auteur
La rédaction

Du même auteur

> article suivant

Revue de stress #127

> article précédent

Euro féminin : Place aux quarts

Sirieix roi

Ballon d'Eau Fraîche 2016/17 – les résultats. C'est à sa troisième tentative que Pantxi Sirieix est enfin sacré, tout au bout de sa carrière. Une victoire aussi logique que méritée, à laquelle seul Cheick Diabaté aura résisté.

Partager

 

C'était écrit, en quelque sorte. Le Ballon d'Eau fraîche accorde une prime à la fidélité, que l'on peut comprendre à la fois comme la longévité dans un club… et comme la longévité parmi les candidats au trophée. À l'instar de Le Lan, (2012) et Danzé (2015), Sirieix l'emporte après trois candidature (Seube en a pour sa part connu quatre avant son sacre de l'an passé). L'heure du Toulousain devait donc venir, et elle a sonné au dernier moment puisque c'était aussi l'ultime chance du néo-retraité.

 

 

 

 

Il avait tout pour y parvenir. La fidélité à son club, qui procède moins d'une absence d'autre option de carrière que d'un choix qu'il a lui-même bien résumé – et qui rejoint un autre critère, celui de la lucidité: "Je savais que j'étais un joueur moyen et que Toulouse était donc très bien pour moi. Et si je partais, ça aurait été pour aller dans un club inférieur. Même si c'est parfois difficile mentalement, je suis toujours parti du principe de préférer d'être le moins bon parmi les meilleurs que le meilleur parmi les moins bons" (lire son portrait).

 

Son amour du football, sa façon de se mettre à disposition de son équipe et de ses coéquipiers participent également de sa légitimité au palmarès. Avec 34,4% des suffrages, Sirieix devient ainsi le plus large vainqueur du trophée, devant Seube (33,7%), Perrin (31,6%) et Danzé (29,5%). Mais cette victoire n'a pas été acquise d'emblée, car après 24 heures, c'est Cheick Diabaté qui menait, avant qu'une irrésistible poussée n'emporte l'affaire. D'aucuns y verront le résultat d'une nouvelle mobilisation du TFC et de ses supporters sur les réseaux sociaux, mais la capacité à mobiliser fait complètement partie du jeu.

 

Postulant atypique, Diabaté peut se consoler avec un des meilleurs scores de deuxième, seul Seube, lors du sacre de Danzé, ayant fait (à peine) mieux. À défaut d'avoir l'eau fraîche, il a tout notre amour.

 

 

Le portrait du vainqueur
Sirieix, supersub 

 

 

 

Les résultats du scrutin

4.165 votes ont été exprimés, dont seulement 2.887 validés par e-mail: entre les distraits et des bugs persistants sur mobiles, il y a eu de la déperdition mais la participation est en hausse par rapport à l'année dernière. Franck Béria complète le podium en devançant de quelques dizaines de voix les autres candidats, qui ont eu leurs supporters.

 

Thauvin, candidat atypique en voie de rédemption, figure en milieu de tableau, à quelques encablures de ses coéquipiers Germain et Sakai. L'OM attendra pour sa première ligne au palmarès – pourquoi pas avec Mandanda?

 

 

Le palmarès
2010 : Jérémie Janot
2011 : David Ducourtioux
2012 : Arnaud Le Lan
2013 : Loïc Perrin
2014/15 : Romain Danzé
2015/16 : Nicolas Seube
2016/17 : Pantxi Sirieix

 

Partager

> déconnerie

Sidney by night

Le Ballon d'Eau fraîche


La rédaction
2017-07-19

Ballon d'Eau fraîche 2016/17 : le vote

Toutes les présentations des candidats ayant été publiées (lecture obligatoire), c'est le moment de voter pour la lauréat de la saison. Le bureau de vote est ouvert jusqu'au 30 juillet.


J. L. et syle
2017-07-18

Ballon d'Eau fraîche 2016/17, les candidats : Pantxi Sirieix et Florian Thauvin

Deux revenants pour clore les portraits des candidats… Sirieix qui revient pour la troisième fois, et Thauvin qui revient d'aussi loin que son "triomphe" au dernier Ballon de Plomb de l'histoire. 


C. K. et Back-T-Oblak
2017-07-17

Ballon d'Eau fraîche 2016/17, les candidats : Andrea Raggi et Hiroki Sakai

Défenseurs que personne n'attendait, ils se sont imposés sans bruit au milieu du fracas, résistant aussi bien aux déboires de leurs clubs qu'à leurs retours en grâce. Raggi et Sakai défendent sur la même ligne.


>> tous les épisodes du thème "Le Ballon d'Eau fraîche"

Sur le fil

RT @Le__Mee: Tacle les deux pieds décollés au niveau des genoux. En Italie ça se siffle pas. https://t.co/yy4JB1Gyjm

"On est en train de nous enfoncer", dit Rocheteau. En fait, vous y arrivez super bien tous seuls.

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Adolphe un mec

"Un scandaleux tifo à la gloire d'Hitler." (football.fr)

Fanchone week

"Dupraz : 'Dix mannequins toulousains sur la pelouse'." (lequipe.fr)


Lâche investigation

"Pierre Ménès tacle Elise Lucet." (20 minutes)

Gerrard Majax

"L'excuse magique de Steven Gerrard." (lequipe.fr)

Retour au lycée

"Messi : une première en quatre ans." (sports.fr)