auteurs
Eugène Santa et Jamel Attal

Le difficile An II de l'ère Bouchet-Perrin

Transfert avorté de Barthez, gestion sportive devenue floue, déstabilisation des joueurs, dirigeants sur la sellette… La mauvaise passe de l'OM est pourtant loin d'être une impasse. Analyse.


Flying Welshman

15/11/2003 à 12h26

Je ne me souviens pas bien, mais je pense comme supp semble l'esquisser que le PSG se voyait beaucoup plus souvent sur C+ (que nous n'avions pas à la maison) que sur TF1 ! Et que c'est aussi une bonne raison.

jack bauer

15/11/2003 à 18h14

oui, au début de la LdC, TF1 en avait l'exclusivité et C+ se rattrapait sur les matchs de C2 ou C3. Et le PSG n'a joué qu'une année sur ses 5 demi-finales en C1. Sinon, toutes choses égales par ailleurs, une équipe qui représente Paris ou Monaco sera toujours moins aimée qu'une équipe qui représente Marseille, Bordeaux ou une autre ville. Je ne connais pas dans le détail le parcours européen de St-E dans les 70's, mails je ne pense pas qu'il soit plus brillant que le parcours parisien des 90's. Pourtant ma mère qui ne comprend absolument rien au foot se souvient de la chanson "qui c les plus forts ? évidemment c'est les verts" et de ce que représentait Saint-Etienne à l'époque, alors que quand Cantona a arrêté sa carrière, elle pensait qu'il jouait à Marseille (véridique).

ouais.super

15/11/2003 à 18h45

Il me semble tout de même que les hégémonies marseillaise et stéphanoise ont été beaucoup plus longues que celle du PSG (lequel était de toute façon occulté par l'OM même pendant sa courte période de gloire). De toute façon, le PSG n'a construit sa légende qu'en tant que rival de l'OM. Il n'a jamais été le seul en haut de l'affiche. On ne peut donc pas vraiment comparer l'aura de ces deux clubs. Si le PSG avait incarné pendant 20 ans le seul espoir français de briller au sommet de l'Europe, le grand public se serait réunit derrière lui comme il l'a fait pour l'OM. Même si d'un autre côté, c'est vrai que les français de "province" (85% de la population) sont régulièrement exaspérés par le parisianisme exacerbé des médias nationaux et qu'ils auront plus facilement tendance à supporter un club de province qu'un club parisien. Quand il y a un OM-PSG, qui en province supporte le PSG ? Pas grand monde je pense. Parceque dans ce cas précis, l'OM incarne "la province" qui se bat pour exister face à l'ogre parisien. Lyon souffre également d'une image (un peu éculée) de ville bourgeoise qui s'oppose, par exemple, aux stéphanois populaires et travailleurs, et c'est vrai qu'il lui faudra sans doute plus d'efforts et de temps pour générer le même enthousiasme que l'ASSE dans les 70's. Cela étant, je pense que la règle d'or numéro un dans notre pays, c'est que le français est chauvin. Il adore son pays, et il voudrait que celui-ci fasse flotter son drapeau sur le toit du monde. Le contexte géopolitique fait que cela n'arrivera sans doute plus jamais de notre vivant sur la scène internationale, alors on se défrustre par le football. Ce qui explique que la victoire en coupe du monde 98 ait rencontré un tel succès populaire. Tout ça pour dire que n'importe quel club arrivant à glorifier notre nation aux yeux des autres sera massivement soutenu par le public français. J'en suis certain. Que ce soit Troyes, Brest, Strasbourg, Toulouse, Nice ou Lyon. L'histoire a confié ce rôle à Reims, puis Saint-Etienne et enfin Marseille. Rien ne dit qu'il n'en sera pas de même avec d'autres villes, même si aujourd'hui notre expérience nous pousserait à penser, à tort, que seules ces dernières sont susceptibles de recommencer le même parcours.

