auteur
Julie Grémillon

Du même auteur

Platini joue l'Euro en autruche

Michel Platini "ne croit pas" au dopage dans le football. Du coup, le dopage peut croire en Michel Platini.

José-Mickaël

18/03/2008 à 16h13

Virenque et Jalabert, c'est avant tout parce qu'ils sont français. De même qu'Armstrong est probablement populaire aux Etats-Unis, et Rasmussen au Danemark. Avant l'affaire Festina, Virenque était populaire parce que peu de gens savaient ce qu'il en était. Après l'affaire Festina, qui date d'il y a presque dix ans, les performances de Virenque n'avaient plus rien à voir (il était redevenu mauvais dans les contre la montre, et ne pouvait pas suivre les meilleurs grimpeurs), ce qui a laissé penser qu'il ne se dopait plus (d'ailleurs c'est bien possible). Il n'y avait donc pas de frein à sa popularité. N'empêche qu'il avait été bien égratigné par les caricaturistes et que l'expression "à l'insu de son plein gré" a fait le tour de France. Pour Jalabert, le problème est qu'il n'a jamais été pris, et que les Français ferment les yeux (sûrement parce que Jalabert est français) sur tout ce qui a gravité autour de Jalabert. En 1998, on perquisitionne les chambres des coureurs. Aussitôt, les Espagnols décident tous de fuir, soi-disant pour protester (ils se sont comportés comme des coupables et je suis sûr que je n'étais pas le seul à me dire que ça cachait quelque chose). On sait aujourd'hui ce qui s'est passé en Espagne et notamment dans l'équipe de Jalabert (il me semble que son ancien directeur sportif a été condamné). Ensuite Jalabert s'est engagé dans l'équipe de Riis... Bref, on a aucune preuve contre lui, et je ne vais pas affirmer qu'il est dopé : ce serait de la diffamation. Mais je remarque qu'il y a de quoi le soupçonner et qu'une enquête permettrait de le disculper. Or apparamment personne en France ne se pose de questions... Je suis sûr que s'il n'était pas français, on penserait tout autre chose.

Gillou

18/03/2008 à 18h10

L'aveuglement de Platini est plus destiné à rassurer les investisseurs que les spectateurs, me semble t'il. Franchement, comment peut on déclarer que le dopage de masse n'existe pas dans le foot, sans avoir fait de vrais contrôles? Pas vu, pas pris, disent certains. Combien jouent ils de matchs en une saison? Certains vont dépasser les cinquante avec l'Euro, voire soixante. Et vu le rythme de certains matchs, on est en droit de se poser des questions. En L1 on est tranquille quand on voit certains matchs, me direz vous. La comparaison avec le cyclisme est intéressante, mais il existe quand même des différences notables entre les deux sports. Quand les footeux sont dans un club, et s'entrainent ensemble, les cyclistes s'entrainent chez eux en dehors des courses. Comment ont ils fait pour s'organiser dans les équipes et pas les footeux? Les efforts sont différents, plus longs chez les cyclistes et sans chocs (théoriquement). La récupération est différente, plus facile? Le public du vélo est plus âgé que celui du foot, en moyenne. Les gamins de 20 ans ont une approche floue des risques du dopage, mais pas de la célébrité. Le vélo est au bord du gouffre en ce moment parce qu'au lieu de faire son mea culpa généralisé, il y a toujours de petits malins qui pensent passer à travers les mailles du filet. Certains y arrivent très bien. Sinon, deux anecdotes. La première concerne le dernier français quintuple vainqueur du tout. Lors d'une de ces premières courses avec Guimard, celui ci a passé son temps à demander aux officiels s'il y avait un contrôle à l'arrivée, on était en 1977... Concernant Jalabert, il ne s'est jamais fait prendre, mais a quand même gagné une Vuelta très montagneuse. La rumeur (je sais...) dit qu'il aurait abandonné l'EPO après une alerte médicale. Il se serait fait peur une nuit. Depuis il n'a jamais terminé le Tour sur le podium...

