auteur
Toni Turek

 

Überfan des footballs d’Allemagne et d’Autriche, passés et présents. Taulier de la Ventre Mou's League.


Du même auteur

Arthur Friedenreich, o tigre do Brasil

Les joueurs d'exception – L’Histoire tend à l’oublier, alors n’oublions pas son histoire: celle d’un buteur d’exception, premier non-Blanc à avoir joué pour la Seleção et première légende du foot brésilien.


Lucarelli 1

11/03/2009 à 00h30

Super précis, dis donc ! Sur la ségrégation dans le foot brésilien à l'époque, voir l'appellation de certains clubs : Clube de Regatas (Flamengo, Vasco). Un truc de blancs.

Le_footix

11/03/2009 à 01h02

Vous avez vu la minceur de ses muscles ?! Désolé, j'ai pas l'habitude.

Qui me crame ce troll?

11/03/2009 à 09h41

Il y a quelques années sur Arte il y avait eu un chouette reportage sur Friedenreich, le premier joueur à avoir dépassé la barre des 1000 buts. Très intéressant.

Pierre Des Loges

11/03/2009 à 10h04

Superbe article, bravo. Pour la tenue de la Seleçao de 1914, j'en ai une idée très précise: c'est celle que la Seleçao portait lors d'un match amical France-Brésil de 2004, commémorant le centenaire de la FIFA (les deux sélections portaient pendant une mi-temps la même tenue que lors de leur création, on se souvient notamment de Zidane et Thuram suant toute leur eau dans leurs chemises bleues...).

Chaban del Match

11/03/2009 à 10h15

Lucarelli mercredi 11 mars 2009 - 00h30 Super précis, dis donc ! Sur la ségrégation dans le foot brésilien à l'époque, voir l'appellation de certains clubs : Clube de Regatas (Flamengo, Vasco). Un truc de blancs. ------------ Mais que faisait la Police ?

Nicaulas

11/03/2009 à 10h57

Comme d'hab, un grand bravo et merci aux rédacteurs de nous faire découvrir l'histoire du football sous un autre angle. J'aime beaucoup tous ces articles, qu'on ne peut lire nulle part ailleurs.

Diablesse Rouge

11/03/2009 à 11h08

Une découverte de plus pour moi, merci Toni!

José-Mickaël

11/03/2009 à 14h07

Super article ! Je ne connaissais ce joueur que de nom, du coup j'ai appris plein de choses. Vivement le prochain... Pour la note sur les prolongations, je n'ai pas compris pourquoi ça a duré 150 minutes : c'était prolongations de trente minutes au lieu de quinze ? À propos du match Brésil-France de 1930, je suis allé consulter le livre "L'intégrale de l'équipe de France de football" de J.M. et P. Cazal et M. Oreggia, qui décrit tous les matchs jusqu'à 1998. Eh bien les auteurs considèrent que ce match est une très grande performance dans l'histoire du foot français. Quelques extraits : « Grâce à Edmond Delfour, les tricolores menaient (2-0) au bout de vingt minutes, mais les Brésiliens égalisèrent avant la mi-temps et prirent l'avantage peu après la pause. Cependant, le jeu resta très égal et André Maschinot aurait pu égaliser peu avant la fin si, aux six mètres, il n'avait pas tiré à côté. [...] Cette courte défaite, glorieuse, face à une formidable équipe brésilienne, bien supérieure à celle qui représenta le Brésil en coupe du Monde, ne déparerait nullement le palmarès de l'équipe de France. [Ensuite ils expliquent poruquoi l'équipe brésilienne de la coupe du Monde ne comptait que des joueurs cariocas, contrairement à celle que la France rencontre, puis : ] Au contraire, l'équipe rencontrée par les tricolores comprenait à la fois des représentants de São Paulo (dont le légendaire avant-centre meneur de jeu Arthur Friedenreich) et de Rio (dont le célèbre demi-centre Fausto Dos Santos). » (D'après la feuille de match, Friedenreich marque le but égalisateur à la 41è. A noter que ce match n'est pas homologué par la FIFA, et donc ne figure pas dans les annexes de la plupart des livres sur l'histoire de l'équipe de France. Les auteurs n'expliquent pas pourquoi - c'est un des quelques matchs que l'équipe de France a joué après son élmination du 1er tour, juste avant de rentrer en France, peut-être a-t-il été improvisé sans en référer officiellement à la FIFA, ou quelque chose comme ça ?)

Pierre Des Loges

11/03/2009 à 14h41

José-Mickaël mercredi 11 mars 2009 - 14h07 Super article ! Je ne connaissais ce joueur que de nom, du coup j'ai appris plein de choses. Vivement le prochain... Pour la note sur les prolongations, je n'ai pas compris pourquoi ça a duré 150 minutes : c'était prolongations de trente minutes au lieu de quinze ? ------------------------------------- Non, c'est juste qu'il n'y avait pas de tirs au but à l'époque. Et s'il y a toujours égalité après la première prolongation de 2 fois 15 minutes, on en rejoue une deuxième (toujours de 2 fois 15 minutes). Comme au hand ou au basket.

La Bertin'chonne

11/03/2009 à 16h29

Excellent, j'adore vraiment ces articles sur l'Histoire du football..! On en redemande!!

 

pied

11/03/2009 à 19h08

Pour l'anecdote (inintéressante), j'avais, gamin, un petit bouquin de "vrai-faux" cocasses. Parmi les questions, il y en avait une tournée de cette façon : "Arthur Friedenreich était l'un des footballeurs les plus paresseux du monde. Vrai ou faux?" Une illustration d'un footballeur dormant sur une cage accompagnait le tout... "Faux : il s'agit au contraire d'un des plus prolifiques buteurs de l'histoire blablabla" Je me suis longtemps posé la question de savoir comment aurait pu être évaluée la paresse sur le terrain d'un footballeur. Et puis j'ai vu le repli défensif de Guirane N'Daw face à Saint-Etienne. Sinon, j'adore l'article, bien évidemment ! Encore !

Sur le fil

RT @rcssig: "Le foot français aux deux visages : ma passion piétinée pour le fric et la télé, et c'est moi, supporter, qu'on dévisage" #RCS…

RT @AuPremierPoteau: 🔶#ballondorfrancefootball | Il y a ceux dont on se souviendra éternellement puis il y a les autres. De magnifiques jou…

RT @CKuchly: "Le président du club de Waasland Beveren a reconnu devant les enquêteurs la tentative de corruption par l'agent de joueur por…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Le cachemire serre

"PSG, un maillot à 60 M€ ?" (sports.fr)

Anthony pire qu'Ince

"Anthony Lopes (Lyon) : ‘Je n'ai pas envie qu'on dise que j'étais taré complet’." (lequipe.fr)

Javier AppStore

“Neymar, coach sur... mobile.” (lequipe.fr)

Match à huis cloclos

"Le MHSC foudroie Nîmes dans un derby électrique. " (madeinfoot.com)

Cocktail de drogues

"Maradona conseille à Messi d'arrêter la sélection." (lequipe.fr)