auteur
Christophe Zemmour

Du même auteur

> article précédent

La Gazette de la L1 : 12e journée

Voyages en ballon avec Jonathan Wilson

Bibliothèque – Parmi les auteurs incontournables de bouquins sur le football, le journaliste du Guardian fait bonne figure, avec trois ouvrages remarquables.

Partager


Jonathan Wilson est souvent cité par les Dé-Managers dans leurs cartons hebdomadaires, en tant que journaliste écrivant pour The Guardian et rédacteur en chef du particulier et savoureux The Blizzard. Il est surtout connu pour son illustre Inverting the Pyramid, ouvrage consacré à l’histoire de la tactique dans le football et véritable succès critique et public. La sortie prochaine de son nouveau livre, The Anatomy of Liverpool: A History in Ten Matches, est l'occasion de revenir sur cette œuvre de référence, ainsi qu’à deux autres productions de Jonathan Wilson, moins célèbres mais tout aussi passionnantes: Behind the Curtain et The Outsider: A History of the Goalkeeper. Toutes ces publications sont éditées par Orion Books.
 


La lente rotation de la pyramide

Jonathan Wilson Inverting the PyramidÀ l'origine, il y avait le dribbling game. Jouer au football consistait surtout à passer son adversaire plutôt que son ballon. Une fois sorti d'Angleterre, ce sport se sophistique et devient le passing game en Écosse, avant que l'Argentine ne lui donne des lettres de passion et d'esthétisme. Dès les premiers chapitres, Jonathan Wilson relate l'enrichissement des entraîneurs et faiseurs de tactiques auprès des confrères, au gré de leurs voyages. Les schémas se mettent en place, le 2-3-5, le WM de Herbert Chapman jusqu'au bouleversement absolu créé par la victoire de la Hongrie à Wembley en 1953, qui utilisa ce jour-là son avant-centre Hidegkuti dans une position décrochée.
 

Cette rencontre, Inverting the Pyramid ne cesse de s'y référer, comme Those Feet de David Winner, preuve s'il en était encore besoin de l'impact de ce revers historique sur l'Angleterre du football. Ce football dénué de romantisme et marqué par le pragmatisme de Watford et Wolverhampton, apôtre du kick and rush et inspiré des études statistiques de Charles Hughes et Charles Reep, Wilson y consacre deux chapitres, aussi bien dans un souci de traiter toutes les approches tactiques que dans le but d'en dénoncer le manque d’imagination. Mais comme When Saturday Comes, on aurait préféré moins de contenu à ce sujet et une place plus importante dédiée aux changements initiés lors du Mundial 1970.
 

La grande équipe du Brésil de Zagallo a cependant son chapitre, tout comme l'Ajax Amsterdam de Michels ou le Milan AC de Sacchi. Il y a aussi et surtout le portrait fascinant des hommes derrière cette évolution de la pensée footballistique: Helenio Herrera, Viktor Maslov, Hugo Meisl, Vicente Feola, Nereo Rocco, César Luis Menotti, Carlos Bilardo. Wilson s'autorise, comme à son habitude, de s'attarder sur des histoires et anecdotes délicieuses qui servent de moments-clefs dans l'histoire de la tactique. On pense notamment à la chute de la Grande Inter en finale de la C1 1967 face au Celtic, complètement épuisée par une mise au vert verrouillée et une politique de professionnalisation ayant atteint ses limites. Ou comment un règne a pu s'achever sur un effondrement.
 

Fortement documenté et riche en schémas, Inverting the Pyramid est aussi pédagogique qu'encyclopédique, destiné aussi bien aux profanes qu'aux footeux cultivés. La plume de Wilson est facile, agréable et passionnée, et fait de ce livre un ouvrage de référence incontournable. Tout simplement indispensable pour tous ceux qui aiment un tant soit peu le beautiful game.
 