TiramiSuazo

18/03/2008 à 19h16

Bon je vais me faire l'avocat du diable mais il me semble que la Juve n'a sportivement pas été condamnée pour dopage, seul le Dr Agricola l'avait été par la justice ordinaire. Le seul produit critiqué dans la Pharmacie bianconera était, me semble t-il, la créatine que Zidane reconnaissait ingurgiter. Créatine autorisée en Italie et pas en France à l'époque. Je ne sais pas quel est votre métier mais si vous avez besoin de 6 cafés par jour pour avoir l'impression de mieux travailler et rester bosser tard le soir, êtes-vous dopés par rapport à vos collègues qui n'en boivent pas? Devez-vous arrêter de boire du café et retrouver une hygiène de vie parfaite? Prendre des congés contre votre gré au risque de faire baisser la productivité de votre entreprise? Eh ben c'est pareil pour Cristiano Ronaldo ou Maldini qui ont sûrement besoin d'être médicalement assistés pour être à 100% tous les 3 jours, pourtant doit-on les mettre au repos et faire jouer des joueurs moins talenteux? D'autre part si une équipe se dopait mieux que les autres on la retrouverait aux premières places chaque année pourtant la Ligue des Champions n'a plus été gagnée par le tenant depuis 1990. Et enfin comparé au cyclisme, le foot présente quand même une liste de produits interdits qui est respectée en cas de contrôle alors qu'un certificat médical permet à l'UCI de déclarer un coureur exempt de tout soupçon. Si un joueur de foot a une gastro il ne joue pas, un coureur lui peut prendre des médocs chargés en produits interdits et faire son étape sans risquer d'être accusé. Je suis donc comme Saint Platoche, je ne le nie pas mais je ne veux pas voir le dopage dans le foot!!

salatomatognon

18/03/2008 à 19h51

> TiramiSuazo Effectivement, tu ne veux pas (sa)voir, puisqu'un simple clic sur le lien indiqué (vers l'article sur la Juve) t'aurait permis de constater que ce n'était pas simplement de la créatine qui était incriminée à la Juve, mais carrément l'usage d'EPO et des transfusions sanguines – plus quelques bonbons comme des antidépresseurs, des anticancéreux, etc. pour transformer les joueurs en cobayes. L'auto-désinformation, ça marche bien ;-)

nyrgal

18/03/2008 à 23h31

salatomatognon mardi 18 mars 2008 - 15h43 Je n'ai aucun mépris pour le public dont je fais moi même partie. Souviens toi, en tous cas je me souviens de moi lors du tour 1998, et je peux t'assurer que j'ai été bien triste et ennervé de voir Richard tomber alors que pour une fois on avait une chance de gagner le tour. Le début de l'histoire c'est 1998 et l'affaire Festina. Ce sont les douanes qui ont fait une descente.. Ce genre d'affaire aurait pu être etouffé ( et l'a probablement été en d'autres temps), il y a alors eu une veritable soutien politique à la lutte antidopage de la part de l'état à ce moment là. C'est là que tout commence, et que l'image des cyclistes se brouille et que tout le monde, journalistes compris balance des "tous pourris" à tour de bras. Les signes de désintêret du public comme tu le dis, font suite à une volonté politique, les courageux journalistes ont alors embrayé en toute liberté... Du coup forcément le public n'est plus dupe vu que c'est marqué dans tous les journaux que les cyclistes ils sont dopés. Le public du foot est loin d'être près à encaisser un tel seisme.. Il n'en a pas envie et il n'est pas près, un peu comme le public du vélo des années Indurain.. tu dis: "s'il traverse une crise sans précédent, s'il est au bord de l'agonie, c'est parce que les signes du désintérêt ou du dégoût du public sont devenus patents et que le produit "cyclisme" et le Tour de France lui-même sont complètement dévalués" On est d'accord, mais le début c'est quoi? les histoires de dopage à répétition, c'est ça et uniquement ça qui a provoqué le desinteret du public et la fuite des sponsors. J'ai l'impression que tu considères que le public s'est dit "il semble que les cyclistes soient dopés, c'est pas beau" et que par la suite les têtes sont tombées... C'est dans l'autre sens que ça s'est passé. Enfin pour terminer: TiramiSuazo mardi 18 mars 2008 - 19h16 pour le post dans son intégralité Tu te rends compte que tu sais absolument pas de quoi tu parles? Best of: "Et enfin comparé au cyclisme, le foot présente quand même une liste de produits interdits qui est respectée en cas de contrôle alors qu'un certificat médical permet à l'UCI de déclarer un coureur exempt de tout soupçon. Si un joueur de foot a une gastro il ne joue pas, un coureur lui peut prendre des médocs chargés en produits interdits et faire son étape sans risquer d'être accusé." Explique moi par exemple ce petit passage sachant que la liste des produits interdits est la même pour tous les sports... Je comprends pas. De même que la législation pour les AUT ( autorisation à usage thérapeutique) identique également pour le foot et le vélo, le truc dont tu sembles parler avec ton exemple magnifique sur la gastro...

nyrgal

18/03/2008 à 23h53

TiramiSuazo mardi 18 mars 2008 Mince je me suis fourvoyé peut être... C'etait un troll?? J'ai un doute...

