auteur
Salif T. Sacha

Du même auteur

Landreau premier au poteau

Le PSG génère une farandole de victimes expiatoires au cours d’une saison. Aujourd’hui: Mickaël Landreau.


El mallorquin

26/02/2008 à 14h30

Oui, mais c'est quand même énervant ce manichéisme consistant à ne voir comme positions possibles que "landreau est une tanche" ou "l'équipe dit n'importe quoi". Landreau est moyen cette année, avec plusieurs erreurs à son actif qu'il ne faut pas nier, même si l'équipe dit n'importe quoi et aime les dossiers à charge qui mobilisent l'opinion et font vendre.

Forez Tagada

26/02/2008 à 14h37

Ben, l'article ne nie pas que Landreau est moyen cette saison...

alonz'au zoo

26/02/2008 à 14h38

c'est un phénomène de mode... même les Spécialistes hier soir ont mis en avant Landreau et Ben Arfa comme étant en baisse de niveau... dans 2 mois, ils passeront à une autre tête de turc

Kikifaitlatouche

26/02/2008 à 14h43

Mika, ça fait 10 ans qu'il est en L1, et ça fait 10 ans que des pseudo-spécialistes du foot attendent sa plus petite bévue pour le descendre : rappelez-vous le tapage pour sa panenka! Hors ce gars est un joueur, (rappelez-vous encore sa positon face à Ronnie sur un penalty...), et un compétiteur hors pair. Comme en EDF, on le fustige contre le maroc, car il ne capte pas un ballon à ras de terre, mais quid des défenseurs qui ont laissé le mec faire? Des bévues il en a déjà faites et il s'en remettra, je lui fait confiance. Et si le PSG lui préfère un autre gardien, je ne doute pas qu'il aura assez subit de tapage médiatique en 2 ans pour se forger un mental plus fort et allez voir plus haut.

Forez Tagada

26/02/2008 à 14h44

Sans parler de Nasri, pur génie du football en juin dernier, redevenu un joueur anonyme aujourd'hui, éclipsé par le pur génie Benzema. Jusqu'à inversion de la tendance.

El mallorquin

26/02/2008 à 14h50

L'article est quand même mou sur la mauvaise passe actuelle de landreau. C'est l'équipe qui est globalement visée, mais il parle notamment de prétendues bévues, met des guillemets pour parler des 7 erreurs, j'ai personnellement eu l'impression qu'on voulait un peu minimiser les erreurs de landreau pour accentuer la bêtise de l'équipe.

Forez Tagada

26/02/2008 à 14h58

> G. Esteban Pourquoi seulement L'Equipe? Il est aussi question des talk-shows et du Parisien. J'ai l'impression que tu rapportes l'article à tes propres présupposés en lui reprochant les siens :-) En tout cas, mon week-end de football dans les médias a été considérablement marqué par le bâchage de Landreau alors que je n'ai même pas lu L'Equipe.

Qui me crame ce troll?

26/02/2008 à 14h59

En fait, tout le monde est un peu pareil. Qui n'a jamais porté aux nues un joueur avant de le descendre le match suivant? Ou vice-versa. Même ici, on en voit. Et oui. La dure réalité de la vie est difficile à assumer et à encaisser.

Rhônealpinho

26/02/2008 à 15h03

Peut être parce que ce qui est intéressant dans cette affaire n'est pas tant la mauvaise passe d'un joueur (chose assez commune) que l'hallucinante campagne médiatique générale menée contre lui au profit de certains de ses concurrents? "L'équipe" est pointée du doigt comme d'habitude, mais n'importe quel "observateur" du foot à la télé, radio ou dans la presse papier aurait pu faire l'affaire. C'est le reproche que je fais à l'article, ne pas montrer la campagne dans son ensemble pour se focaliser sur la teneur d'un article qui, finalement, n'est que le point d'orgue de 3 bons mois de battage médiatique sans fondement véritable. Oui Landreau a un gros coup de mou, mais est-ce une raison pour oublier ses 10 ans de carrière, et tirer des conclusions aussi sombres sur son niveau?

Loul

26/02/2008 à 15h15

"Nos experts aiment à penser qu’un joueur peut devenir mauvais du jour au lendemain. Une de leurs spécialités consistant à ne pas assumer leurs propos pendant plus d'une heure, ils exigeront peut-être la nomination de Landreau au Ballon d'Or s’il s’avère décisif pour le maintien du PSG en Ligue 1, comme il l’avait été la saison dernière." On touche à un des points clés des travers "journalistiques" sportifs. Il s'applique du reste encore bien plus spectaculairement aux divers "talk shows" radiophoniques ou télévisuels qui se sont multipliés depuis quelques années. Il est ainsi permis de dire blanc un jour et noir peu après sans rien mettre en perspective, en restant dans le jugement non circonstancié et immédiat . Le fait que ces médias ne pratiquent qu'exceptionnellement l'autocritique (et avec beaucoup d'auto-indulgence) facilite ces retournements de chemises qui sur le long terme sont symptomatiques de la vacuité même des analyses établies. Rappelons encore une fois (ce qui n'est pas fait dans l'article) que cette approche est bien souvent totalement assumée. La volonté de "vendre", de fidéliser l'audience/le lecteur prime sur d'autres considérations et permet de s'affranchir commodément de toute exigence de rigueur ou de respect d'une certaine déontologie. Le produit proposé est du divertissement et non de l'information journalistique (et cela s'applique aussi à L'Equipe). "Quant à imaginer qu’un gardien de handball tel qu’Alonzo aurait capté le missile de Piquionne, on préfèrera en sourire…" En tout cas "on" grimace très fortement en lisant dans un article sérieux cette formule bien désagréablement et inutilement péjorative. "Peu académique" aurait pu passer mais aurait du reste pu être discuté puisque l'on peut voir dans le style alonzesque la marque de l'école Köpke.

 

Forez Tagada

26/02/2008 à 15h16

> Rhônealpinho En même temps, l'article est court et n'allait pas retranscrire les débats de On refait le match ou 100% Foot... Reprocher l'exemple pris, alors que L'Equipe donne le ton à tous les autres et auprès de 3 millions de lecteurs, ça me semble un reproche de pure forme, sans rapport avec le fond de l'article qui rejoint complètement votre sentiment et porte bien sur le brûlage de joueur.