auteur
Sylvain Zorzin

 

Incapable d’admettre qu’il a donné vie à Pierre Minus, il fuit l’opprobre en publiant de vraies histoires pour les vrais enfants dans les magazines Pomme d’api, Les Belles Histoires, Tralalire et Mes Premiers J’aime Lire.


Du même auteur

Le foot étranger n'a pas d'avenir : l'Ukraine

UKRAINE [cétécécécépé], n. f. Plus encore que les autres équipes qualifiées pour la dernière Coupe du monde, l’Ukraine est une hérésie sportive. Demandez à n’importe qui de citer un grand joueur ukrainien des années 1970, même 1980, il en restera comme deux ronds de flan. D’autres rappelleront que ce grand pays d’Europe de l’Est n’est devenu indépendant qu’en 1991. Ce n’est pas une raison de mal jouer au football.

 


José-Mickaël

02/06/2007 à 03h14

> Demandez à n’importe qui de citer un grand joueur ukrainien des années 1970, même 1980, il en restera comme deux ronds de flan. Ta ta ta ! Je n'ai pas assisté au mythique St-Etienne-Kiev de 1976 mais j'ai regardé la finale Dynamo Kiev-Atletico Madrid de 1986 - le plus beau match que j'ai jamais vu ! Alors oui, je me souviens parfaitement des grands joueurs ukrainiens des années 1980 : il y avait encore Blokhine, mais aussi Belanov (ballon d'or à la fin de l'année), Rats, Zavarov, Yaremtchouk, Yakovenko... Et je ne pense pas être le seul à conserver un souvenir ému de ces magiciens du ballon (en n'oubliant pas Lobanovsy l'entraîneur !) dont les noms résonnent encore dans un coin de mon cerveau. Ah, inoubliable Dynamo Kiev 1986 ! Un temps que les moins de vingt-et-un ans ne peuvent pas comprendre... Bon, maintenant, si on parle d'Ukraine-Suisse, évidemment, ça va me remettre les pieds sur Terre !

Raspou

02/06/2007 à 06h46

Ouh, confondre Turquie et Tunisie, ouuuuhhhhh, la vilaine Thierry Roland...

barbaque

02/06/2007 à 09h53

Ah bah oui, Jose-Mickaël, sauf que dans les 70's, il n'y avait pas d'Ukrainiens, il n'y avait que des Soviétiques... Je crois que c'était le ressort humoristique de cette assertion!

mister sid

02/06/2007 à 11h50

Incroyablement drôle, cet article. Nan nan vraiment.

kalle

02/06/2007 à 12h18

"Demandez à n’importe qui de citer un grand joueur ukrainien des années 1970, même 1980, il en restera comme deux ronds de flan." Faut pas prendre tout le monde pour une bille... Oleg Blokhine (Ballon d'Or quand même) Sacha Zavarov Igor Belanov (Ballon d'Or également) et j'en passe... Je me souviens très bien de St Etienne - Dynamo de Kiev, c'était vraiment une superbe équipe ce Dynamo.

Save Our Sport

02/06/2007 à 12h23

Ouais kalle, il vous faisait pédaler qqch de bien! (roger cénisse et jeanroucas sont priés d'arreter, ils déteignent)

El mallorquin

02/06/2007 à 14h07

Kalle, je crois que tu dis peu ou prou la même chose que José-Mickaël, avec autant de second degré (ce qui me permet de dire peu ou prou la même chose que Barbaque). L'ironie, c'était mieux avant. :-)

José-Mickaël

02/06/2007 à 22h30

Moi, de toute façon, je ne résiste jamais à rappeler cette mémorable équipe de Dynamo Kiev 1986. Alors, certes, la phrase des Cahiers, c'était pour de rire, mais quand on me tend une telle perche, je l'attrape !

José-Mickaël

02/06/2007 à 22h55

Ah, ben voilà que j'apprends que le prochain match, c'est contre la Géorgie. Alors j'anticipe : Chengelia, Kipiani, etc. on ne les a pas oubliés ! (Dans les années 1980, les joueurs ukrainiens et géorgiens, eh bien on ne disait pas qu'ils étaient soviétiques - sauf sous le maillot "CCCD" bien entendu - mais on disait qu'ils étaient ukrainiens et géorgiens, non mais !)

José-Mickaël

02/06/2007 à 22h57

erratum : "CCCP" (soit SSSR)

 

Le Che

03/06/2007 à 17h49

et Demianienko ?? hein, l'arriére droit ?? l'ancêtre de Loujni (Luzhny) un grand arriére droit... oui, à l'époque, 1986, je kiffai les arriére droit ....Amoros ah là là