auteur
Toni Turek

 

Überfan des footballs d’Allemagne et d’Autriche, passés et présents. Taulier de la Ventre Mou's League.


Du même auteur

> article précédent

La crise du star-system

> article précédent

La Dream Team de la Coupe du monde

Still Löwing You

La jeune Mannschaft de Joachim Löw s’est hissée à la troisième place du tournoi sud-africain. Après l’effort des Allemands, le réconfort du bilan.
Partager
L’équipe-type de l’Allemagne au Mondial

still_lowing.jpg

Remplaçants: Butt (g), Badstuber, Jansen, Kroos, Trochowski, Cacau, Gomez.
NB: sont listés ceux qui sont souvent rentrés en cours de jeu.



Bilan de l’effectif, ligne par ligne

Les trois gardiens (pour une place)

Manuel Neuer – 540 minutes jouées en 6 matches (6 titularisations) – 1 passe décisive
Tim Wiese – 0 minute jouée
Hans-Jörg Butt – 90 minutes jouées en 1 match (1 titularisation)

Avant le tournoi, les trois portiers de la Mannschaft totalisaient ensemble seulement dix sélections. Titularisé après le forfait d’Adler, le gardien de Schalke Neuer a réalisé dans l’ensemble une bonne Coupe du Monde. Sa sortie hasardeuse sur le but d’Upson s’est avérée sans conséquence, et n’en déplaise au retraité Lehmann, ce n’est pas Neuer qui a fait perdre l’Allemagne. L’avenir lui appartient… s’il parvient à passer définitivement devant Adler dans les plans du sélectionneur.


Les huit défenseurs (pour quatre places)

Marcell Jansen – 154 minutes jouées en 4 matches (1 titularisation) – 1 but
Arne Friedrich – 630 minutes jouées en 7 matches (7 titularisations) – 1 but – 2 cartons jaunes
Dennis Aogo – 90 minutes jouées en 1 match (1 titularisation) – 1 carton jaune
Serdar Tasçi – 2 minutes jouées en 1 match (0 titularisation)
Holger Badstuber – 167 minutes jouées en 2 matches (2 titularisations)
Philipp Lahm – 540 minutes jouées en 6 matches (6 titularisations) – 1 passe décisive – 1 carton jaune
Per Mertesacker – 630 minutes jouées en 7 matches (7 titularisations)
Jérôme Boateng – 377 minutes jouées en 5 matches (5 titularisations) – 1 passe décisive

En Juin, la ligne arrière semblait clairement établie avec le quatuor Lahm-Mertesacker-Friedrich-Badstuber aligné titulaire. Le capitaine Lahm a bien tenu son rang dans son couloir droit, tandis qu’au centre l’ex-joueur du Hertha Berlin Friedrich palliait les quelques absences du Brêmois Mertesacker, qu’on a connu parfois plus inspiré. Pour le poste de latéral gauche, rien n’est définitif: le jeune Badstuber, déjà passable contre les Australiens, a souffert le martyre contre les Serbes, au point de devoir céder sa place à Boateng… qui a ensuite été régulièrement remplacé en cours de jeu par son désormais ex-coéquipier à Hambourg, Jansen. Et pour la petite finale, c’est le joker Aogo qui a occupé cette place – sans pour autant convaincre.

still_lowing2.jpg

Les huit milieux (pour cinq places)

Sami Khedira – 607 minutes jouées en 7 matches (7 titularisations) – 1 but – 1 carton jaune
Bastian Schweinsteiger – 622 minutes jouées en 7 matches (7 titularisations) – 4 passes décisives – 1 carton jaune
Mesut Özil – 587 minutes jouées en 7 matches (7 titularisations) – 1 but – 3 passes décisives – 1 carton jaune
Lukas Podolski – 531 minutes jouées en 6 matches (6 titularisations) – 2 buts – 2 passes décisives
Thomas Müller – 473 minutes jouées en 6 matches (6 titularisations) – 5 buts – 3 passes décisives – 2 cartons jaunes
Piotr Trochowski – 109 minutes jouées en 4 matches (1 titularisation)
Toni Kroos – 58 minutes jouées en 4 matches (0 titularisation)
Marko Marin – 29 minutes jouées en 2 matches (0 titularisation)

Khedira et Schweinsteiger ont montré qu’ils avaient toute leur place aux postes de milieux défensifs et relayeurs. Avec sa dizaine de sélections sur son CV cette année et son but décisif du 3-2 lors de la petite finale, le joueur de Stuttgart commence à éveiller les intérêts de quelques clubs. Quant au Bavarois, qui a affiché un gros volume de jeu pendant le tournoi et a fini la compétition avec le brassard de capitaine, il a confirmé le caractère judicieux des choix de van Gaal et de Löw  en se montrant incontournable à son nouveau poste.