José-Mickaël

19/03/2008 à 07h10

Nyrgal : TiramiSuazo n'a pas dit qu'en foot ce ne sont pas les mêmes produits, il a dit qu'en foot il n'existe pas de dérogations. Je ne sais pas si tu sais, mais à peu près 50 % du peloton est asthmatique (ce pourcentage est proche de 100 % pour les vainqueurs du Tour de France depuis 20 ans) et ont droit à une dérogation pour certains produits.

nyrgal

19/03/2008 à 07h53

Pierre mickael: je sais Mais le réglement est exactement le même pour les deux disciplines. Après l'asthme induit par l'exercice, est une pathologie de découverte récente qui touche les disciplines de fond avec des enormes volumes d'air froid brassés au niveau des poumons ( cyclisme et fond)... C'est une vrai pathologie, il y a peut être des abus dans le velo mais peut être pas tant que ça. sinon je maintiens tout, j'espère que c'est un troll.

nyrgal

19/03/2008 à 08h02

Sinon je vois pas comment vous pouvez dire qu'en foot il n'y a pas de dérogation... Je vois vraiment pas. Le réglement des AUT ( les dérogations), je répète, est le même pour le foot et pour le vélo. Il doit y avoir un nombre non négligeable de footeux qui prennent de la ventoline. Après on sait pas combien... Et on saura pas, la ligue 1 et la FFF verouillent absolument tout.

 

Qui me crame ce troll?

19/03/2008 à 19h00

Déjà il faut se rappeler que le dopage, ben c'est pas d'aujourd'hui dans le cyclisme. Je connais moins le foot. Parce que Anquetil a été contrôlé positif à la cafféine par exemple. Il y avait une liste édifiante sur un site, qui a été interdite par la CNIL (je crois) parce que les cyclistes étaient nommés personnellement. Le dopage est connu dans TOUS les sports (je me souviens d'un de mes profs déclarant que dans le tir à l'arc, les mecs étaient tous sous bétabloquants pour être les plus calmes possibles). Ca a explosé dans le cyclisme, sans qu'on sache vraiment pourquoi. Pourquoi Festina a ramassé et pas les autres, à l'époque? Dans l'affaire Puerto, des cyclistes ont clairement déclaré qu'ils avaient vu chez le fameux docteur des tennismen espagnols et des footeux. Mais affaire classée parce qu'on ne s'intéresse qu'aux cyclistes. Quand Eydelie déclare qu'il y avait du dopage à l'OM, les portes et les oreilles se ferment. Certes ce ne sont pas des preuves, mais à un certain moment, on se pose des questions. Mais quand on en discute autour de soi, un argument revient souvent : le cyclisme a besoin de dopage parce que c'est un sport où seul le physique intervient alors que dans le foot, il y a la technique. La technique. Celle de Deschamps? Celle de Vieira? Zidane et sa technique sont où s'il a 2 secondes de retard à chaque remontée de balle? Il y a des métamorphoses étranges d'équipe, la Coupe du Monde qui n'a jamais existé en est un exemple flagrant. Mais ce n'est pas du dopage, c'est Magic Duverne. C'est un poste sans queue ni tête, sans plan. Mais le cyclisme a ramassé et ramasse encore chaque année (faut dire que c'est encore un sport non payant pour le public! Une véritable honte!), tandis que le tennis, le football, etc sont les oies blanches du sport.

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 14h50 - Jah fête et aime dorer Anne : Quand on voit ce qui se passe à Calais, où les violations de droits et les violences sont... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 14h22 - Moravcik dans les prés : Que ce fameux Cf6 de la 4e partie (qu'il est beau ce coup) soit "thématique", ça veut dire quoi... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 14h22 - Toi Filou, Moi Louda : Çà ne change rien aux 53g que tu te prends peinard. Ton corps, ton cerveau passent de 220 km/h a... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 14h11 - Pascal Amateur : La main de Dieu dans le slip "Espagne : une joueuse refuse de rendre hommage à Diego Maradona."... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 14h10 - balashov22 : Je voyais plus un système d'accession/relégation en fait, avec huit places à pourvoir sur un... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 13h47 - Özil paradisiaque : M. Meuble : à partir du moment où on a lancé la tournée avec cette régle : oui ça ne change... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 13h44 - bendjaz : Bière Pelmard >>


Aux Niçois qui manigancent

aujourd'hui à 13h42 - Utaka Souley : Ah oui, j'avais oublié. Non mais c'était pour rendre service, hein. J'ai une forme de tendresse... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h57 - Marius T : (Message perso) Merci Mathias. >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 11h45 - blafafoire : Concernant Anakin, il avait dû faire une sauvegarde de son corps en cas de crash, sans doute sous... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)