''Je crois que bon'' : The Origins

Non, Laurent Blanc, nouvel entraîneur du PSG, n'est pas l'inventeur de ce tic de langage: on en a retrouvé une trace il y a presque trente ans, dans la bouche de Bruno Bellone.


blafafoire

24/06/2013 à 09h33

C'est une vidéo orgasmique. Des prémices, des signes avant-coureurs, puis une formidable explosion inondant par vagues nos oreilles comblées. On peut retourner dormir paisiblement.

Pascal Amateur

24/06/2013 à 10h54

On dit "orgastique". À partir de là, je crois que tout est dit.

Bouderbala

24/06/2013 à 14h00

Blanc lui a donc même piqué l'accent du Sud-Ouest ?! Démission ! Remarque cross-article en combo avec le revival Séoul 2002 d'aujourd'hui (oui je suis jeune dans ma tête): je n'ai regardé que les 5 dernières minutes de la vidéo du match, et si d'une part il se place en précurseur du consultant payé à ne rien dire - là il innove pour une flopée de suiveurs, d'autre part Blanc réussit à placer au moins 2 ou 3 "Je crois que bong..." dans son intervention finale. À partir de là, je crois que l'élève a dépassé le maître. Je comprends mieux aussi pourquoi Gasset fait les causeries à sa place. (essayez d'imaginer Blanc hausser le ton dans le vestiaire, "Je crois que bon les gars là !!". C'est nase, ça ne marche pas).

 

blafafoire

25/06/2013 à 09h19

@Pascal Au point culminant, on fait des labsus (labsi ?). Notamment sur les prénoms.