auteur
Toni Turek

 

Überfan des footballs d’Allemagne et d’Autriche, passés et présents. Taulier de la Ventre Mou's League.


Du même auteur

> article précédent

France 2 Foot, franche déroute

> article précédent

La Gazette > 13e journée

Harder, Better, Faster, Stronger, Neuer

Auteur cette année de quelques boulettes dignes de figurer dans le bêtisier de fin de saison, Manuel Neuer a largement contribué à mettre l’armada de Chelsea en échec. Le nouveau numéro 1 de Gelsenkirchen est promis à un grand avenir.

Partager

 

C’était au tout début novembre 2006: juste avant le match face au Bayern, l’entraîneur du FC Schalke 04, Mirko Slomka, décide de frapper un grand coup et de promouvoir à la place de gardien titulaire un jeune gardien blond de vingt ans à peine en lieu et place de Frank Rost, pourtant physiquement apte mais jugé alors sportivement décevant.
 
Bleu roi

Une évolution précoce, mais dans l’ordre des choses pour Neuer. Né à Gelsenkirchen même, en 1986, il entre dans le grand club du quartier de Schalke à cinq ans, gravissant par la suite un à un tous les échelons des équipes juniors, et apparaît pour la première fois en troisième division en 2004 avec l’équipe amateur. Neuer passe professionnel dès l’été 2005, devenant officiellement le troisième gardien au sein des Königsblauen (1).


Une année plus tard, nouvelle progression dans l’organigramme : le départ de Christofer Heimeroth vers le Borussia Mönchengladbach libère la place de deuxième gardien, que Neuer récupère aussitôt avec le maillot n°12, en même temps qu’une prolongation de contrat jusqu’en 2010. Au cours du même été 2006, après quelques sélections en junior, il dispute sa première rencontre avec l’équipe Espoirs allemande. Il y joue les quarante-cinq dernières minutes d’un match nul 2-2 contre les Pays-Bas – encaissant un but, mais sur penalty.


Neuer_ldc.jpgLa saison 2006-2007 est celle de son arrivée au sommet de la pyramide des gardiens chez les Knappen (2): bénéficiant d’une blessure de Rost après l’ouverture du championnat face à l’Eintracht Francfort, Neuer est appelé à disputer les deuxième et troisième journées de Bundesliga, successivement à Aix-la-Chapelle et à domicile face à Brême. Il garde ses cages inviolées. De quoi fournir une solution de rechange appréciable.


Et appréciée. Ainsi intronisé titulaire à partir du match contre le Bayern par Slomka –poussant Rost au départ vers Hambourg dès la trêve hivernale – Neuer connaît avec Schalke une série de treize rencontres consécutives sans défaite, permettant aux Königsblauen de se mêler jusqu’au bout à la lutte pour le titre, malheureusement sans inscrire leur nom au palmarès - comme d’habitude (3).
 

Bleu azur

Manuel Neuer n’y perd cependant pas tout. Désigné Goldener Handschuh (4) 2006-2007 par le magazine sportif Kicker, le jeune gardien se voit invité par le sélectionneur national Joachim Löw à participer à un stage avec l’équipe nationale pour des tests physiques, en août 2007. Or, si la hiérarchie des trois premiers Torhüter (5) de la Mannschaft semble alors très clairement établie  (1. Jens Lehmann, 2. Timo Hildebrand, 3. Robert Enke (6)) , les places suivantes sont plus ouvertes.


Manuel Neuer, dont le contrat avec Schalke est prolongé désormais jusqu’en 2012, fait en effet partie d’un petit groupe de tout jeunes gardiens qui ont réussi récemment à s’imposer comme titulaires au sein de leurs clubs :
- Florian Fromlowitz à Kaiserslautern, aux dépens de l’Autrichien Jürgen Macho, qui a dû se résoudre à partir à l’AEK Athènes pour récupérer du temps de jeu en vue de "son" Euro 2008,
- René Adler au Bayer Leverkusen, qui a poussé le tireur/stoppeur de penalties Hans-Jörg Butt vers un exil lusitanien,
- Michael Rensing au Bayern de Munich à un degré moindre. Ce dernier est encore statutairement remplaçant, mais sera titulaire officiel la saison prochaine, une fois le Titan Oliver Kahn en retraite.