Sur les ailes, le jeune Müller s’est affirmé à droite, non seulement en finissant meilleur buteur de la Mannschaft, mais aussi combinant très bien avec ses partenaires, et n’hésitant pas à redescendre lorsque Lahm montait. Vous avez aimé le Munichois en club? Vous n’avez pu que l’adorer en sélection, avec laquelle il s’est retrouvé directement impliqué dans la moitié des buts inscrits.
Côté gauche, Podolski a aussi fait du bon boulot – il a toutefois oublié de bien cibler ses tirs et raté un penalty contre la Serbie. Mais il a bien répondu présent, et parfois joué très bas, pour remédier aux (nombreuses) difficultés rencontrées par les latéraux.
Enfin, Özil a dans l’ensemble réussi une bonne première Coupe du monde, à un poste jamais évident pour un joueur aussi jeune (il n’a que vingt-et-un ans) – mais il a manqué de constance pour amener son équipe jusqu’au bout du chemin.

Les trois milieux remplaçants ont tous joué, avec des fortunes diverses. Même s’il a été considéré comme son remplaçant attitré, Trochowski a montré qu’il ne valait pas Müller, tandis que Kroos s’est procuré des occasions de but malgré son faible temps de jeu – voilà un autre joueur du Bayern qu’on devrait prochainement revoir. Quant à Marin, il n’a pas été autorisé à quitter le banc de touche après les deux premiers matches.

still_lowing3.jpg

Les quatre attaquants (pour une place)

Stefan Kießling – 24 minutes jouées en 2 matches (0 titularisation)
Miroslav Klose – 358 minutes jouées en 5 matches (5 titularisations) – 4 buts – 1 carton rouge
Jeronimo Cacau – 204 minutes jouées en 4 matches (2 titularisations) – 1 but – 2 cartons jaunes
Mario Gomez – 57 minutes jouées en 4 matches (0 titularisation)

Pour ce qui aura été vraisemblablement son dernier mondial, le Bavarois Klose a démontré qu’avec le maillot aux trois étoiles il avait encore de la ressource, même à trente-deux ans. Au point de rejoindre Gerd Müller au classement des meilleurs buteurs de la Coupe du Monde, et de devenir le premier joueur allemand à être titulaire pour trois demi-finales de Coupe du Monde consécutives. Malheureusement, l’attaquant au numéro 11 n’a pas inscrit de quinzième but ni obtenu le trophée du mondial, la faute à un dos récalcitrant. De quoi avoir quelques regrets.

Des regrets, les remplaçants de Klose n’en laisseront pas beaucoup. Cacau a certes d’abord continué sur sa lancée de fin de saison avec Stuttgart, en inscrivant son premier but en Coupe du monde contre l’Australie. Il a ensuite pu profiter des indisponibilités de Klose pour fêter ses troisième et quatrième titularisations de sa carrière internationale. Mais comme titulaire, il n’a pas marqué et n’est pas apparu à son avantage.
Gomez
s’est montré tout aussi fantomatique et décevant qu’au printemps; au lieu de son n°23, il aurait pu porter un n°24, c’aurait été pareil. Quant à Kiessling, il n’était qu’un quatrième choix pour Löw: le joueur du Bayer Leverkusen n’a donc pas eu le temps de prouver grand-chose face au Ghana et à l’Uruguay, contre qui il a raté deux occasions de briller.



Bilan chiffré du 4-5-1 germanique


• 5 victoires (dont trois avec quatre buts marqués) et 2 défaites en 7 rencontres.
• 16 buts marqués pour 5 encaissés.
• 0 penalty inscrit pour 1 obtenu.
• 10 cartons jaunes reçus – dont 2 par Cacau, Friedrich et Müller.
• 1 carton rouge reçu – par Klose: le deuxième de sa carrière pour ce joueur plutôt fair-play… 9 ans après le premier, reçu en Bundesliga.
• 2 doublés – pour Müller et Klose.

still_lowing4.jpg


Les joueurs
Les joueurs qu’on reverra peut-être au Brésil
Evidemment, 2014 c’est encore loin, et il peut se passer bien des choses d’ici là. Mais avec la jeunesse actuelle du groupe, voir des Neuer, Khedira, Özil et Müller – pour ne parler que des titulaires – tenter leur chance chez le quintuple champion du monde n’est pas impossible. Auront-ils alors toute l’insouciance de leur actuelle jeunesse? Pour ce prochain Mondial, ils pourraient être accompagnés de cadres (à peine plus âgés) comme Lahm, Schweinsteiger et Podolski, qui s’ils sont toujours actifs auront alors sans doute dépassé le seuil des cent sélections.

