècle… Celui de Zidane dépasse même la moitié des recettes annuelles du club. Quant au transfert de Neymar, il apparaît du même ordre que celui de Robinho (Real > Manchester City en 2008), à hauteur de 40% – certes très au-dessus du ratio des huit autres transferts. Le pari du PSG repose sur la perspective que la présence de Neymar dans son effectif augmente considérablement ses revenus.

 

Avec sa politique des "galactiques", Florentino Perez, président du Real Madrid, a été le précurseur des pratiques actuelles, consistant à acheter au prix fort des joueurs susceptibles de générer des bénéfices sportifs, commerciaux et d'image. Ce que ce tableau montre aussi, en creux, c'est la phénoménale progression des revenus des gros clubs depuis le début des années 2000.

 

 

 

 

 

La devinette

J’ai été titulaire aux côtés de Carlos Salcido, Nicolas Anelka, Aboulaye Meïté, Benoît Trémoulinas, Wilfried Bony et Gervinho, tous côtoyés dans un club différent. Passé par six pays depuis l’été 2012, j’espère enfin trouver la stabilité, moi qui suis encore relativement jeune. En confiance, je ne suis d’ailleurs plus qu’à trois buts de mon record en championnat sur une saison.

 

La réponse de la dernière fois : Cyril Théréau.

 

 

 

 

Le rébus 


 

La réponse de la dernière fois : Konstantinos Mitroglou (Constantin-os, métro glou).

 

 

 

 

La lucarne de la semaine

 

 

"Ed, tu connais la loi de Murphy?
- Junior, tu connais la loi de l'emmerdement maximal?
"

 

[-> le Diaporama

 

 

 

 

Les immanquables

La sécurité au PSG pourrait passer dans les mains de la préfecture de police (lepoint.fr).

 

L’architecte qui a conçu le stade de Nantes n’apprécie pas le projet de nouveau stade (presseocean.fr). D'autant que celui-ci semble davantage immobilier que sportif (football-forum-faceties.over-blog.com).

 

L’OL vit l’après PSG entre autosatisfaction béate et plaintes contre l’arbitrage (leliberolyon.fr).

 

Le Lokomotiv Leipzig fédère encore des néonazis (liberation.fr).

 

"Football professionnel : un marché du travail segmenté tout au long de la vie" (cee-recherche.fr).

 

Paris organisera les JO 2024, sans qu’un réel débat sur l’opportunité de l’événement ait eu lieu (regards.fr)

 

Le loyer du Vélodrome pourrait vite poser souci (ecofoot.fr).

 

Et si le Parc accueillait bientôt des tribunes debout? (rmcsport.bfmtv.com)

 

Avec plus de sept ans de retard, l’Atlético a enfin son nouveau stade (furialiga.fr).

 

Le rapport technique de l’UEFA sur l’évolution du jeu souligne notamment le développement d’un style rapide (letemps.ch).

 

Le fair-play financier est loin d’avoir réussi toutes ses missions (letemps.ch).

 

Une chronique du chef d'espadrille sur Radio Nova, qui parle de Powerpoint. C'est tous les lundis à 18h dans L'Heure de pointe de Xavier de La Porte.

 

Entre deux affaires, Gianni Infantino fait la promotion du Mondial féminin 2019 (lemonde.fr).

 

Zoom sur le drôle de marchés des prêts (levif.be).

 

La belle histoire d'amour entre les supporters de Grenoble et ceux du Red Star (vice.com/fr).

 

 

 

 

L'événement

Le 10 octobre débute l’exposition "Nous sommes Foot" au Mucem à Marseille. Et il y aura même une buvette.

 

 

 

 

La bibliothèque

La récente démesure qui a projeté la Ligue 1 dans la lumière comme un lapin dans les phares d'une voiture nous invite à chérir les clubs modestes qui ont fait l'histoire du championnat de France. Une histoire tissée de grands déboires, de moments de gloire furtifs et de personnages inoubliables.

 

Le joli livre Toulouse Football Club raconte ce genre d'histoire en revisitant celle du TFC. On y retrouve ses belles heures, son stade de (presque toujours), ses figures emblématiques de René Vignal à Fabien Barthez en passant par Beto Marcico, et les stars qui ont croisé sa route: Pelé, Cruyff, Maradona… S'il ne faut pas attendre de l'ouvrage une vision trop critique de l'ère de "Sadran le bâtisseur", il remplit bien sa mission: les amoureux du TFC y trouveront leur bonheur, les autres une lecture plaisante.

 

Toulouse Football Club, éditions Privat, 23 euros.

 

  

 

 

Les tweets

 

 

 

 

 

L'image du grenier

Il y a dix ans, le rappeur Soprano tournait le clip de Halla Halla dans un Vélodrome vide (à la fin, il se faisait gronder par Pape Diouf). Aujourd'hui, il y fait encore des signes avec les doigts en compagnie de Jul, nouveau maître du genre.

 

 

 

 

 

La bonne enseigne

Claude, Grégoire ou Paulin? En tout cas, la reconversion, comme on le voit ici à Bordeaux, se passe bien.


 

 

Crédits. La lucarne est de Françoise Jallet-Maurice, le rébus de Pascal Amateur et la bonne enseigne de poiuyt.

  

Partager

> déconnerie

Fermez le banc

> sur le même thème

Les joies du football écossais

Revue de stress


2017-10-20

Revue de stress #120

On est dans le premier chapeau. Les imagesLes infographiesLes vidéosLa devinetteLe rébusLes vidéos • La lucarneLes immanquablesL’événementLe tweet • L'image du grenierLa bonne enseigne


2017-10-13

Revue de stress #119

On n'a pas choisi entre le résultat et la manière. Les imagesLes infographiesLa devinetteLe rébusLa vidéoLa lucarneLes immanquablesLes tweetsL'image du grenierLa bonne enseigne


2017-10-06

Revue de stress #118

Plus engagé qu'un Argentine-Pérou. Les imagesLes infographiesLa devinetteLe rébusLa lucarneLes immanquablesLes tweetsL'image du grenierLa bonne enseigne


>> tous les épisodes de la série "Revue de stress"

Sur le fil

RT @corcostegui: Dans @lequipe, intéressante théorie de Jardim sur la valeur individuelle des footballeurs https://t.co/h4NWpzhmYf

RT @florence911: Un groupe de supporters pour les arbitres! Ils débarquent sur des matchs amateurs et mettent le feu https://t.co/ErQzSzN6j…

RT @Kireg_Norpe: Merci les gars. Ça me fait du bien d'en parler. https://t.co/zwmpRROOlw

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

No country for old Maine

"Sans Rivière à Angers." (lequipe.fr)

Kanté pas dans le disert

"Kanté a laissé un vide." (lequipe.fr)

La lettre du QI moqué

"La lettre émouvante de Cristiano Ronaldo à propos de son enfance." (lequipe.fr)

Kylian aime bipper

"PSG : C’est quoi la montre de Kylian Mbappé ?" (sportune.fr)

Joueur dudit manche

"Une star du porno sponsorise un club de district." (footamateur.fr)