Le fait d’avoir été appelé par Löw, contrairement aux membres de ce trio, semblait donc donner à Neuer une petite longueur d’avance sur ses rivaux potentiels…


Bleu nuit

Surtout, la saison 2007-2008, avec la qualification de son club pour la Ligue des champions (contrairement au Bayern, au Bayer ou au 1. FCK) lui offrait la possibilité de se mettre encore mieux en évidence que ses concurrents.


Or, depuis le début de la présente saison, la route vers la gloire ne prend pas le chemin espéré. Neuer livra quelques erreurs évitables en championnat: un penalty provoqué à Stuttgart, un but encaissé sans réaction sur un coup-franc direct de Krzynowek à Wolfsburg, un autre but concédé à Rostock sur un lob suivant une relance à la main presque aussitôt interceptée. Le tout conjugué à quelques errements très télégéniques sur la scène européenne: une sortie ratée sur le but de Villa contre Valence, un sauvetage miraculeux sur un lob c.s.c. à Trondheim, la frappe de Malouda à Chelsea qui passe entre ses bras et ses jambes, le tout en trois mois à peine! Voilà Schalke qui à force de perdre un point ici ou là, se retrouve non seulement décroché par le Bayern en Bundesliga, mais aussi menacé d’être reversé en UEFA dans le cadre de la Ligue des Champions. Et Neuer, si fort sur sa ligne, doté de si bons réflexes, si rassurant pour ses défenseurs, concentre maintenant les critiques extérieures.


De quoi faire grimacer les dirigeants du FC Schalke, qui escomptent pourtant bien que le club de Gelsenkirchen s’établisse enfin durablement en haut de l’affiche, à l’image du Werder de Brême des dernières années.
 
 
Bleu de chauffe

Pour autant, Manuel Neuer n’est pas menacé. Il bénéficie du plein soutien de ses coéquipiers (pas tous irréprochables non plus), ainsi que de celui non négligeable de l’entraîneur Slomka et du manager Müller. Sans oublier celui apporté par quelques anciens internationaux, notamment Toni Schumacher et Uli Stein qui, interrogés sur les performances de Neuer le mois dernier, ont répondu que pour eux tout gardien était appelé au cours de sa carrière à connaître de tels moments moins glorieux.


Ensuite, si Schalke compte pas moins de quatre gardiens professionnels dans son effectif actuel (un record), les numéros 32, 33 et 34 – respectivement le jeune Ralf Fährmann, le vétéran Matthias Schober, et le Croate Toni Tapalovic – ne paraissent pas vraiment en mesure immédiate de pouvoir concurrencer Neuer…
Enfin, Neuer lui-même reste serein, et affirme qu’il n’a pas perdu confiance en lui et en ses (indéniables) qualités.


En fait, comme l’avait dit en 2003 Sepp Maier (7), le plus dur pour un gardien n’est pas de se révéler au très haut niveau, mais de s’y maintenir. Après un mois d’octobre particulièrement difficile, l’heure est au rachat pour Neuer, un rachat déjà commencé en Coupe face à Hanovre. Le grand blond va devoir montrer qu’il n’est pas destiné à devenir un serial gaffeur, et qu’il ne va pas suivre – en tout cas, pas immédiatement – l’exact parcours de son modèle, Jens Lehmann, récemment dégradé au quatrième rang de la hiérarchie des gardiens d’Arsenal.
 
