auteur
Sylvain Zorzin

 

Incapable d’admettre qu’il a donné vie à Pierre Minus, il fuit l’opprobre en publiant de vraies histoires pour les vrais enfants dans les magazines Pomme d’api, Les Belles Histoires, Tralalire et Mes Premiers J’aime Lire.


Du même auteur

> article précédent

El profesor Bengoechea

> article précédent

MOTS CROISÉS 2 : LES SOLUTIONS

12 heures dans la vie d'Olivier Rouyer

Attachez vos ceintures et embarquez dans la tête du consultant vedette de Canal+.
Partager
11 h 01
Réveil. Aïe. Et la gueule de bois. Faut dire, on a fêté toute la nuit le match nul de Nancy contre le Havre, Pablo Correa a même dédié cette victoire à Laszlo Bölöni, c’est dire. Moi, on m'a renversé du vin sur la chemise, on aurait dit que je portais les couleurs du FC Metz. Brrr. Sinon, la journée s’annonce plutôt tranquille. Le soir, je commente au côté de Jean-Charles Sabatier. Je l’aime bien, moi, Jean-Charles Sabatier. Il me fait penser à l’AS Nancy Lorraine: capable de faire illusion durant une ou deux saisons, tout en suscitant une étrange compassion pour les clubs d’ex-RDA.


12 h 03
Tiens, Michel Platini passe à la maison. On recause de nos années en équipe de France. Lui, depuis qu’il a commencé sa croisade pour un foot plus équitable, on l’a surnommé "la tentative de gauche". On dirait qu’on parle d’un tir de Maoulida… Madou… Malouda. Et voilà, ça commence. C’est insupportable, ces bafouilles, depuis le CP que ça dure. Heureusement, Michel est un ami, il ne s’offusque pas pour si peu. Lui-même, quand il était joueur, il suffisait qu’on lui dise "Je suis démarqué, fais une passe au millimètre!" pour qu’il comprenne "Tu peux marquer, tente donc de quarante mètres".

rouyer_12h.jpg

14 h 22
Interview pour une petite radio locale. Ah, je n’aime pas ces journalistes survoltés, qui vous reçoivent comme si vous étiez un être exceptionnel, sous prétexte que vous habitez dans une ville de plus de quatre cents habitants. Ils ont l’air gentils, comme ça, mais c’est pour mieux vous balancer des vacheries sur vos bafouillages et vos hésitations. Tenez, rien que la dernière fois, leur Stéphane Guillon local, il explique que c’est à la suite de mes analyses sur le recrutement énigmatique de Kamil Oziemczuk à Auxerre qu’on a donné à Canal+ le surnom de "chaîne cryptée". Bon, d’accord, des gens ont rapporté leur décodeur après que j’ai tenté de dire "Djordjevic" à trois reprises. N’empêche, le premier samedi du mois, j’en connais qui ont pris mes rires brouillés pour une séquence du Journal du Hard, ç’a relancé les abonnements.


14 h 28
On m’installe dans un petit studio. Il paraît que Luis Fernandez est déjà venu ici. En même temps, les analyses bas de plafond et les invités étroits d’esprit doivent se sentir à l’aise dans ce cagibi. Faut faire attention à pas s’assommer, c’est tout. Fernandez, lui au moins, il a l’habitude: la dernière fois qu’il a heurté quelqu’un avec ses raisonnements, c’était un Schtroumpf.


14 h 29
Ils ne m’auront pas avec leurs questions à la con. J’écoute M, je lis le magazine Q, et mes meilleurs souvenirs de Canal, c’est H et les films X. Ils peuvent toujours s’accrocher pour récolter des réponses de plus de deux syllabes.


16 h 43
"Et puis Metz, ce n'est pas la France, C'est vraiment un pays de cons, Qu'on leur rende leur indépendance, Qu'ils arrêtent de nous péter le fion." Ah, ça, c’est la sonnerie de mon portable. Un coup de fil du fils de Grégoire Margotton.
"Eh, salut Dylan. Que puis-je faire pour toi?
― Salut Olivier. Dis, là, j’ai les x et les y qui s’affrontent pendant l’Algébrico. Tu ne pourrais pas me donner un coup de main? Je ne comprends pas ce que c’est, un entier algébrique.
― Un nombre algébrique est dit entier algébrique s'il est racine d'un polynôme unitaire (c'est-à-dire que le coefficient de son monôme dominant est égal à un) à coefficients dans les entiers relatifs.
― Ah, ok, super, merci.
― A ton service. Tu salueras ton frère Brandon pour moi.
― Pas de souci. Hé, Olivier, tu sais pourquoi le FC Metz remontera pas en Ligue1?
― Non.
― Eh beh t’es le seul (rires)."