baygonsec

15/11/2003 à 18h48

"Sinon, toutes choses égales par ailleurs, une équipe qui représente Paris ou Monaco sera toujours moins aimée qu'une équipe qui représente Marseille, Bordeaux ou une autre ville." c'est bien là dessus que je suis totalement en désaccord... Je ne vois pas en quoi la cote d'un Monaco serait moins forte que Bordeaux... Pour moi, il n'est absolument pas étonnant que les deux équipes les plus "suivies" de l'hexagone soient celles qui aient obtenu d'excellents résultats européens, Sainté à une époque où la France perdait tout en foot, et l'OM par la grâce d'un parcours exceptionnel (2 finales de C1 en 3 ans). Après, d'autres paramètres peuvent évidemment entrer en jeu, comme la "chaleur méditerranéenne", mais ce sont à mon sens des raisons bien moins importantes que les résultats obtenus.

suppdebastille

15/11/2003 à 18h51

"Il me semble tout de même que les hégémonies marseillaise et stéphanoise ont été beaucoup plus longues que celle du PSG " Ca reste à démontrer : St E 1/2 C1 75, finale C1 76, et 1/4 C1 77 PSG 1/2 C3 93 , 1/2 C2 94 , 1/2 ldc 95 , victoire C2 96 , finale C2 97

baygonsec

15/11/2003 à 18h57

au niveau national, y a pas photo par contre... C'est peut être ce qui a manqué au PSG.

suppdebastille

15/11/2003 à 19h01

C est clair ,baygon, je viens d'aller faire un tour sur le site officiel de l 'Asse pour vérifier si j'avais pas dit de grosses betises. En France 10 titres pour l'ASSE contre 2 pour le PSG , 6 coupes pour l'ASSE contre 5 pour le PSG (grr....... la finale du 31 mai 2003)

ouais.super

15/11/2003 à 19h27

Oui, je ne parlais pas uniquement des titres européens, mais de la période pendant laquelle l'équipe incarnait le meilleur espoir français de briller à l'extérieur.

ouais.super

15/11/2003 à 19h28

Quand je faisais mon Panini 77, à l'école tout le monde voulait les vignettes de l'ASSE. Les autres équipes n'avaient quasiment aucune valeur. Marseille compris. Pas encore de palmarès, pas intéressant.

Flying Welshman

15/11/2003 à 20h35

Oui c'est vrai on oublie peut-être l'importance du palmarès national "qui compte" (je pense au championnat). Le PSG n'a que deux titres de champion, très espacés.

 

Le Plan

16/11/2003 à 08h57

Bientot le troisieme Flying... Sinon, je trouve la remarque sur la couverture TV comparee des deux clubs lors de leurs epopees europeennes tres judicieuse.

Le forum

Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 11h37 - Pascal Amateur : Une série dont un épisode a été réalisé par Tarantino. Ou alors c'est "Les experts", je ne... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h36 - Pascal Amateur : D'où la requalification fréquente en délit, et passage devant des juges professionnels. La peine... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 11h34 - Tricky : (Oui oui c'était notamment sur la partie défense que ça m'embête)C'est seulement moi, ou Miami... >>


Pharmacie Football Club

aujourd'hui à 11h28 - dugamaniac : (autrement même si c'est intéressant, j'ai pas appris grand chose dans cet interview que je n'ai... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h07 - shev2 : Sauf à Montpellier, dirais-je si j'étais taquin (mais qui a aussi un fabuleux milieu et un duo... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 10h58 - Balthazar : Merci pour ta réponse, Koller. Elle me rassure un peu, d'ailleurs, parce que retenir le truc et le... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 09h54 - theviking : Daniele De Santis, arbitre de Serie C, a été assassiné (poignardé) lundi soir chez lui à... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 09h31 - syle : Au chapitre plaisir coupable, je me suis regardé "A million ways to die in the west", diffusé... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 08h48 - Utaka Souley : Merci Milan, et merci aux autres fournisseurs de lectures poétiques, et merci à toi aussi Julow,... >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 08h39 - Sens de la dérision : Joueuses (le lapsus quoi) >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)