auteur
Brice Tollemer

Du même auteur

> article précédent

Pierrotron 2010

A Hard Rain's a-Gonna Fall…

Rock Around The World Cup – Acte III. Continuons notre compte à rebours musical vers le Mondial 2010 en repassant la bande-son des Coupes du monde. 1962, le monde est au bord d’une guerre nucléaire et le Brésil ajoute une seconde étoile à son maillot…
Partager
C’est le Chili qui est chargé d’organiser ce septième plateau mondial. La France ne fait pas le voyage. Les hommes d’Albert Batteux ont en effet perdu leur match d’appui contre la Bulgarie, les deux pays ayant terminé à égalité de points lors de la poule de qualifications. Le troisième de la précédente édition ne participe donc pas à la compétition, annonciatrice en cela de l’hécatombe que connaîtront les autres favoris en ce mois de juin 1962.

rockaround_chili62.jpg


Au premier tour, l’Uruguay, l’Argentine, l’Espagne et l’Italie se font en effet surprendre et n’atteignent pas les quarts de finale. Quarts de finale qui seront par ailleurs fatals à la RFA. et à l’URSS de Lev Yachine, pourtant championne d’Europe en titre. Les demi-finales voient ainsi s’opposer la Tchécoslovaquie à la Yougoslavie et le Brésil au Chili. La Seleçao est orpheline de Pelé, qui s’est blessé lors du premier match du tournoi. Mais un autre joueur, Garrincha, va survoler cette Coupe du monde de ses dribbles diaboliques et ravageurs, avec son apparence frêle et ses genoux de travers. Garrincha est d’ailleurs la seule lumière de cette édition chilienne, marquée par un engagement physique agressif et violent, notamment de la part de la Tchécoslovaquie, battue en finale par un Brésil qui rejoint l’Italie et l’Uruguay au palmarès de cette coupe Jules Rimet, avec deux trophées remportés.


Au bord de l'apocalypse


Il n’y a donc pas grand-chose à retenir de positif ou d’enthousiasmant lors de cette Coupe du monde. Il faut dire aussi que l’année 1962 n’est pas la plus sereine qu’ait connue la planète. Nous sommes alors au paroxysme de la guerre froide. L’échec du débarquement américain de la Baie des Cochons en 1961, pour renverser Fidel Castro, a considérablement durci les relations entre les Etats-Unis et l’Union soviétique. Au mois d’octobre 1962 éclate ainsi la crise des missiles de Cuba, point culminant de cet affrontement entre les deux blocs.

rockaround_chili62_2.jpgLa planète est au bord de l’apocalypse nucléaire et le monde entier retient son souffle. À New-York, un jeune chanteur de vingt-et-un ans suit également ces événements. Son nom est Bob Dylan. Il vient de sortir au printemps son premier album, essentiellement composé de reprises.  Mais c’est durant cette année 1962 que Dylan va enfin prendre ses aises et écrire ses propres chansons. En roue libre. The Freewheelin’ voit le jour au mois de mai 1963 et va donner à la protest song ses (plus belles) lettres de noblesse. Il est difficile, voire impossible, de choisir entre Blowin’in The Wind, Oxford Town, Masters Of War ou bien encore A Hard Rain’s a-Gonna Fall, pour en désigner la chanson la plus emblématique. C’est néanmoins avec cette dernière que le jeune Robert Zimmerman évoque directement la crise des missiles de Cuba, au travers d'une prophétie biblique d’apocalypse:

I've stumbled on the side of twelve misty mountains,
I've walked and I've crawled on six crooked highways,
I've stepped in the middle of seven sad forests,
I've been out in front of a dozen dead oceans,
I've been ten thousand miles in the mouth of a graveyard,

Woody Guthrie, le modèle originel du garçon du Minnesota, écrivait sur toutes ses guitares l’inscription "This Machine Kills Fascists". Cependant, Dylan n’était pas un chanteur contestataire. Il était beaucoup plus que cela. Mais A Hard Rain’s a-Gonna Fall l’était. Le monde a tremblé en 1962. Et le football n’était qu’anecdotique.


Rock Around the Worldcup - 1954 : That's Alright Mama
Rock Around the Worldcup - 1958 : Johnny B. Goode
Rock Around the Worldcup - 1962 : A Hard Rain’s a-Gonna Fall
Rock Around the Worldcup - 1966 : My Generation
Rock Around the Worldcup - 1970 : With A Little Help From My Friend
Rock Around the Worldcup - 1974 : Wish You Were Here
Rock Around the Worldcup - 1978 : White Riot
Rock Around the Worldcup - 1982 : The Number of The Beast
Rock Around the Worldcup - 1986 : Master of Puppets
Rock Around the Worldcup - 1990 : Here Comes Your Man
-------------
L'auteur de la série Rock Around the World Cup l'est également de deux ouvrages hautement recommandables, parus en 2009: Rage Against The Machine - Ennemis Publics, une biographie aux éditions Camion Blanc et Vitalogy - Pearl Jam, un petit essai sur l'album, chez Le Mot Et Le Reste.
Partager

> sur le même thème

Quiz : jouez entre les lignes

> du même auteur

Séoul 2002, Shooting star

Cultures football


Kireg
2019-11-03

Trente-cinq

Dure limite que la limite d'âge quand on joue au football. D'autant qu'on ne la franchit que progressivement, symptôme après symptôme.


La parole à la défense
2019-10-25

Les postes du rugby expliqués aux footballeurs

Crossover œcuménique – Poste par poste (en incluant celui de Christian Jeanpierre), mettons en parallèle les onze et les quinze. 


Nicolas Tessier
2019-10-09

Fautes ! (de langage)

Exercice – Les footballeurs sont accusés de maltraiter la langue, mais avec quoi peut-on mesurer cette maltraitance? Exploration des "(sic)" qui marquent leurs fautes. 


>> tous les épisodes du thème "Cultures football"


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)