auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Rocheteau, l'ange vain

Autoportrait craché – Dominique Rocheteau, chevalier de l'éthique de retour chez les Verts, gère sa carrière sans forcer. L'auréole sous le bras.


Yes, Hakan!

30/11/2010 à 00h39

Tout simplement, Bravo. Sans flagornerie aucune. C'est à ce genre d'article que l'on ne peut qu'admettre que les CDF sont, de nos jours, devenus indispensables.

Flying Welshman

30/11/2010 à 08h58

En tout cas, avec seulement deux cartons jaunes dans sa carrière, il n'a guère été un Rimbaud warrior.

Tonton Danijel

30/11/2010 à 09h22

Peut-être le meilleur des auto-portraits, partagé entre le respect pour l'ancienne idole (capillaire?) et le regret de le voir cantonné à des rôles subalternes. Un constat que je partage en tout cas.

Mipoulet

30/11/2010 à 09h31

C'est magnifiquement écrit, un poil condescendant, j'ai adoré cet article. A quand un auto portrait craché par Barthez ?

vertigo

30/11/2010 à 14h17

Très bon. "J'écoutais Dylan quand la France s'adonnait à Sardou". Ce serait bien si cétait le contraire aujourd'hui, que Toulalan écoute Sardou et que la France s'adonne à Dylan. Bon, je retourne à mes albums Panini.

Sens de la dérision

30/11/2010 à 14h22

Non, aujourd'hui, une partie de la France écoute Sardou, une autre Booba. Personnellement je ne savais pas que Dylan avait chanté après Beverly Hills.

Fugazi

30/11/2010 à 14h24

Un truc que j'ai pas compris, Rocheteau n'est pas angevin, il est de Charente Maritime. Sinon, bel auto-portrait, j'ai bien aimé ses passages radiophoniques, rien que par le fait qu'il ait cherché à vaincre sa timidité.

12 mai 76

30/11/2010 à 16h08

Très bel autoportrait. Il est juste de se moquer un peu de son rapport à l'éthique, tant toutes ses missions dans ce domaine furent inefficaces. Mais sur le terrain il était exemplaire. Je n'ai jamais vu un joueur se prendre autant de mauvais coups, à une époque où les fautes étaient autrement plus violentes qu'aujourd'hui. Fauché, taclé par derrière, balancé, accroché par le maillot... Rocheteau se relevait, ne protestait pas, reprenait place sur son aile et dès le premier ballon qui lui venait dans les pieds, piquait droit sur son défenseur pour le passer, en sachant qu'il se ferait à nouveau couper en deux.

Ba Zenga

01/12/2010 à 14h26

Très certainement une de mes séries favorites chez les Cahiers. Et puis, on se reconnaît tous à un moment donné de notre vie dans Dominique Rocheteau. Je kiffe ce gars.

 

Yes, Hakan!

07/12/2010 à 12h00

FUGAZI mardi 30 novembre 2010 - 14h24 Un truc que j'ai pas compris, Rocheteau n'est pas angevin, il est de Charente Maritime. ----- C'est vrai Fugazi, je m'étais fait la même remarque en lisant l'article "quel est le rapport entre Rocheteau et Angers ?"... il n'y en a aucun. Mais j'aurais proposé un autre nom d'article à Dame Rédac' : Rocheteau, l'Ange Vret. C'est moins cynique, c'est sûr, mais plus nostalgique et plus réaliste, je pense...

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)