auteur
Jérôme Latta

 

Chef d'espadrilles.


Du même auteur

Orlando, loin de l'Euro

Une Balle dans le pied – L'absence d'hommage de l'UEFA aux victimes du massacre d'Orlando témoigne d'une sensibilité variable aux drames planétaire, d'un certain malaise envers l'homophobie, et d'un rapport compliqué à la "politique"… 


Zorro et Zlatan fouillent aux fiches

14/06/2016 à 21h13

Article nécessaire, merci. Ca n'enlève rien à l'hypocrisie de l'UEFA mais il m'a semblé que pas mal de réactions ont maladroitement tourné autour du pot pour ne pas avoir à mentionner que la cible de cet attentat était clairement la communauté LGBT. Il y a encore un gros tabou, ca se ressent et c'est particulièrement triste en cette occasion.

José-Mickaël

14/06/2016 à 22h39

J'avais lu un article hier soir, je ne sais plus où, qui déplorait que les grands médias avaient tu dans l'ensemble la nature homophobe de l'attentat. J'ai quand même l'impression que le tir a été rectifié aujourd'hui.

ULF

15/06/2016 à 00h10

est ce que ce n'est pas un tout petit peu rapide comme interprétation? Parce que ok, les cibles étaient sans contestation du milieu homo. Par contre il semblerait que le tueur aussi. Suite à une intéressante remarque de khwezi sur le fil politique qui indiquait que la très grande majorité des violences de la communauté noire s’exerçait envers la communauté noire, personne ne s'est écrié "ah! les noirs font du racisme anti-noir!" Donc déjà le fondement (non!) "attaque homophobe" tient moyennement la route. Après, l'uefa pourrait très bien marquer le coup, pas de soucis. Mais elle peut aussi ne pas le faire pour de bonnes ou mauvaises raisons. Lui attribuer sans sourciller ce qui est la probablement plus mauvaise d'entre elles, sans même attendre que les informations soient plus connues, sans même que le bilan soit définitif me déçoit beaucoup ici.

José-Mickaël

15/06/2016 à 01h03

D'après les infos que j'ai entendues, le tueur était probablement à la fois homosexuel et intégriste (un intégrisme qui stigmatise l'homosexualité), donc une sorte d'homosexuel refoulé. J'en déduis que son acte est *en partie* de nature homophobe (mais aussi de nature intégriste, bien sûr). il semble bien qu'il ait choisit une boîte gay, que ce n'était pas un hasard. Si ? (Je précise que je réagissais à la remarque de Zorro et Zlatan (« pas mal de réactions ont maladroitement tourné autour du pot pour ne pas avoir à mentionner que la cible de cet attentat était clairement la communauté LGBT ») qui parlait en général, pas seulement de la réaction de l'UEFA.)

Classico

15/06/2016 à 01h23

Les tueurs se réclamant de Daesh tuent les homosexuels, les femmes libérées, les caricaturistes, les journalistes, les jeunes qui font la fête le vendredi soir, les fonctionnaires des Etats occidentaux, les juifs, les mauvais musulmans, et j'en oublie. Ranger cet événement dans la case "homophobie" me parait donc à côté de la plaque mais à un niveau olympique. Et alors en tirer des conclusions sur l'homophobie latente de ceux qui n'ont pas rendu hommage à la cause LGBT au lendemain du massacre, c'est ... confondant. Mais bon, chaque époque a sa religion absurde et trouve celles des siècles passés ridicules.

José-Mickaël

15/06/2016 à 02h03

L'article parle de malaise, Zorro et Zlatan de maladresse, mais je ne crois pas qu'ils affirment qu'il y a une homophobie latente dans les médias. Ce n'est pas un attentat homophobe, bien sûr, mais c'est bien une boîte homo qui a été choisie. N'y avait-il pas en effet une certaine maladresse à ne pas le signaler. Ce serait pareil si on n'avait pas signalé que l'attentat de janvier 2005 visait des caricaturistes, ou que l'attentat de l'Hyper Kasher visait des Juifs. (D'ailleurs je crois que c'est ce que dit l'article.)

José-Mickaël

15/06/2016 à 03h33

> (D'ailleurs je crois que c'est ce que dit l'article.) En fait je confondais avec autre chose, je crois. (À force de lire des articles ici ou là, je mélange tout.)

Pascal Amateur

15/06/2016 à 10h05

Quelqu'un a-t-il le souvenir d'un hommage rendu par les instances du foot à une communauté, et non à un événement qui touche "l'humanité" en général ? Lors des attentats en France, il ne me semble pas qu'un hommage particulier ait été rendu à la communauté/appartenance juive, en raison de la tuerie ouvertement raciste de l'Hyper Casher. Autrement dit, lorsque je lis "(...) il aurait fallu à la fois plus d’empathie et de volontarisme pour se saisir d’un événement aussi puissant afin de faire avancer cette cause particulière", je tique dans ma lecture, car je ne vois absolument pas en quoi une instance du type FIFA/UEFA aurait pour but de faire "avancer une cause particulière", indépendamment de tout préjugé pro- ou anti-homosexuels.

Zorro et Zlatan fouillent aux fiches

15/06/2016 à 10h08

Ou, pour continuer avec José-mi, quand les attentats ont pris pour cible des juifs, on a parlé (à raison selon moi) d'antisémitisme, sans trop de problème. Évidemment ca s'inscrit dans une haine multiforme de Daesh, mais en l'occurrence le choix de l'Hyper Casher n'était pas anodin. Il me semble que c'est la même chose avec le Pulse et les LGBT et le traitement est différent.

Classico

15/06/2016 à 11h32

Non, le traitement n'est pas différent ... En gros avec ce genre de raisonnement tellement à la mode, on traite les différentes causes minoritaires comme si elles faisaient la course ; lorsque l'une semble vaguement avoir moins de succès médiatique qu'une autre, un peu moins inspirer les communiquants professionnels et les twittos, c'est l'occasion de pondre un nouveau sermon, histoire de rappeler à la ronde qu'on fait partie des gens bien.

 

Zorro et Zlatan fouillent aux fiches

15/06/2016 à 12h29

Euh attends, t'es bien en train de dire qu'on compte les points lors des attentats pour savoir si tout le monde a sa part d'éclairage ? On croise vraiment des gens "surprenants" parfois par ici.