> déconnerie

LOSC in translation

> article précédent

Real Madrid Circus / Actes V et VI

> article précédent

La Gazette : 31e journée

Dopage : droit de réponse et droit de question...

Suite à l'interview du Dr Escande au sein de notre dossier sur le dopage (n°15), le Lille olympique sporting club nous avait demandé de publier ces précisions.
Partager

Note de la rédaction : ce droit de réponse à l'interview du Dr Escande (Cahiers du football n°15, avril 2005), les commentaires de ce dernier ainsi que les nôtres (reproduits ci-dessous) étaient parus dans le n°17 (juin 2005).

* * *


« Votre N°15 rapporte les propos du Docteur J.-D. Escande, présenté comme "médecin du LOSC entre 1986 et 2002". Cette référence à notre club qui pourrait instiller le doute chez vos lecteurs nous conduit, afin d’éviter tout amalgame et toute erreur d’interprétation, à souligner certains points de cette interview et à rappeler notre position sur les sujets évoqués.

S’agissant du dopage, nous tenons à souligner notre particulière sensibilisation et notre grande vigilance à ce sujet et retenons que le Dr Escande ne met pas en cause le LOSC sur ce point, contrairement à ce qu’une lecture trop rapide pourrait laisser penser. S’agissant du rôle et des moyens d’action des médecins de clubs sportifs professionnels évoqués par le Dr Escande dans le cadre de considérations générales, nous estimons devoir souligner que le LOSC a quant à lui pris le parti de se doter d’un médecin à plein temps (et non à temps partiel comme a pu l’être le Dr Escande), considérant que la présence constante du médecin permet à celui-ci d’être plus vigilant à tous égards et notamment en faveur de la lutte contre le dopage.

Notre médecin actuel, le Dr Orhant lui-même est particulièrement sensibilisé à cette problématique puisque avant de venir au LOSC il était membre de l’antenne médicale de lutte contre le dopage de la région Centre. Quant à la question de l’indépendance du médecin, qui semble être mise en cause par le Dr Escande, ce sujet doit être approfondi au niveau des fédérations sportives nationales.
Pour sa part, le LOSC est avec le Dr Orhant dans une relation faite de respect réciproque, de compétence et d’indépendance; le médecin du club est certes salarié de celui-ci mais n’est pas intéressé aux résultats pour autant; il est médecin avec tout ce que cela comporte de garanties éthiques et techniques et se trouve sous la tutelle de la Commission médicale de la FFF et sous l’autorité du Conseil de l’ordre, non pas sous celle de l’entraîneur du club.

En sorte que tenter, comme semble le faire le Dr Escande, de donner un parfum de scandale à cette question importante paraît être une mise en cause de ses confrères médecins de clubs – supposés incompétents et/ou complaisants – dans des conditions qui ne paraissent conformes ni avec la réalité ni aux obligations déontologiques du Dr Escande. Pour sa part, le LOSC réaffirme et démontre au quotidien son attachement tant à la lutte contre le dopage qu’au respect de l’intégrité physique de ses joueurs. »

Xavier Thuilot, Directeur général des services, président délégué du  LOSC.


bout_dopage_g




Les précisions du Dr Escande
Toutes mes excuses à mes confrères médecins qui auraient pu se sentir concernés par une mise en cause éventuelle de leurs compétences, comme semble le penser le président délégué du LOSC. Telles n’étaient pas mes intentions. Je le répète, pour ceux que je connais, ils sont extrêmement professionnels et compétents.
Néanmoins, je souligne à nouveau que le statut de salarié quel qu’il soit, introduit de fait une relation de subordination. Certes, le médecin de club est comptable de ses bonnes pratiques auprès de la Commission médicale fédérale nationale de la FFF et du Conseil national de l’Ordre des médecins, mais cela ne l’empêche pas d’être parfois soumis à de grosses pressions et de risquer — un jour et sans forcément s’en rendre compte sur le moment — de franchir une ligne jaune qu’il n’aurait pas franchie dans un climat de sérénité totale. Je n’ai pas dit que certains l’ont fait, mais le système actuel de rémunération directe par le club présente ce danger.

Proposer un tel débat ne me semble pas faire preuve d’un comportement anti-déontologique, mais revient à lancer une réflexion sans parti pris ni mauvaise intention. Dans sa grande sagesse, le législateur n’a pas souhaité que le médecin du travail soit aussi prescripteur, ce qui le détache de décisions difficiles à prendre pour l’entreprise. Le médecin de club doit pouvoir exercer toutes ses compétences — de prévention, de diagnostic et de soins —, à plein temps si nécessaire, mais devrait pouvoir le faire en toute indépendance financière.

