auteurs
Christophe Kuchly (avec J. M.)

Chelsea - PSG : Ave Di Maria

Matchbox – Dans un match où ils ont montré leurs qualités mais aussi leurs défauts, les Parisiens ont réussi à décrocher une victoire qui doit beaucoup au talent de quelques joueurs et un peu aux erreurs adverses.


Jeff Tran Hui

10/03/2016 à 04h14

De mon point de vue, j'ai trouvé Chelsea étonnement mauvais. A aucun moment je ne me suis dit qu'ils pouvaient faire trembler le PSG et même à 1-1, je pensais qu'en cas de but anglais, Chelsea serait toujours aussi fébrile. Evidement on lira peut-être que le tournant c'est le double arrêt de Trapp car 3 minutes après Paris marque, mais je pense que Chelsea aurait fini par céder. Au milieu, je pense que Motta devrait faire un tour sur le banc au retour de Verratti. D'autant qu'avec un arbitre un peu moins joueur il aurait très probablement pris un deuxième jaune (et Matuidi en aurait pris un au bout de 15 minutes).

theviking

10/03/2016 à 08h23

Pas de boulette de Trapp, mais un ballon relâché sur une frappe qui paraissait anodine et qui a conduit à une situation dangereuse.

valdo

10/03/2016 à 09h06

Je suis bien d'accord pour ce pauvre Fabregas. C'est Chelsea qui a inventé l'anti pierre philosophale (hazard, fabregas, pedro dans une moindre mesure...) ou c'est un problème physique, d'envie ?

Roy compte tout et Alain paie rien

10/03/2016 à 10h10

Le constat des difficultés de Paris au milieu en l'absence de Verratti n'est pas nouveau. Blanc n'aurait-il pas intérêt à chercher de vraies solutions alternatives avec, au hasard, David Luiz au milieu avec Motta et Pastore et Marquinhos en défense centrale ? Parce que je ne suis toujours pas persuadé que Rabiot ait le niveau requis pour être titulaire en 1/4 de finale. En fait, j'ai l'impression qu'il est le nouveau Edouard Cissé : il ne sait ni défendre, ni attaquer, n'a pas l'activité nécessaire à combler sa technique pas mirobolante. Bref, il est là pour faire le nombre et ne tire pas l'équipe, ou ses co-équipiers du milieu, vers le haut.

Gustatif

10/03/2016 à 10h24

Rabiot ça fait tout de même deux gros matchs en Ligue des Champions qu'il livre. Et ces matchs il les a livré à Madrid contre le Real et à Londres contre Chelsea. Je trouve que c'est pas anodin. @Roy compte tout et Alain paie rien je trouve ton jugement sur Rabiot extrêmement sévère. Des mecs avec sa technique et son sens du jeu il y en a pas des masses en L1.

Zorro et Zlatan fouillent aux fiches

10/03/2016 à 10h57

Le PSG va peut-être pouvoir copyrighter la victoire contre Chelsea en CL ?

beltramaxi

10/03/2016 à 11h20

Roy compte tout et Alain paie rien aujourd'hui à 10h10 En fait, j'ai l'impression qu'il est le nouveau Edouard Cissé : il ne sait ni défendre, ni attaquer, n'a pas l'activité nécessaire à combler sa technique pas mirobolante. Bref, il est là pour faire le nombre et ne tire pas l'équipe, ou ses co-équipiers du milieu, vers le haut. --------------- C'est juste lui qui tient le milieu hier, en plus de nous propulser en 1/4 parce qu'il ne se cache pas et se retrouve devant le but adverse. A 21 ans et après avoir fait la même chose à Bernabeu. Merci pour la blague en tous cas.

Yohan Cowboy

10/03/2016 à 11h38

Rabiot, je l'ai trouvé fébrile le premier quart d'heure (une relance pourrie offre une cocaz' à Costa dès la 3e), son but a vraiment lancé son match. Même si sa passe pour Motta sur l'égalisation de Chelsea n'est pas top non plus dans l'idée comme dans la réalisation, et ça montre le chemin encore à parcourir.

Tonton Danijel

10/03/2016 à 11h43

Edouard Cissé était chambré pour sa vitesse, mais c'est un peu réducteur de le résumer à son seul défaut, il avait notamment une précision dans les passes qui justifiait sa présence dans le Monaco finaliste de C1 ou dans l'OM champion de France.

Mykland

10/03/2016 à 13h56

Edouard Cissé était un bon footballeur mais surtout un grand feinteur. Il feignait de presser, d'aider ses coéquipiers, de courir etc.. Il passait son temps à se cacher sur le terrain, à ne pas se rendre disponible pour ses coéquipiers, à faire un simulacre de pressing en restant à 2m de l'adversaire portant le ballon. Le cliché du mec sur qui tu dois mettre tout le temps la pression pour qu'il donne le meilleur de lui-même. Ses meilleurs saisons ? Quand Deschamps était son coach (Monaco et Marseille). Pour revenir au match, à la manière de Dugarry, on peut se focaliser sur le négatif. Les ratés de Motta, le replacement de Matuidi probablement en hommage à sa mamie, les prises de risque ultra-dangereuses de Rabiot. Mais on peut aussi y voir du positif. Matuidi a serré les dents jusqu'à la fin, n'a rien lâché malgré un physique limité. Rabiot a été décisif, a contribué avec brio aux phases de conservation du ballon pour étouffer le pressing des blues. Motta, un des parisiens les plus utilisés sur ses 2 derniers mois, a joué le match à son rythme, manquant parfois de vitesse mais, excepté sur le but de Costa, jamais de justesse. Maxwell. A-t-on déjà eu un joueur de cette classe au poste de latéral gauche en France ? Un pied gauche en or, une sérénité en toute situation, une justesse dans le jeu, solide défensivement, jouant aussi bien dans les pieds que la profondeur. Much love Maxou.

 

beltramaxi

10/03/2016 à 14h12

Jeff Tran Hui aujourd'hui à 04h14 D'autant qu'avec un arbitre un peu moins joueur il aurait très probablement pris un deuxième jaune (et Matuidi en aurait pris un au bout de 15 minutes). --------------- Y a au minimum deux fautes très sales (Costa et Fabregas) de l'autre côté en 1ère MT aussi.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)