auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

> article précédent

La Gazette de la L1 : 6e journée

Transferts : derrière les records, un ordre clair

Une Balle dans le pied – Le mercato estival 2017 s'est achevé sur des chiffres spectaculaires. Et sur le constat que si l’inflation des transferts coûte cher aux clubs les plus riches, elle renforce aussi leur domination.

 

Partager

 

L'été 2017 a bien été celui de tous les records sur le marché des transferts : les nombreux bilans publiés depuis sa fermeture le 31 août abondent dans ce sens. En sept ans, les montants dépensés par les clubs des cinq championnats majeurs (Angleterre, Espagne, Italie, Allemagne et France) ont été multipliés par quatre pour avoisiner les six milliards d'euros annuels, et un net palier a été franchi cette année. 

 

 

 

 

Les clubs de Premier League, spectaculairement enrichis par leurs contrats de droits TV, ont particulièrement contribué à cette inflation : ils dépensent plus que la Liga espagnole et la Bundesliga allemande réunies… L'écart aurait même été plus grand sans les investissements inhabituels du Paris Saint-Germain et de l'AC Milan à l'intersaison. 

 

C'est justement à l'échelle des clubs, au sein des championnats et au niveau européen, que les déséquilibres sont les plus flagrants. À l'actuel système des transferts correspond une économie de la production et de la commercialisation des joueurs dans laquelle les clubs se spécialisent – certains au profit des autres. L'inflation des transferts coûte cher aux clubs les plus riches, mais elle renforce leur domination économique et sportive.(…) 

 

 

LIRE L'ARTICLE


Partager

Le bizness


Jérôme Latta
2017-10-10

Euro 2016 : un grand coût derrière la tête

Des charges excessives pour les collectivités, un État en position de faiblesse face à l'UEFA, des stades trop grands et trop chers: la Cour des comptes vient de publier un rapport sévère pour l'organisation de l'Euro 2016. 


Plumitif
2017-10-01

L'UEFA et la FIFA, “facilitateurs d’un système corrompu”

Ainsi le Parlement européen a-t-il qualifié l'UEFA et la FIFA, que la crise financière de 2007 avait invités à mieux réguler l'économie du football. Dix ans plus tard, leur bilan est celui d'un sport encore plus inégalitaire, dérégulé et opaque. 


Oncle Fredo
2017-09-14

Salary cap et taxe sur les transferts : les impasses de la régulation

Face à la dérive inflationniste des transferts, plusieurs voix s'élèvent en faveur de dispositifs de régulation: salary cap ou taxe sur les transferts… Mais auraient-il un véritable impact sur les inégalités? 


>> tous les épisodes du thème "Le bizness"

Sur le fil

RT @Demanagerscdf: Vous allez quand même pas nous laisser derrière un livre de mots croisés ou de coloriage pour adultes ? Allez, chopez le…

RT @Indians_Tolosa: .@CoachDupraz Il faut qu'on parle... https://t.co/q0CzX3TbUw

RT @MaximeBrtln: Stéphane Guy & les fumis en 2015 vs Stéphane Guy & les fumis en 2017. Apparemment les dernières consignes de la LFP donnée…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Adolphe un mec

"Un scandaleux tifo à la gloire d'Hitler." (football.fr)

Fanchone week

"Dupraz : 'Dix mannequins toulousains sur la pelouse'." (lequipe.fr)


Lâche investigation

"Pierre Ménès tacle Elise Lucet." (20 minutes)

Gerrard Majax

"L'excuse magique de Steven Gerrard." (lequipe.fr)

Retour au lycée

"Messi : une première en quatre ans." (sports.fr)