Le foot étranger n'a pas d'avenir : la République tchèque

REPUBLIQUE TCHEQUE [franzkefta] n.f. Appelé indifféremment République tchèque, Tchéquie ou euh par les candidats de La Roue de la fortune, ce pays prétend posséder quelques très grands joueurs, donnant volontiers les noms de Tomas Rosicky ou Tomas Ujfalusi. Toutefois, depuis que Jan Koller a violemment heurté la barre transversale en voulant plonger au premier poteau, on préfèrera entendre l’expression "très grands" dans son sens figuré.

 


lamermousse

15/06/2008 à 01h48

Dites monsieur l'auteur de l'article, c'est parce que vous parlez tchèque que vous avez choisi à dessein de placer dans cet article le terme de Pokora qui, en tchèque, justement, veut dire "humilité" Etonnant, non ?

Le_footix

15/06/2008 à 02h30

Bien trouvé tout ça... On peut même ajouter la honte suprême: Coupes d'Europes tchèques: 0 Coupes d'Europes slovaques: 1 Si ça n'est pas le coup de grâce, ça. Encore ? Eh bien, le Slovak Bratislava avait battu le FC Barcelone en finale de Coupe des Coupes. Ce qui place les autres clubs tchèques à peu près au niveau du PSG. C'est vous dire.

 

Le_footix

16/06/2008 à 00h03

...voilà, c'est confirmé, le foot tchèque n'a vraiment aucun avenir.