> article précédent

Le Replay des Replay 1 à 5

> article précédent

Paranoid Android...

Tunisie-France : les gars

Pas encore sous leur meilleur jour mais en route vers des jours meilleurs? Suivons les Bleus de près.
Partager
Pris sur le but par un centre-tir hors de portée, Lloris n'a eu aucun tir cadré à négocier. C'est peut-être l'ennui qui l'a poussé à effectuer une sortie de sa surface un peu folklorique (73e)

Évra a tâché d'apporter de la vélocité sur l'aile gauche, se signalant par un joli rush déclenchant l'occasion de Ribéry (23e) ou un centre aux seize mètres que Govou reprenait (26e). Un oubli de marquage fâcheux sur le deux contre un offert à Ben Khalfallah
En dépit d'un coup franc dangereux concédé et d'un avertissement sur la même intervention (51e), Sagna a bien géré son match et travaillé pour ramener du jeu sur son côté. Son centre trouve parfaitement la tête de Govou (33e). Plus prudent en seconde période, il a continué à s'engager beaucoup.

tunisie_france_1.jpg


Gallas a encore paru jouer à l'économie, au point d'apparaître passif sur le centre-tir qui précède l'ouverture du score. Rien à signaler ensuite... à part son but, juste devant Kasraoui de la tête (ou de l'épaule). Tableau analogue pour Abidal: il est pris à défaut par l'ouverture en profondeur de la 9e minute et assure mal une tête qui revient sur Jemaa (36e). Passés ces désagréments, il n'a plus été inquiété et ne nous a plus inquiétés.

Moins exposé aux critiques mais pas aux attaquants adverses dans cette configuration tactique, Toulalan s'est démené pour fermer les portes, et il en a même ouvertes en attaque, avec une tête bien placée sur un coup franc de Malouda (34e) et des montées intéressantes.
Apparemment soucieux de mieux distribuer le jeu à droite, Gourcuff a aussi cherché à combiner et percuter en phase offensive. Il a manqué de précision dans ses coups de pieds arrêtés, avant d'exécuter parfaitement le coup franc du but de Gallas. Des tentatives de tir pertinentes, comme cette frappe lointaine du gauche (30e).
Seul joueur à vocation offensive présent tout au long du match, Malouda a exercé une influence significative, avec de l'impact physique et de bonnes inspirations. Un contrôle de la poitrine un peu long le prive d'une position plus idéale pour tromper Mathlouthi (45e), et il n'est pas loin de donner l'avantage aux Bleus avec une excellente frappe après un corner renvoyé (74e).

L'équipe de France a perdu l'essentiel de son tranchant avec la sortie de Ribéry, qui a beaucoup emmené le ballon pour provoquer – sans énormément de réussite (deux bons tirs dans petit filet, toutefois – 15e et 23e minute), mais en obtenant des coups francs bien situés.
Govou (chaussures noires et blanches) a assuré l'essentiel en tenant sa position sans beaucoup l'exploiter en attaque, hormis un tir du gauche sur le gardien (26e) et une tête trop décroisée (33e). Il s'est plus posé en discret relayeur des actions offensives.

Transparent jusqu'à la 27e minute (une passe notable pour Ribéry), Anelka l'est redevenu jusqu'à un bon service pour Malouda en profondeur (45e). À un positionnement toujours problématique – il n'a existé qu'en décrochant et en participant aux contres –, il a ajouté un important déchet et ne s'est procuré aucune occasion.

tun_fra_gars.jpg


Ils sont entrés en jeu

D'une mi-temps qui ne devait pas lui offrir beaucoup d'occasions de briller, Planus laisse l'image de son tirage de maillot après une perte de balle qui lui aura aussi valu un carton jaune. Ce bout d'essai aurait pu être plus neutre. Squillaci a soigné ses relances, sans trouver le temps de se placer à la réception d'un coup de pied arrêté.
Clichy a contribué à entretenir l'allant de l'aile gauche en affichant de l'envie, mais sans se montrer décisif sur le temps imparti.

Diaby, moins précis que lors de France-Costa Rica, a contribué à maintenir la cohérence et la domination française en prenant ses responsabilités.
Henry a terminé la rencontre avec une sorte d'équipe A'. S'il a glané du temps de jeu, il n'a pas remis en cause son nouveau statut de remplaçant, avec une prestation décente, mais pas très probante. Il n'a que peu souvent trouvé la bonne longueur avec ses partenaires (combinaison avec Gourcuff, 55e) et n'a pas déclenché de tir.

Gignac a eu une petite demi-heure pour dynamiser l'attaque et suggérer qu'il a le meilleur profil pour évoluer en pointe... Ses décrochages, par exemple, ne l'empêchant pas de chercher immédiatement la meilleure position de frappe ou de percussion possible. Le geste à retenir est pourtant ce retour défensif spectaculaire pour annihiler un contre (86e). De la bonne volonté, Cissé en a montré aussi, mais de façon brouillonne avec des raids quelque peu désordonnés. Des choses meilleures aussi: un grand pont, un corner obtenu et un tir contré (85eet 86e).
Partager

> sur le même thème

Sans casser des briks

> Dossier

Les Bleus

Les Bleus


Richard Coudrais
2020-11-11

Les tuniques bleues

BibliothèqueUn maillot, une légende nous plonge dans l’histoire du maillot de l’équipe de France, ou plutôt de ses nombreux maillots… 


Jérôme Latta
2020-10-05

1905-2020 : des Bleus à domicile(s)

Une Balle dans le pied – En 115 ans, l'équipe de France a visité une quarantaine de stades sur le territoire national. Surtout dans l'agglomération parisienne, et devant des affluences qui ont beaucoup varié. 


MinusGermain
2020-09-10

Zones blanches pour les Bleus

Infographies – Huit départements n'ont jamais fourni d'internationaux à l'équipe de France. Explorons ces déserts footballistiques et recensons leurs représentants chez les pros. 


>> tous les épisodes du thème "Les Bleus"

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 14h50 - Jah fête et aime dorer Anne : Quand on voit ce qui se passe à Calais, où les violations de droits et les violences sont... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 14h22 - Moravcik dans les prés : Que ce fameux Cf6 de la 4e partie (qu'il est beau ce coup) soit "thématique", ça veut dire quoi... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 14h22 - Toi Filou, Moi Louda : Çà ne change rien aux 53g que tu te prends peinard. Ton corps, ton cerveau passent de 220 km/h a... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 14h11 - Pascal Amateur : La main de Dieu dans le slip "Espagne : une joueuse refuse de rendre hommage à Diego Maradona."... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 14h10 - balashov22 : Je voyais plus un système d'accession/relégation en fait, avec huit places à pourvoir sur un... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 13h47 - Özil paradisiaque : M. Meuble : à partir du moment où on a lancé la tournée avec cette régle : oui ça ne change... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 13h44 - bendjaz : Bière Pelmard >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 13h42 - Utaka Souley : Ah oui, j'avais oublié. Non mais c'était pour rendre service, hein. J'ai une forme de tendresse... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h57 - Marius T : (Message perso) Merci Mathias. >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 11h45 - blafafoire : Concernant Anakin, il avait dû faire une sauvegarde de son corps en cas de crash, sans doute sous... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)