auteur
Miklos Lendvai

Du même auteur

Top10 : les recrues qui ont fait la différence

Transférés dans des équipes habituées aux places d'honneur, ces joueurs ont fait briller leurs coéquipiers pour les amener vers le graal.


jeronimo

02/12/2011 à 02h09

J'adore la bouille de Gravelaine !

Toto le Zéro

02/12/2011 à 04h22

Djorkaeff, une seule saison à Paris... (soupir)

Vasy Mollo

02/12/2011 à 07h17

Grosse erreur sur Morientes. Didier Deschamps n'est en rien responsable de sa venue. La Desche était sur Giovanni Elber, il voulait absolument le brésilien (qui a finit à Lyon), et s'agitait beaucoup dans ce sens, avant que les dirigeants ne lui glissent Morientes sous la porte, avec l'énorme succès que l'on sait ...

Toni Turek

02/12/2011 à 07h21

Ah, Moldovan... Le dernier grand grand joueur étranger qu'on a dû avoir à Nantes, le dernier top-buteur aussi. Un des exemples de joueurs qui auraient pu rester plus longtemps chez les Jaunes si la direction de l'époque avait été un peu plus intelligente. Ca commence à faire loin, maintenant. Je me demande ce qu'il donnerait comme entraîneur au FCN. (NB : 2004, c'est la finale de la Coupe de la Ligue, avec la célèbre Landrenka).

Sens de la dérision

02/12/2011 à 07h59

Belle sélection que voilà. Même si franchement la photo de Morientes fait surtout penser à Dhorasoo.

Miklos Lendvai

02/12/2011 à 08h20

Mille excuses à Juninho qui, évidemment, méritait de figurer dans ce top 10.

Tonton Danijel

02/12/2011 à 09h34

Juninho a permis à l'OL de passer le palier final, vers les 7 titres de champion consécutifs. Mais c'est effectivement la venue de Sonny Anderson qui a permis au club de changer de dimension, son 'oubli' est donc compréhensible.

magnus

02/12/2011 à 10h38

Et puis si je me rappelle bien c'est avec Anderson que Lyon a commencé à avoir des résultats positifs face à des "gros", comme le match face à l'Inter où il met un super but. Sinon, j'aurais bien vu Ziani pour le titre de Lens en 1998. Et si la différence de buts avait été en faveur de Metz, ça aurait pu être Meyrieu, Boffin ou...Bruno Rodriguez.

Marcus Lupus

02/12/2011 à 10h52

On peut aussi ajouter pour l'anecdote, Glenn Hoddle pour Monaco en 87, qui est combinée avec l'arrivée de Wenger à la tête de l'équipe. Les deux vont amener Monaco au titre de champion, alors qu'auparavant le club depuis deux saisons est retourné dans une certaine médiocrité (9ème et 5ème).

Toto le Zéro

02/12/2011 à 11h09

Un article avec le sujet inverse serait tout aussi intéressant : le gros transfert qui a marqué le déclin/la régression d'un club...

 

magnus

02/12/2011 à 11h21

Ou les remplacements de joueurs importants par des erreurs de casting...Giuly par Kallon, Blanc par Berrizzo...

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)