Dossier arbitrage (2) Les solutions techniques

Si la plupart des mesures liées à la vidéo auraient des effets catastrophiques, certaines apparaissent indispensables, comme l'utilisation des images pour sanctionner rétrospectivement les fautifs et les tricheurs restés impunis en cours du match, ou vérifier le franchissement de la ligne par la balle...


DOOMER

15/02/2001 à 00h00

Et ben, je m'enerverais, je pesterais, le traiterais de nul et on en parlerais à l'OL pendant 20 ans, comme des poteaux carres ou comme une sortie d'un certain goal allemand lors d'une demi finale. La passion sera toujours la, plus forte encore, car on étaient les meilleurs et on s'est fait eliminer!! c'est ça le droit à l'erreur.

DOOMER

15/02/2001 à 00h00

et la magie du sport

Amazigh

16/02/2001 à 00h00

Ben tu es le seul à avoir vu un pénalty dans l'autre camp! mais moi aussi j'ai utilisé la vidéo mais à titre personnel (c'était pour me voir à la TV!) alors je la visionnerai comme quoi ça peut servir. sinon c'est vrai que le match n'était pas d'un niveau exceptionnel mais la faute à qui aux Milanais bien sur mais ce n'est pas le sujet du jour et puis tant qu'on y est lis ça: Italie: la Berezina des clubs italiens! c'est un titre de l'AFP et ça: Les journaux sportifs italiens s'en donnent à cœur joie, encensant Anelka et pointant du doigt par la même la défense milanaise. De leur côté, les joueurs et l'entraîneur du Milan semblent satisfaits de leur performance. C'est peut-être cela le plus inquiétant. "Le Diable Anelka éteint le Milan AC" ("Corriere Dello Sport"). "Anelka étourdit le Milan AC" ("Gazzetta Dello Sport"). Les gros titres des journaux sportifs italiens mettent en évidence le rôle clef de Nicolas Anelka (noté 7/10) dans la déception milanaise d'hier. Deux attaques, identiques, sur le fil du hors-jeu, ont suffi à déboussoler la défense des Rossoneri qui démontre son incompétence et sa fragilité C'est toi qui l'a cherché c'était pas le sujet du jour!

Fair Play

16/02/2001 à 00h00

Parce que 3 minutes perdues ne valent donc pas des années de frustration???

DOOMER

16/02/2001 à 00h00

Relis ma 1° intervention et tu verras que le temps n'a rien à voir là-dedans que le match soit rallongé de 2 mn ou de 15 peu importe. Il est très important, du moins je trouve, que l'erreur humaine reste. C'est l'humain qui fait la magie de ce sport. C'est ça qui fait rater ou réussir une attaque, un tacle, un arret ou une tête. Et en ces temps de dopage mais aussi de clonage ou l'on parle de sportif totalement dénaturé, et ben même si elle est frustrante l'erreur humaine en cours de match, c'est ce que je trouve, au terme de ces débats, la méthode la plus adaptée au haut niveau.

Amazigh

16/02/2001 à 00h00

Au départ j'avais pas envie de réagir sur cet article mais en rentrant de Milan ou j'ai vu le match du PSG j'ai changé d'avis et vous savez pourquoi bien sur! si y avait eu la vidéo y aurait un pénalty de sifflé et les joueurs de Paris (qu'on appelle plus communément les voyous du PSG!) n'ont même pas tenté de se défendre tellement ils sont convaincus d'être poursuivi par la malédiction! vous me direz comme on aura pas eu besoin de caméra pour sanctionner les violences!

Quelle Misère

16/02/2001 à 00h00

Amazigh, s'il y avait eu la video on aurait vu 1 penalty pour chaque equipe (main a chaque fois, dans les 2 cas pas scandaleux que ce ne soit pas sifflé), mais surtout 3 hors jeu sifflés à tort contre Schevchenko... A 10 contre 11 le PSG n'a meme pas essayé de jouer.. si vous trouvez cela bien, parfait! Les reactions de Fernandez, des joueurs et des media francais sont honteuses voire scandaleuses... Mais c'est bien, continuez, comme quand psg a battu rosenborg 7-2, dans un match ou en fait ils ont joue comme des pipes et mis des contres.. ca marche un peu, pas a long terme. Et apres vous critiquez le style de jeu a l'italienne, catenaccio, etc.. quelle misère... je ne vous salue pas

bruno

17/02/2001 à 00h00

La vidéo est le seul moyen à terme d'éliminer l'impunité de certains joueurs sur le terrain. Lorsqu'ils se sauront systématiquement surveillés et sanctionnés après coup, beaucoup de joueurs changeront d'attitude.

 

f@t M@n

18/02/2001 à 00h00

Pour tout ce qui concerne l'usage de la video lors d'un match de football, je vous conseille la lecture du numéro 67 de Communications intitulé "Le spectacle du sport" sorti aux éditions du Seuil en 98 dans lequel on retrouve un article sur le plaisir de l'arbitraire en football.
L'auteur (Alain Coulon) explique que dans le football, deux mondes se rencontrent: l'un régi par l'ensemble des règles constitutives et régulatrices qui organisent le jeu; l'autre est le monde réel où se maintiennent les spectateurs qui jugent la qualité du jeu et la nature de l'arbitrage. Le joueur a conscience qu'il joue grâce aux interventions de l'arbitre qui rappellent les joueurs à l'ordre des règles, ou grâce aux manifestations bruyantes des spectateurs. C le regard d'autrui (arbitre ou spectateur) qui crée le spectacle. Jouer ne se résume donc pas à l'acte ludique mais articule deux mondes, celui dans lequel le joueur est pris, d'une part, et celui du monde de la vie, le monde "réel" communément partagé partagé par tous, auquel le public ou l'arbitre rappellent les joueurs, d'autre part. Dans ce divertissement qu'est le football, la spécificités des règles n'est pas tant d'exercer une contrainte que de permettre la liberté d'invention et de création des joueurs, dans un cadre légal dont l'arbitre et les spectateurs peuvent tour à tour se faire les hérauts.
La video prétend se poser en tiers médiateur, se situer à l'articulation de c deux mondes. Elle est tentative d'introduire une réalité scientifique objectiviste qui voudrait abolir à la fois le statut de l'arbitre et le statut du spectateur qui objective et juge la faute (par rapport aux règles et à son degré d'implication dans l'équipe qui joue). La réalité objective de la vidéo, sur le banc de touche, destituerait donc, dans un même mouvement, l'arbitre et sa fonction de 23ème homme, et le spectateur du jugement qui fonde son plaisir sur une interprétation permanente et fulgurante de l'action qu'il réfère aux valeurs qu' il soutient.
Voila c pas moi qui le dit c Alain Coulon, il ajoute pas mal de truc pas con dans son article pour tous ceux que ça intéresse...

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)