Sont mignons, ces mômes. Quelle idée quand même de les appeler Dylan et Brandon. Sacré Margotton. Le seul journaliste sportif qui croit que l’Américano n’est pas un apéritif mais un sommet du championnat US de foot.
Hum, bon, d’accord, je reconnais. Lorsque je suis tout seul, je suis capable de livrer des analyses fines, percutantes et limpides. C’est quand je suis en public, avec des gens importants, je perds mes moyens. Tout seul, les chaussettes de l’archiduchesse n’ont aucun secret pour moi, pas plus que les slips kangourous de Luyindula. Mais c’est ainsi. C’est une malédiction. Des années que ça dure.


23 h 01
Jean-Charles Sabatier abuse de la bière allemande dans son maillot Energie Cottbus, mais la seule chose qu’il rend c’est l’antenne. Mon téléphone vibre à nouveau.
"Allô?
― Salut, c’est Pape Diouf. Nonobstant les années écoulées, pareilles à des gouttes d’eau gonflant l’océan de ma honte, je demeure contrit et ne puis me pardonner de t’avoir volé le rôle d’Antoni Wodziński dans la pièce de Jarosław Iwaszkiewicz lorsque nous étions ensemble au CP. Je tenais à le formuler en des sentences non lapidaires ni compendieuses.
― D’accord, merci."
Je raccroche. Jean-Charles se tourne vers moi.
"Quelque chose qui cloche?
― Non, c’était Pape Diouf. A propos d’exquises mais inexplicables excuses. Va comprendre".
 

> 24 heures dans la vie du FC Nantes
> 24 heures dans la vie de Steve Mandanda
> 24 heures dans la vie de l’AS Nancy-Lorraine
> 24 heures dans la vie de l'AS Saint-Étienne
> 24 heures dans la vie du Stade rennais
> 24 heures dans la vie de Matt Moussilou
Partager

> déconnerie

Les cinq petits cochons

> sur le même thème

Monts et Marvel / 1

> Dossier

Déconneries

Déconneries


Christophe Kuchly
2018-06-26

Le match dont vous êtes le héros

L'Espagne et le Portugal, qualifiés dans le groupe B, seront au rendez-vous des huitièmes de finale du Mondial. À moins que…? Bienvenue dans un monde imaginaire dans lequel vous êtes l'arbitre et où chaque décision peut changer le cours de l'histoire.


Christophe Zemmour
2018-06-25

Messi, tel Son Goku

Un prodige que l’on attend sur le toit du monde mais qui peine à décrocher le titre suprême, tout en vivant dans l’ombre d’un prédécesseur génial et farceur: voilà une histoire que l’on a déjà entendue quelque part...


2018-06-17

[JDD #7] Irrésistibles

Le Journal de Didier – Conspiration tactique, incident avec Clément d'Antibes, start-up de Rami… Récit des derniers jours des Bleus à Clairefontaine. 


>> tous les épisodes du thème "Déconneries"

Sur le fil

RT @DamienDole: Le PSG ramasse à lui seul le quart des sommes ramassées par les 20 clubs de L1 pour le Mondial. Ou comment l'argent permet…

RT @kevjeffries: « Des discriminations symboliques, insidieuses, mais profondément enracinées et particulièrement toxiques » Chronique à l…

[LE JOURNAL DU JEU #6] 🔘 Lionel Messi est sous-estimé 🔘 Comment parler de la Juventus? 🔘 N'Golo Kanté, véritable… https://t.co/bSYcSgqi7t

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Happy Neuer

Neuer : 'Finir l'année sur une bonne note'." (lequipe.fr)
Et en avant la Munich !

Malcolm Leaks

"Quand Malcolm enfile le maillot de l'OM." (lequipe.fr)

Emile Louis-II

"Les ‘combines’ de Monaco pour attirer les joueurs mineurs." (lequipe.fr)

Je crois keupon

"Laurent Blanc n'a esquivé aucun sujet. Même ceux qui fâchent..." (lequipe.fr)

Michel derche accueillant

"C'est devenu Montpellier Eros." (France Football)