auteur
Brice Tollemer

Du même auteur

France versus... Allemagne

La RFA en Coupe du monde, pour les Bleus, c'est une victoire pour l'histoire, deux défaites en demi-finale sans revanche à ce jour. Dont Séville.

aïlofaulaz

20/05/2010 à 13h57

Arf, Séville 82, pas un match, un condensé existentiel, une révélation initiatique pour moi: la découverte d'abord de l'érection, puis de l'injustice la plus intolérable en ce monde et enfin de la cruauté innommable des Teutons qui, non content de briser les cervicales de nos joueurs, se réjouissaient comme des damnés de mon incommensurable peine. Shumacher, je te hais...

zouhire

20/05/2010 à 14h33

olerouge jeudi 20 mai 2010 - 11h54 Chaban del Match jeudi 20 mai 2010 - 10h44 Tu m'étonnes ! Préparez vos pierres ... Je suis supporter de la Mannshaft depuis la fin de ce match là. J'avais 8 ans et voir des types capables de remonter et gagner une demi finale de coupe du monde alors que c'était quasi foutu j'avais trouvé ça fort. Et puis à l'époque j'aimais l'équipe de France, alors je trouvais ça plus glorieux d'avoir perdu aux pénos contre le futur champion du monde au termend 'un grand match plutot que contre le finaliste. >>C'est marrant, ça, j'avais 8 ans aussi, j'étais sur un lit d'hôpital depuis 15 jours et moi aussi, j'ai une certaine admiration pour l'équipe d'Allemagne depuis ce jour. Notamment Rumenigge, dont je trouvais que le nom sonnait bien à l'oreille. J'adore la façon dont il remonte le terrain, ballon sous le bras, l'air de dire "suivez-moi les gars, ça va le faire". Ce match est certainement mon meilleur souvenir de football. Et Platini qui tient la main de Battiston après l'attentat de l'infâme Schumacher, qui en bon Kayser Soze, mâche nonchalamment son chewing-gum en attendant qu'on veuille bien dégager le cadavre de sa surface pour qu'il puisse tirer son 6m, c'est fantastique. Elle avait quand même de la gueule la France qui perdait. ------------- Dingue ça, tout pareil que vous les mecs, 8 ans en 1982, admiration pour Rummennigge, tristesse pour Battiston, meilleur souvenir de foot avec le France-Brésil de 1986...il doit y avoir un truc, là, sur la génération 1974....

totoschillacci

20/05/2010 à 15h21

8 ans en 1982, moi aussi... amusant, et j'ai toujours kiffé les joueurs allemands qui allaient jouer à l'étranger (jusqu'à C. Wörns à Paris je crois... le début du désenchantement) : un certain sens du professionnalisme, le superflu remplacé par un mental d'acier et une âme de combattant. Il faudrait retrouver la bande du match, et vérifier s'il n'y avait pas d'images subliminales!

Carlos Misère

20/05/2010 à 15h59

Ettori, en fait, il aimait pas salir ses vêtements, c'est ça ? Pas un seul plongeon sur les pénos, faut l'faire.

BigS

20/05/2010 à 16h18

Celui de Littbarski est terrible, d'ailleurs.

le Bleu

20/05/2010 à 19h11

http://tinyurl.com/25okzel La vidéo avec le commentaire du direct, par Thierry et Jean-Mimi.

suppdebastille

20/05/2010 à 19h40

C'est drôle de voir que lors de ce match, ce n'est même pas Fontaine mais Kopa qui tire le pénalty, je me souviens à ce sujet d'une interview de Fontaine disant qu'il ne se souciait absolument pas de ce record de buts, c'est surtout plus tard que c'est venu.

suppdebastille

20/05/2010 à 19h49

"Carlos Misère jeudi 20 mai 2010 - 15h59 Ettori, en fait, il aimait pas salir ses vêtements, c'est ça ? Pas un seul plongeon sur les pénos, faut l'faire. " Ettori titulaire durant ce mundial, ça restera le plus étonnant choix d'Hidalgo. Castaneda avait joué les derniers matchs de qualif', Baratelli sortait d'une grosse saison avec le PSG, la place de titulaire devait se jouer entre eux et à la surprise générale Ettori est titulaire face à l'Angleterre et le restera jusqu'à la demi-finale en accumulant les matches médiocres. Castaneda jouera le match pour la 3ème place où il sera assez mauvais. Personne n'a jamais vraiment su ce qui s'était passé pendant le stage préparatoire au Mundial 82.

RabbiJacob

20/05/2010 à 21h25

J'avais 10 ans cette année1982 et j'ai été inconsolable toute la nuit. Cette coupe du monde figure parmi mes plus beaux souvenirs d'enfance. J'ai le souvenir d'une équipe de France totalement inattendue à ce niveau, qui jusqu'à la victoire en qualifiaction face aux Pays-Bas était quand même bien moquée pas aimée. Je me souviens vaguement d'un France-Stuttgart perdu en amical au Parc en 1981 que j'avais écouté à la radio où Platini avait été sifflé tout le match. Le premier tour avait été laborieux, et on n'avait comencé à vraiment bien jouer que lors des deux matches du second tour. A l'époque l'Autriche de Krankl et Pezzey c'était quand même un bon petit morceau.

José-Mickaël

21/05/2010 à 00h42

Tonton Danijel jeudi 20 mai 2010 - 11h00 > J'étais tout petit à l'époque, mais d'après les dinosaures des CdF, l'EdF d'Hidalgo ne suscitait pas une énorme adhésion à l'époque Je ne suis pas trop d'accord. En 1981 je me suis intéressé fortement au foot et je me suis abonné à "Onze" ; je n'ai pas le souvenir d'articles remettant en cause l'équipe de France. Pour le match décisif contre les Pays-Bas, tout le monde était devant sa télé, en tout cas on en avait parlé le lendemain à l'école. Ensuite, "Onze" avait listé les favoris et les outsiders, et on n'était bien sûr pas dedans, mais il y avait de l'espoir d'aller au second tour en s'appuyant sur la coupe du Monde 1978, qui avait été brillante. La seule critique dont je me souvienne, mais dans le magazine "Mondial", c'était le 4-4-2 expérimenté par Hidalgo contre l'Angleterre (avec Platini en pointe). (À l'époque "Mondial" militait pour le foot offensif, notamment le 4-3-3 avec deux vrais ailiers.) Disons que ce qui a changé après Séville, c'est que l'équipe de France s'est révélée à elle même (et aux Français), et désormais on a compris qu'on était au même niveau que les plus grands. Que par exemple on pourrait bien gagner l'Euro...

 

Jean-Patrick Sacdefiel

21/05/2010 à 01h06

Idem. Les résultats avaient été parfois inégaux et il y avait bien quelques controverses, mais la qualification contre les Pays-Bas et l'avènement de Platini avait fait souffler un vent d'optimisme, d'autant que l'ère verte s'achevait et que cette passion un peu neuve pour le foot se reportait sur l'équipe de France. On était censés avoir l'expérience de 78, et il y avait de beaux joueurs, alors...

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)