Jean-Daniel Escande.


Notre commentaire
Par une sorte d’ironie, notre dossier du n°15 («Qui veut la vérité sur le dopage?») avait pour thème le tabou qui prévaut dans le milieu et la difficulté à ne serait-ce que poser les questions essentielles sur ce sujet. La réaction quelque peu épidermique du LOSC semble assez bien illustrer cette difficulté: ni l’interview du Dr Escande, ni sa présentation par nos soins n’effectuaient un quelconque rapprochement entre le LOSC et les pratiques dopantes, pas plus qu’ils ne présentaient le club lillois comme un cas particulier.

Son président délégué le dit lui-même: seule une "lecture trop rapide" pouvait conduire à des "amalgames" et des "erreurs d’interprétation", ce qui revient à sous-estimer la qualité légendaire du lectorat des Cahiers. Notre objectif était bien d’obtenir l’analyse d’un spécialiste, sans le moindre dessein polémique. Nous avions trouvé pour cela un interlocuteur idéal: un praticien désireux de cerner les problèmes liés à sa pratique, riche d’une double expérience dans un club et dans les instances de prévention et de lutte contre le dopage. Il s’est, en particulier, interrogé sur le statut de ses pairs au sein des équipes professionnelles. Cette démarche légitime, qui relève purement et simplement de la déontologie, lui vaut aujourd’hui d’être soupçonné par son ancien employeur de "donner un parfum de scandale à cette question importante" et de mettre en cause "ses confrères médecins de clubs – supposés incompétents et/ou complaisants".
Si nous comprenons que le LOSC ait souhaité apporter des précisions, nous regrettons ces soupçons, qui ne nous semblent pas de nature à favoriser la libération de la parole sur la question du dopage...

La rédaction des Cahiers.

Partager

> déconnerie

Jurietti, le film

> Dossier

Le dopage

Le dopage


Hind
2019-04-04

« La mort subite chez les sportifs reste assez énigmatique »

Étudiante en Staps à Montpellier et éducatrice au MHSC, Marine Collin y organise une conférence sur les cardiopathies chez les athlètes. Elle évoque avec nous la lutte contre ce fléau. 


Jérôme Latta
2013-02-15

Face au dopage, le football reste seringue

Une Balle dans le pied – En attendant que des noms de joueurs sortent au cours du procès Puerto, de lourdes présomptions accablent le football.


Paul-Adrien Champeau
2013-02-05

La passion et le désenchantement

Corruption, dopage : l'actualité fait parfois remonter les réalités malodorantes du football, avant de les enfouir de nouveau. En nous laissant à nos doutes.


>> tous les épisodes du thème "Le dopage"

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 09h43 - suppdebastille : "Gilles et jeune Sur le yakafokon, je trouve que c'est un discours très réac qui dit votre... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 09h27 - CELTIC BHOY : Gouffran directaujourd'hui à 09h09J'ai dit "on y croit" CELTIC!---------Tu as raison d'y croire.... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 09h25 - Panda : zorrobabbelaujourd'hui à 00h23Tu as bien compris l'idée.Bien sûr, mais pour rappeler que ça... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 09h25 - Sidney le grand Govou : Bon les gars.La saison elle commence ce soir. >>


Le fil prono

aujourd'hui à 09h12 - Westham : Coty Week 3Dolphins@Cowboys 7-33Bengals@Bills 17-27Lions@Eagles 20-17Jets@Patriots... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 08h54 - Yul rit cramé : On se retrouve pas mal sur notre lecture du match.Je ne l'ai pas évoqué dans mon message... >>


EAG, les paysans sont de retour

aujourd'hui à 08h10 - A la gloire de Coco Michel : Bon, on savait qu'on ne pouvait pas compter sur Sorbon et Kerbrat. Maintenant on sait également... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 08h07 - BoblaFlamb : Je veux bien, mais tu voudrais des exemples sur quels sujets en particulier ? >>


Manger (autre chose que) la feuille

aujourd'hui à 00h16 - Marqueuh : Tu fais de la sauce, tu mets en bocal et 15 minutes a la cocotte minute, l'hiver tu es content... >>


Changer l'arbitrage

21/09/2019 à 23h32 - Gazier : On avait les mêmes à Marseille a priori, 2 buts refusés pour des HJ de 2 à 5 cm...Au moins, en... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)