auteur
Erwan Menez

« Ils sont sur la Breizh »

Reportage – Ambiance mardi soir, près de Nantes, pour ce match entre l’équipe nationale du Mali et la sélection de Bretagne. Nationale, la sélection?


A la gloire de Coco Michel

30/05/2013 à 01h53

Kermorgant plutôt que Kermorvant non ? C'est également un problème d'assurance qui a empêché les guingampais Kerbrat, Samassa et Yatabaré d'être au stade ?

le Bleu

30/05/2013 à 08h15

En tant que jacobin, je me sens non seulement insulté mais très gêné par cet article.

Richard N

30/05/2013 à 08h27

Je n'avais pu me rendre à ce match, merci donc pour ce résumé. J'aime beaucoup l'idée de cette équipe de Bretagne, qu'elle devienne un rendez-vous de fin de saison histoire de passer une bonne soirée landi-landi-landi. Merci aussi à la FFF de traîner des pieds dès que ce genre de match est mis sur pied : Ca alimente le folklore.

Richard N

30/05/2013 à 08h29

Sinon, ne restons pas sur une mauvaise impression : Nicolas Savinaud est un mec bien.

OLpeth

30/05/2013 à 08h33

Je trouve ce genre de régionalisme pseudo-revendicatif parfaitement ridicule. Ces pauvres opprimés bretons, corses et autres basques nous font croire que le méchant état jacobin français les empêchent de pratiquer leur langue, d'affirmer leur culture, bref d'exister, alors que tout leur est permis, voire subventionné. Y'en a qui ont vraiment du temps à perdre (je parle pas de l'initiative du match en elle-même : si les gars trouvent des joueurs que ça branche, des équipes pour s'aligner en face et un public que ça intéresse, c'est tant mieux).

blafafoire

30/05/2013 à 08h57

Normalement, avec les bretons, il y a un moment où ils sont bourrés et où ils sortent les instruments traditionnels en braillant des chansons de marin. Non ?

Lancelot du HAC

30/05/2013 à 09h01

OLpeth aujourd'hui à 08h33 C'est probablement vrai aujourd'hui. Ça l'était moins au début du 20ème siècle, quand la bretagne était une région pauvre et ses habitants moqués quand ils parlaient leur patois en montant à la Capitale. Loin de moi l'idée d'être misérabiliste, et c'était probablement une castration auto-infligée par la force des choses plus qu'une volonté de l'état jacobin, mais le fait d'être des citoyens de second rang dans la république française n'a pu que développer chez les Bretons un réflexe identitaire a posteriori. Qu'il se matérialise aujourd'hui de manière potache par l'intermédiaire d'un match de football ne paraît pas très grave, et la menace contre l'état jacobin assez surévaluée. Dans la série "je raconte ma vie", je me rappelle ma grand-mère qui nourrissait une honte terrible à avouer qu'elle parlait breton, à tel point qu'elle refusait même de nous traduire les illustrations dans la crêperie du village où on passait nos étés: son traumatisme par-rapport à la langue, et donc une partie de son identité, était réel. Dans son ensemble, l'article est très sympa, et retranscrit plutôt une ambiance de début de grandes vacances qu'une menace pour les institutions centralisées du pays.

Belmondo Bizarro

30/05/2013 à 09h41

OLpeth aujourd'hui à 08h33 --- On a le droit de penser ce qu'on veut du régionalisme, et je suis plutôt d'accord avec toi quand tu remarques que les revendications sont parfois excessives. En revanche, "tout ne leur est pas permis" sinon il n'y aurait pas eu des manifestations pour la promotion des langues régionales avant la présidentielle, Hollande n'aurait pas inscrit dans son programme qu'il ratifierait la charte européennes des langues régionales pour ensuite y renoncer, pendant que certains politiques y sont encore farouchement opposés (Mélenchon entre autres). La situation n'est plus la même qu'il y a 100 ans, mais il y a encore des choses qui peuvent être revendiquées (comme pour le droit des femmes par exemple). Mais je peux tout à fait comprendre que ça paraisse folklorique et superflu quand on n'a pas grandi dans une région "à forte identité". --- Merci beaucoup pour l'article sinon, je n'ai pas pu suivre le match et je trouve ça sympa de lire un compte-rendu ici. Dommage qu'il y ait tant de contraintes, j'aimerais bien voir une équipe avec les Landreau, Gourcuff, Toulalan, Lemoine... Par contre ça m'avait l'air d'être une réunion de bretons régionalistes, entre les propos rapportés de l'héraldiste et les remarques un peu bizarres sur le fait que les joueurs ne parlent pas breton (d'où ils sortent ? Même quand on nait en Finistère aujourd'hui on parle plus vraiment breton, sans compter que le breton n'est qu'une des langues parlées en Bretagne...)

Christ en Gourcuff

30/05/2013 à 09h53

blafafoire aujourd'hui à 08h57 ____ Je ne joue pas d'instrument, mais pour le reste totalement. OLpeth aujourd'hui à 08h33 _____ Sans rentrer dans un débat qui n'a pas lieu d'être, il a longtemps été interdit de parler breton à l'école et ce à partir du début du XXème siècle. A cette époque il y a une volonté claire du gouvernement de lisser (pour ne pas dire supprimer) cette culture bretonne un peu trop forte peut être. Maintenant des écoles enseignent le breton dès le primaire (les fameuses écoles Diwan) jusqu'au bac. Dans les lycées, le breton est proposé en option comme LV4 etc Sur les routes, les panneaux de signalisation sont doublés en breton etc Donc la langue revient et on peut espérer que dans une ou deux génération la pratique de la langue soit si ce n'est généralisée, au moins plus développée dans la région. En tant que breton, j'aimerai pouvoir parler cette langue, et je ne suis pour autant pas indépendantiste pour un sou! Maintenant dire que "tout leur est permis" est absolument faux, comme l'explique Belmondo Bizarro plus haut.

Bouletor

30/05/2013 à 11h42

Je proteste, nous ne nous appelons pas tous Erwan, il existe aussi des Erwann.

 

Marf

30/05/2013 à 12h05

A l'image d'illustres journalistes fondateurs de grandes compétitions sportives, Dame Rédac' n'oserait-elle pas lancer une compétition périodique inter-régions françaises ? Tous les 4 ans, une année impaire, essayer de réunir des joueurs de renom pour défendre leur région, ça peut être sympa. Il faut trouver la bonne formule à 26 régions. Je suis sûr qu'avec les fous qu'on trouve ici, les idées de formule peuvent fuser. Après, il faut convaincre les instances officielles, trouver des sponsors, des stades pour accueillir l'événement, etc. Des broutilles quoi !

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)