auteur
Christophe Zemmour

Du même auteur

> déconnerie

Le Facebook du PSG

> article suivant

Une jeunesse à toute vitesse

> article précédent

Revue de stress #154

The Anatomy of Manchester United

Bibliothèque – Dans un ouvrage riche, Jonathan Wilson s’exerce à l’un de ses formats favoris, pour raconter l’histoire de Manchester United à travers dix dates clés.

Partager

 

Les Three Lions et Liverpool ayant déjà été auscultés par Jonathan Wilson, c’était donc au tour de l’autre équipe emblématique d’Angleterre, Manchester United. L’auteur, qu’on ne présente plus, s’attache dans The Anatomy of Manchester United, sorti en août 2017, à décrire la riche histoire des Red Devils en construisant son récit en dix chapitres, chacun correspondant à un match notable.

 

Une sélection qui intègre notamment quelques finales de Cup – reflétant par là l’importance de cette compétition pour MU et le football anglais en général –, la déroute historique à Crystal Palace en 1972 et, bien entendu, les finales de C1 de Wembley 1968 et Moscou 2008.

 

 

Aux origines

L’ouvrage détaille la création de ce club, l’équipe originelle de Newton Heath, les tribulations en coulisses et les premières difficultés rencontrées, notamment financières. Des galères qui dureront jusqu’à la construction d’Old Trafford, qui offrira à United un "avantage significatif”. On y apprend notamment qu’en d’autres temps, City et Liverpool furent des “soutiens”, les premiers n’hésitant pas à aider à produire un festival pour sauver le club, les seconds levant le pied dans un match décisif qui maintiendra MU dans l’élite.

 
 

 
 

Des controverses passionnantes suivies d’autres anecdotes qui expliquent notamment comment la suprématie municipale et nationale a pu basculer d’un camp à un autre. Mais Wilson se concentre vraiment sur son objet d’étude et n’en dévie que très rarement. La période de rivalité avec l’Arsenal d’Arsène Wenger est ainsi tout juste évoquée, et le seul club revenant régulièrement, surtout en comparaison et en référence, est bien entendu Liverpool, son vrai concurrent au niveau du statut.

 

Pour l’auteur, MU a toujours représenté l’équipe la plus glamour du Royaume, quand bien même les résultats n’étaient pas au rendez-vous. Un statut gagné notamment durant les années Busby, personnage central au même titre que Ferguson. Deux coaches qui peuvent aussi expliquer, avec Ernest Mangnall, les ères fastes d’un club surtout marqué par de longues périodes de frustration.

 

À la lecture, on se surprend ainsi à voir que Manchester United est une équipe habituée aux débuts de saisons décevants. Sa riche histoire peut donc être perçue de deux manières totalement antinomiques: soit MU est le plus grand club anglais, soit il ne sort de périodes d'échecs constants que grâce à l'apport de trois managers d'exception.

 

 

Busby et Ferguson

On peut avoir l’impression, plutôt juste, que le destin d’United s’est souvent joué à très peu de choses – quand bien même, dans Those Feet, David Winner n’hésite pas à avancer que son histoire se finit toujours bien, comme un long métrage Disney. Mais Wilson apporte des éléments de contexte et d’analyse de ces évolutions, souvent marquées par des décisions dont l’impact sur le long terme étaient parfois prévisibles.

 

Par exemple, si la prospérité d’Alex Ferguson a failli ne jamais exister, son sort s’étant joué sur le fil en quelques occasions après des saisons sans titre, ses choix de renouveler l'équipe en amont et de se baser sur les jeunes se sont révélés sains et brillants. Tout comme le furent ceux de Matt Busby, dont le rôle majeur dans l’histoire du club est salué, sans angélisme et sans feindre les zones d’ombre à son sujet. Il en va de même pour le légendaire Louis Rocca, dépeint comme un personnage volontiers hyperbolique mais terriblement attachant.

 

La description des coulisses n’en est donc pas moins passionnante que celle des matches. La période entre 1968 et 1986 est un régal de ce point de vue, avec notamment les rôles ambigus de Busby et de Bobby Charlton, et quelques anecdotes bien croustillantes impliquant George Best, Ron Atkinson, Gordon Strachan ou Tommy Docherty. Wilson revient avec la même acuité sur la terrible catastrophe de Munich en 1958, et sur les suites de la victoire en C1 en 1968 – fin définitive d’une ère.