Le joueur qu’on ne reverra peut-être pas
Ce n’est pas son âge qui est en cause, mais ses (contre-)performances. Mario Gomez, joueur le plus coûteux de la Bundesliga, avait déjà raté son Euro 2008. Il a traversé la Coupe du monde 2010 sans parvenir à se montrer dangereux, alors que Löw l’a pourtant fait entrer quatre fois en cours de jeu. Sept matches joués avec l’Allemagne cette saison, zéro titularisation, un seul but: décidément, il n’y a pas qu’avec le Bayern que l’année 2010 se passe mal pour celui qui avait été surnommé "Super Mario" ou "Tor-Hero"…

Le joueur dont on se demande si on aimerait vraiment le revoir:
Michael Ballack. La "nouvelle" recrue du Bayer Leverkusen est passée en Afrique du Sud après les quarts de finale, pour aller saluer ses coéquipiers qu’il n’avait pu accompagner sur le terrain pour cause de blessure. Résultat: une défaite en demi-finale (0-1) contre l’Espagne, et un début de polémique avec Lahm pour savoir qui aurait le brassard de capitaine une fois le tournoi terminé. Quand on a ce potentiel de porte-poisse, nul besoin d’être sur le terrain pour faire son effet.

Le sélectionneur qu’on aimerait voir continuer
Joachim Löw. Le coach de la Mannschaft n’avait pas réussi à trouver un accord avec la fédération pour une prolongation de son contrat, qui s'achève cet été. Compte tenu de ses résultats – une demi-finale de WM, comme Klinsmann il y a quatre ans – et surtout de l’équipe mise en place, le maintien jusqu’en 2012 de celui qui est surnommé "Jogi" devrait rallier nombre de suffrages.
Partager

> sur le même thème

La crise du star-system

La Coupe du monde 2010


Christophe Kuchly
2014-03-31

Coupe du monde 2010, refaisons l'histoire

Uchronie – Imaginons ce qui se serait passé si le cours du Mondial sud-africain n'avait pas été infléchi par… le clash Anelka-Domenech, la main de Suarez et le penalty de Cardozo. 


Jérôme Latta
2010-09-27

Feuilles mortes

Samedi, L'Équipe Mag a livré des extraits d'un livre des éditions L'Équipe sur la une à scandale de L'Équipe. Ou quand l'autopromo rejoint l'autojustification.


Jérôme Latta
2010-08-09

Anelka d'espèce

Premier rebelle de Knysna et dernier en date à avoir chargé Domenech, Nicolas Anelka a surtout témoigné contre lui-même.


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2010"


Le forum

Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 22h32 - Radek Bejbl : Surtout que Leipzig termine aussi premier de groupe et qu'un Dortmund en semi-crise élimine le... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 22h18 - theviking : Votre joueur qui a marqué un but, c'est un tout bon , non ? >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 22h11 - AKK, rends tes sets : Je suis relativement d'accord avec ton message, cependant, on ne finance quasiment rien du tout. La... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 21h49 - Biocentrix : Contenu visuel AVB déclare avoir préféré Kamara en 6 pour « compenser plus vite les montées... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 21h35 - 12 mai 76 : M’ouais.... en tout cas nos «  campagnes européennes »de ces dernières années sont... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 20h34 - Mata a ri : Déjà en temps normal faire des prévisions à 30 ans c'est casse-gueule, mais alors dans la... >>


In barry we trust

aujourd'hui à 19h56 - L'amour Durix : Il y a du foot américain ce soir sur "sport en France", la chaîne du CNOSF.France Serbie en ligue... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 19h47 - dugamaniac : Le problème s'était posé en Espagne mais le Barça et le Real ont réalisé, aidé par les... >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 19h12 - L'amour Durix : Tu sais bien. Son travail... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 19h08 - El Mata Mord : En fait, il y a un album d'Achille Talon qui se nomme : "Achille Talon et le monstre de l'Etang... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)