L’étranger du bout du terrain

Jonathan Wilson The Outsider: A History of the GoalkeeperAlors demi-pensionnaire du lycée Bugeaud à Alger, le jeune Albert Camus commence à se faire une réputation de gardien de but. Il y mettra cependant un terme précocement, à cause d’une tuberculose diagnostiquée en 1930. C’est à travers la littérature et la philosophie que Camus laissera finalement une trace indélébile, avec notamment l'illustre L’Etranger. Fin 2012, Jonathan Wilson intitule, en hommage à l'écrivain, The Outsider le livre qu’il consacre à l’histoire du gardien de but: le fil rouge de l'ouvrage est la thèse selon laquelle ce dernier occupe une place d’étranger au sein d'une équipe de football.
 

De l’introduction du poste dans les équipes de football au goal-libéro, en passant par la tradition russe héritière de l'immense Lev Yachine et les rivalités entre Hugo Gatti et Ubaldo Fillol ou entre Thomas Nkono et Joseph-Antoine Bell, l’auteur alterne approches chronologiques et thématiques pour tenter d’embrasser toutes les écoles et les subtilités de ce poste si spécial. L’ouvrage tire sa principale force de ses portraits des personnalités qui ont façonné le poste et des récits de leurs principaux faits d’armes – bourdes comme exploits. Riche en anecdotes et en citations, Jonathan Wilson dépeint l’excentrique Pat Jennings et ses prises de balle risquées, le damné Jim Leighton et la paire de lentilles qu’il perdit en plein match face au Pays de Galles – ce qui lui vaudra d’être remplacé faute de paires de secours –, l’obsessionnel Peter Shilton et sa recherche de l’arrêt parfait qui lui coûtera de commettre une bourde fatale face à la Pologne en 1973.
 

Wilson s’attarde sur la vie autant que sur la carrière des grands gardiens de but, et l’on s’étonne par exemple d’apprendre que Gordon Banks est venu tard au football, presque par hasard, son talent lui ayant permis d’épouser une carrière qu’il n’avait pas projetée. On y découvre également la dépression de Gianluigi Buffon et on se laisse conter les incroyables imbroglios qui ont amené Bell à perdre sa place au profit de Nkono, quelques heures avant l’ouverture du Mondiale 1990. Au-dessus des hommes, il y a les traditions, et Wilson visite les différentes écoles avec une justesse journalistique et technique exemplaire: l'italienne patiente et réactive, la batave introductrice du goal-libéro, l'écossaise malheureuse, l'anglaise nostalgique, l'allemande athlétique, la sud-américaine fantasque, la russe talentueuse et disciplinée.
 

La grande oubliée est la France et il est regrettable de ne voir aucune mention de Joël Bats, Bernard Lama ou Fabien Barthez. Tout juste Hugo Lloris est-il cité parmi les grands gardiens en devenir, et encore avec une faute d'orthographe à son patronyme: Loris. Chauvinisme égratigné mis à part, The Outsider est un livre passionnant, écrit avec style, concision et précision, remarquablement documenté et référencé, à l’image des autres ouvrages de Jonathan Wilson.
 


Derrière le rideau

Jonathan Wilson Behind the CurtainQuiconque suit un peu son travail sait que Jonathan Wilson est passionné par le football de l’Europe de l’Est. En préface de son ouvrage Behind the Curtain, il admet même son faible pour l’équipe de l’Étoile Rouge de Belgrade championne d’Europe en 1991, parfaite alchimie selon lui entre qualité technique et cynisme. Il le fait avec une telle honnêteté et une telle précision, qu’il parvient même à faire apprécier cette formation au supporter de l’Olympique de Marseille qui a versé des larmes une seule fois dans sa vie à cause du football, justement en ce fameux soir du 29 mai 1991.
 