 
(1) Königsblaue(n) (de königsblau: "bleu roi"): surnom des joueurs du FC Schalke lié à la couleur du maillot.
(2) Knappe(n) (de Knappe: "le mineur"): autre surnom des joueurs de Schalke, en référence au fait qu’eux et leurs supporteurs travaillaient souvent, au début du vingtième siècle, dans les mines de la Ruhr.
(3) Le dernier titre de champion d’Allemagne de Schalke 04 remonte à 1958, soit cinq ans avant l'apparition de la Bundesliga sous sa forme moderne. Voilà un club qui a donc été plutôt bien avantagé par le fait que les dauphins et troisièmes puissent aussi, comme le deutsche Meister, se qualifier pour la C1.
(4) Goldener Handschuh (littéralement: "gant en or"): titre récompensant le meilleur gardien de Bundesliga de la saison.
(5) Torhüter (également Tormann ou Torwart): "gardien".
(6) A l’heure actuelle, Lehmann n’est toutefois assuré de cette place de titulaire que jusqu’à la fin de l’année. Löw lui a en effet posé un ultimatum, lui imposant d’être titulaire (à Arsenal ou ailleurs) s’il ne souhaite pas régresser dans la hiérarchie fixée depuis le départ à la retraite de Kahn. Pour autant, sa place dans les trois premiers gardiens ne semble pas remise en cause.
(7) Maier, gardien de l’équipe championne du monde 1974 et entraîneur des gardiens de la sélection nationale en 2003, visait alors Hildebrand, et ce tandis que la lutte entre Rost et Hildebrand pour la place de troisième gardien à l’Euro portugais battait son plein. Au cours de cette saison 2003-2004, le VfB Stuttgart, avec Hildebrand dans les cages, a terminé de très loin meilleure défense du championnat, en n’ayant encaissé en tout et pour tout que 24 buts en 34 matches.

Partager

> déconnerie

2011 en 11 images

> sur le même thème

Peter Crouch : Grandeur nature

Les coupes européennes


Antoine Picardat
2019-09-16

Tentative de classement des "grands clubs" européens

On parle souvent de "grands clubs", mais comment mesurer cette taille? Proposition de méthode à partir des performances en C1, et résultats du classement.


Richard N
2019-05-30

Francis 1979, un million le but

Un jour un but – Le 30 mai 1979, Trevor Francis marque le seul but de la plus improbable des finales de la Coupe des clubs champions qui voit la victoire de Nottingham Forest sur Malmö FF.


Christophe Zemmour et Richard N
2019-05-06

Iniesta 2009, fucking grace

Un jour, un but – Le 6 mai 2009, au bout du bout de Chelsea-Barcelone, demi-finale retour de la C1, Andrés Iniesta trouve la lucarne de Petr Cech. Un but colossal et fondamental pour le club, pour lui et pour l’histoire récente du football.


>> tous les épisodes du thème "Les coupes européennes"


Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 11h55 - axgtd : Espinas13/12/2019 à 23h55Seulement, qui dit train sur le territoire français dit SNCF et nos amis... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 11h52 - Joswiak bat le SCO : Ah au temps pour moi, loin de moi l'envie de troller, je n'en vois pas bien l'intérêt. Je pensais... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 11h35 - gurney : Payet en bleu vous en pensez quoi ?Ca serait beau ! En mode revanche de 2016 après sa fin d euro... >>


Festival de CAN

aujourd'hui à 11h14 - liquido : Sur le CFA, ce truc est pas malhttp://bit.ly/2PmOj7v >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 10h49 - José-Mickaël : Cush13/12/2019 à 23h22> dans la présentation que j'avais trouvée il était dit plus ou moins... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 10h46 - Portnaouac : @ULFJe reviendrai un peu plus longuement un peu plus tard, pour des explications plus... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 10h14 - gurney : Sens de la dérisionaujourd'hui à 09h54Tout à fait en phase avec ton message et sur les attentes.... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 09h06 - Dan Lédan : C est point au programme pour l instant mais je ferai signe >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 02h27 - leo : dugamaniac13/12/2019 à 19h47Le problème s'était posé en Espagne mais le Barça et le Real ont... >>


Ligue Europe, la coupe de l'UEFA

aujourd'hui à 00h59 - Radek Bejbl : Marcus Thuram qui fait un début de saison énorme, c'est assez fou de passer de matches... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)