> article suivant

Fautes ! (de langage)

> article précédent

La Gazette : 37e journée

> article précédent

Dernière lettre à Zico

The fresh team

Notre liste des 23 Bleus pour la Coupe du monde ne fait table rase du passé que pour s'appuyer sur ce constat: c'est la fraîcheur qui fera la différence!
Partager
En cette veille de Coupe du monde, un sélectionneur, au moment de composer sa liste des 23, serait complètement idiot de ne pas tenir compte des enseignements les plus flagrants des deux précédentes compétitions internationales. Pourtant, c'est ce qu'ils s'apprêtent tous à faire, prouvant, s'il en était besoin, que toutes sortes de considérations autres que sportives gouvernent le football.

Car à quoi avons-nous assisté en 2002 et 2004, sinon à la faillite d'un nombre anormal de grandes sélections, pourtant largement dotées en footballeurs exceptionnels qui avaient presque tous brillé au cours de la saison régulière? Grillés physiquement et mentalement, ils n'étaient simplement plus de taille à affronter des équipes plus laborieuses mais surmotivées, préparées et parfaitement en place tactiquement. Le même phénomène nous pend au nez aujourd'hui encore, mais tout le monde fait mine de croire qu'il ne va pas se reproduire…
Les craintes sont pourtant justifiées, dans la mesure où rien n'est venu infléchir la tendance des dernières années, qui ont vu le football de club hausser continûment ses exigences athlétiques et mentales, pressant le citron de ses employés de telle sorte qu'il ne leur reste plus de jus en fin de saison...

Alors, qui sera la Corée du Sud ou la Grèce du Weltmeisterschaft 2006? Cela pourrait être la France, si Raymond Domenech, n'écoutant que la raison et l'audace, composait une équipe commando, constituée de joueurs n'ayant pas disputé plus d'une quarantaine de matches comme titulaires cette saison (notamment parce qu'ils auront "bénéficié" de blessures ou auront été écartés par l'entraîneur) ou dont la jeunesse, voire le revanchardisme, compensera l'éventuel manque d'expérience ou de classe pure… En amalgamant, sous le signe de la fraîcheur, briscards aux crocs acérés et jeunes loups aux dents longues, l'équipe de France pourrait tout autant croquer dans le Mondial qu'aiguiser son râtelier pour l'avenir.


Notre liste des 23

Gardiens : Landreau, Pelé, Alonzo.
Défenseurs : Abidal, Evra, Givet, Mexès, Squillaci, Zebina, Reveillère.
Milieux de terrain : Mavuba, Toulalan, Pedretti, Dacourt, Bodmer, Carrière, Pires, Rothen, Giuly.
Attaquants : D. Cissé, Saha, Anelka, Frau.


Le onze type
freshteam.gif


Évidemment, il s'agit là d'un exercice de style, car il sera aisé de trouver beaucoup de défauts à cette sélection (comme à toute autre, d'ailleurs), et nous invitons les lecteurs à la modifier à leur guise en gardant ses partis pris de départ. On peut notamment lui reprocher de prendre le risque tactique consistant à aligner des joueurs n'ayant quasiment jamais évolué ensemble (contrairement aux Grecs ou aux Coréens lors des deux dernières compétitions).
Mais un tel effectif aurait de quoi faire rêver bon nombre de clubs richement dotés, et il présenterait une certaine homogénéité: sept joueurs ont entre 24 et 27 ans – Mavuba (22) jouant le rôle du benjamin, Pires (32) et Dacourt (31) celui des doyens. On aurait même pu glisser dans ce groupe un certain Zidane, titulaire à seulement 23 reprises en championnat cette saison, si l'idée n'avait été contradictoire avec l'envie de tourner résolument une certaine page et d'être assez hérétique pour miser plutôt sur le talent d'un Carrière…

De toute façon, même persuadé de la justesse d'une telle analyse, aucun responsable d'une sélection majeure ne prendrait le risque "politique" de ne pas coucher sur sa liste 90% des joueurs que son peuple attend de lui voir mettre. Le peuple, mais aussi les journalistes et surtout, derrière eux, les sponsors et les diffuseurs pour lesquels, même fatiguées, les stars sont des supports publicitaires dont il serait impensable de se passer…
Partager

> sur le même thème

Dernière lettre à Zico

La Coupe du monde 2006


2007-07-10

Mourir ensemble

Bouteille - Il y a un an, le Mondial et la carrière de Zidane s'achevaient. Relisons à froid ce que nous écrivions à chaud, comme: "Dimanche soir, ce n'est pas le plus fort qui a gagné, c'est encore le football".


2006-07-17

Coupe du monde 2006 : la rétro en ligne

Pour ceux qui ont raté le début, le milieu ou la fin ou pour tout revivre, voici une sélection des articles indispensables mis en ligne depuis deux mois.


Jean-Patrick Sacdefiel
2006-07-17

Panne décence

En guise de vengeance sur la perfide Italie, nous mettons en ligne la Chronique de Jean-Patrick Sacdefiel du numéro de juin, dans laquelle le chroniqueur exprimait son aversion pour une certaine publicité huileuse – et révélait aussi un pan caché de sa vie sexuelle...


>> tous les épisodes du thème "La Coupe du monde 2006"