Wilson amène son lecteur avec lui dans ses voyages. Dans les contrées d’Ukraine pour ressentir l’héritage de Valeri Lobanovski. Dans les pays de l’ex-Yougoslavie où il rencontre notamment Slaven Bili? et lui donne un droit de parole sur l’incident qui l’a opposé à Laurent Blanc lors du Mondial 1998. En Pologne, en Bulgarie et en Roumanie, pour y constater le manque d’organisation et la corruption, malgré un passé écrit par des joueurs de talent. En Hongrie, dont on regrette la mort clinique depuis la disparition de la grande Aranycsapat. En Russie, pour enquêter sur le destin sombre d’Eduard Streltsov, étoile montante soviétique de la fin des années 50 qui finira à cause d’une accusation de viol dans un goulag au lieu de partir pour la Coupe du monde en Suède (lire “Eduard Streltsov, le footballeur martyr”). Dans la région du Caucase, où Wilson tente de faire ressentir le poids écrasant du régime soviétique sur les affaires du football de ces petits états.
 

En filigrane, il y a bien évidemment l’URSS et ses vestiges, notamment ce grand stade Luzhniki qui sonne souvent creux. L’intérêt principal de Behind the Curtain réside dans ses petites histoires et ses investigations au sein des fédérations et des clubs de cette Europe de l’Est du football. L’auteur parvient à transmettre son goût pour ces équipes et joueurs inachevés mais talentueux. Et on savoure l’histoire de la Yougoslavie championne du monde junior en 1987 avec dans ses rangs Zvonimir Boban et Robert Prosine?ki. Et celle ayant conduit à l’exclusion de l’équipe de Slovénie de Zlatko Zahovic durant le Mondial 2002.
 

Behind the Curtain est donc une lecture à conseiller à tous ceux qui aiment ce football, aux contributeurs de la VML et à ceux qui seraient intéressés par les nombreuses anecdotes sur les petits et grands clubs de l’Europe de l’Est, leur histoire chahutée, leurs leaders et leurs groupes de supporters à connotation politique.

 

Partager

> sur le même thème

Le carnaval du football

Bibliothèque


Christophe Kuchly
2018-04-02

La Métamorphose de Guardiola

Bibliothèque – Dans Pep Guardiola: la Métamorphose, Marti Perarnau raconte de l’intérieur les trois années passées par l’entraîneur catalan au Bayern Munich. Et essaie de décrypter l’évolution de sa méthode dans un contexte bien moins favorable qu’à Barcelone.


Christophe Kuchly
2018-02-21

Marcelo Bielsa, énigme non résolue

Bibliothèque – Dans Marcelo Bielsa – El Loco Enigmatico, réédition mise à jour de son ouvrage El Loco Unchained sorti il y a trois ans, Thomas Goubin met en perspective la carrière du coach argentin avec ses récentes aventures en Ligue 1.


Christophe Zemmour
2017-10-16

Docteur Socrates, l’ivre de liberté

Bibliothèque – Dans son livre Docteur Socrates, Andrew Downie décrit bien plus qu’un footballeur ou un médecin. Il y relate la construction d’un homme libre qui accomplit sa destinée de guide.


>> tous les épisodes de la série "Bibliothèque"

Sur le fil

RT @footballskiFR: En déclenchant, depuis le Maroc, en juillet 1936, un putsch entraînant l’Espagne dans une guerre fratricide entre camps…

Un jeudi pas comme les autres au Vélodrome. C'était il y a une semaine... https://t.co/nHcpT8M2Q4 https://t.co/jLIkGogAmW

RT @VuduBancPodcast: NOUVEAU #PSG #Emery #Neymar #Tuchel #OM #Salzburg @PMU_Sportif 📻🎙️⚽️ Saison 3, Episode 34 : Le bilan du PSG d'Emery et…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Sans Pellegrino

"Southampton : Pellegrino limogé." (lequipe.fr)

PAOK-47

"Grèce : un président de club armé sur le terrain." (libé.fr)
Avec des crampons de 9 mm.

Les sept samovars

"Sept supporters à Moscou." (lequipe.fr)

L'Astori continue

"Le contrat de Davide Astori a bien été prolongé par la Fiorentina, malgré son décès." (lequipe.fr)

L'abeille cool

“LOSC : Maia reste confiant.” (madeinfoot.com)