 

L'ouvrage regorge, comme toujours, de citations et de remises dans le contexte pertinentes pour comprendre les enjeux de chaque saison, et la situation du club dans la période alors décrite.

 

 

Réussites et frustrations

Le récit des matches se fait moins analytique que factuel, mais néanmoins très détaillé. Et même si Wilson est toujours bluffant par sa perspicacité et son érudition, on en vient presque à regretter qu’il soit parfois trop synthétique (le livre fait 330 pages dans son édition brochée) et ne prenne pas plus le temps de parler de certaines saisons, voire d’autres rencontres hors sélection comme il avait pu le faire dans son ouvrage sur Liverpool.

 

Cela vient probablement de l’habitude prise ces dernières années de le lire et de le laisser nous emmener dans ses récits, comme il le fait lors de la longue introduction sur Alex Ferguson, décrivant comment le joueur qu’il fut explique le coach qu’il devint.

 

The Anatomy of Manchester United a le mérite de choisir les événements clés qui servent sa construction cohérente et son analyse des différentes périodes charnières qui ont construit MU jusqu’en 2016. L’architecture et la narration sont remarquables et font la lecture de cet ouvrage un moment passionnant. Un moment où l’on y apprend donc que l’histoire de Manchester United est, “par extension, celle du football anglais, des frustrations et des possibilités qu’il offrit à son élite”.

 

Partager

> sur le même thème

Le football et ses hommes d'ombre

> du même auteur

Sala 2018, l’ultime cadeau

Bibliothèque


Christophe Kuchly
2019-02-19

Thomas Tuchel, l'importance du chemin

Bibliothèque – Dans Thomas Tuchel, Faire grandir Paris, Markus Kaufmann raconte le parcours du technicien allemand, bâtisseur et passionné du jeu.


Christophe Kuchly
2018-11-13

Le football et ses hommes d'ombre

Bibliothèque – Dans La Mano Negra, Romain Molina raconte la vie des super-agents, ces hommes aux multiples passeports et dates de naissances, qui font et défont le foot en fumant des gros cigares.


Christophe Kuchly
2018-04-02

La Métamorphose de Guardiola

Bibliothèque – Dans Pep Guardiola: la Métamorphose, Marti Perarnau raconte de l’intérieur les trois années passées par l’entraîneur catalan au Bayern Munich. Et essaie de décrypter l’évolution de sa méthode dans un contexte bien moins favorable qu’à Barcelone.


>> tous les épisodes de la série "Bibliothèque"

Le forum

Paris est magique

aujourd'hui à 07h30 - Panda : A lire dans le parisien : Alexandre, supporter du #PSG : « Dans le virage, certains étaient... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 05h05 - Lucho Gonzealaise : Oui pareil, ça m'a presque soulagé de les entendre pendant le match, ça a un peu adoucit la... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 02h17 - Tricky : A part ça, la version longue de Loro (le Sorrentino sur Berlusconi) est dispo sur OCS et c’est... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 01h57 - Westham : Coty Week 2Cardinals@Ravens 13-24Chargers@Lions 17-20Colts@Titans 13-1749ers@Bengals... >>


L2, National, CFA... le championnat des petits

aujourd'hui à 01h38 - Maniche Nails : Cool, à bientôt le retour des derbys Seat - Rica Lewis >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 00h15 - Yul rit cramé : C'est ton avis SOS, je pense qu'avant d'être proche du 3-0 en fin de match, on est passé tout... >>


Changer l'arbitrage

14/09/2019 à 23h33 - djay-Guevara : Ça devait corriger les erreurs indiscutables, c’est bien ça? >>


Observatoire du journalisme sportif

14/09/2019 à 23h31 - Schizo retourné : Si c'était le cas, heureusement qu'il ne fut pas latéral. Parce qu'avoir FR2 ou FR3 sur les... >>


Au tour du ballon ovale

14/09/2019 à 23h15 - SocRaïtes : Qu'attendre d'un peuple qui met de la laque sur les immatriculations ... Serait-ce pour écarter... >>


Parties de campagne, bières, et football...

14/09/2019 à 22h25 - balashov22 : J'irai faire quelques frappes tout seul, mon kiné m'a conseillé de reprendre progressivement,... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)