auteur
Miklos Lendvai

Du même auteur

Top10 : les recrues qui ont fait la différence

Transférés dans des équipes habituées aux places d'honneur, ces joueurs ont fait briller leurs coéquipiers pour les amener vers le graal.


Il m harcèle de saillies

02/12/2011 à 11h33

Même si Monaco a bien battu La Corogne en 2003-2004 (le fameux 8-3 resté dans les mémoires), c'était en phase de poule. Il n'y a donc pas eu d'élimination de la part des Monégasques, puisque les Espagnols, en finissant deuxièmes, ont poursuivi l'aventure. Et même de belle manière, puisqu'ils ne seront éliminés qu'en demi-finale, par Porto (Porto, La Corogne, Monaco et Chelsea en demi... le monde change en 7 ans). Avant le Real et Chelsea, Monaco avait sorti le Lokomotiv Moscou en huitième (de justesse d'ailleurs).

la rédaction

02/12/2011 à 11h41

L'erreur est de l'éditeur et non de l'auteur, elle a été corrigée. Merci.

cocobeloeil

02/12/2011 à 11h51

Benarbia et l'ex Prodige à Bordeaux... Aaahhh nostalgie !!!!! STP Faudrait éviter d écrire ce genre d'article trop souvent, ça fait trop mal. Snif.....

Marcus Lupus

02/12/2011 à 11h55

Anderson par Elber, Morientes par Chevanton, dans le genre de remplacement qui furent des échecs notoires.

magnus

02/12/2011 à 14h22

Bergougnoux par Malouda. Un gouffre flagrant entre les 2.

Tonton Danijel

02/12/2011 à 15h12

Miklos avait également fait un top des successions ratées. Avec Drogba remplacé par Luyindula, notamment.

LokomotivDallas

02/12/2011 à 16h54

oui quoique Luyindula n'a pas été nullissime, il est juste passé derrière un monstre. dans le genre recrue qui fait la différence, Pauleta a été pas mal lors de son arrivée au Girondins : pour son 1er match il plante 3 buts pour une victoire chez Nantes, leader du moment en D1 si je ne me trompe. et ce ne fut pas une réussite éphémère loin s'en faut. pas mal pour un mec provenat de l'arrière banc du Deportivo La Coruña.

Tonio Vérole

02/12/2011 à 18h21

Même si Anderson a beaucoup apporté à l'OL, je ne trouve pas que c'est lui qui a "fait la différence". Pour moi, la différence, c'est quand l'OL a été champion. Et c'est l'année où Anderson a joué moins de matchs et marqué moins de buts. Celui qui a fait la différence à l'OL, je trouve que c'est Eric Carrière. A son arrivée, l'équipe s'est mise à mieux jouer.

Miklos Lendvai

02/12/2011 à 19h08

Comme dit dans l'article, Anderson c'est celui qui a fait basculer l'Ol dans une nouvelle dimension. Lyon, à cette époque était un peu le stade rennais actuel et est devenu d'un coup un candidat au titre.

 

Marcus Lupus

03/12/2011 à 13h34

Ce qui est pratique avec Anderson, c'est que ça marche avec n'importe quel club français dans lequel il est passé. Saison 93-94, il arrive à l'OM en cours de saison,20 matchs 16 buts plus tard, l'OM accroche la seconde place du championnat. Il part à Monaco, et après une première saison mitigée où il marque peu et où Monaco finit 6ème ; ensuite en 95-96, c'est le meilleur buteur de D1 et Monaco arrive 3ème ; pour finir en 96-97, il obtient le titre de champion et une 3ème place au classement des buteurs.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)