auteur
Minus Germain

ETG : le chemin de Croix

De la Ligue 1 au dépôt de bilan en un temps presque record... Retour sur la courte et triste histoire de l'Évian Thonon Gaillard FC, un club qui ne carburait pas qu'à l'eau fraîche.


Tonton Danijel

24/01/2017 à 08h04

Bel article sur un beau gâchis... Je dois avouer par contre que la déclaration de Frédéric Thiriez m'a fait rire, quel grand visionnaire!

Sens de la dérision

24/01/2017 à 09h42

La question qui reste à la lecture de cet article est : pourquoi ? Pourquoi Danone est venu mettre des sous dans le foot ? Et pourquoi Danone est reparti comme il était venu ? Juste l'espoir de faire connaître la marque et la rencontre avec la réalité ? Sinon je trouve l'auteur bien gentil en ne citant qu'Ajaccio derrière ETG en terme d'affluence. Il y a eu quelques affluences un peu cata ces dernières années (et derrière l'ETG : la comète Arles-Avignon, Lorient, Bastia, Dijon, Le Man, Nice mais surtout l'éternel champion hors-catégorie, l'AS Monaco. Comme quoi on peut réussir sans assise populaire. Comme quoi, le spectacle ne fait pas venir les spectateurs (stade de 16.000 places à moitié rempli cette saison en moyenne).

Espinas

24/01/2017 à 10h11

Sens, la réponse est dans l'article: "Au cours de la dernière saison en L1, en 2014, un projet d'augmentation du capital est proposé par Danone et ses associés. Les deux actionnaires majoritaires s'y opposent et révoquent le président Trotignon. Franck Riboud et les champions du monde 1998 notamment revendent leurs parts en catimini. Le groupe agroalimentaire coupe brusquement son sponsoring auprès de la structure professionnelle. À cette époque, Riboud renvoie la responsabilité sur les deux actionnaires principaux et déclare "sans Danone, rien n'aurait pu être fait. Rien, et juste rien!" Il ajoute: "Le centre de formation, l'association, c'est encore la Société des eaux de Danone"." La grenouille a voulu se faire plus grosse que le boeuf. Les fameux actionnaires se sont aussi liés à des amis de Luis Fernandez, si je me souviens bien. Dupraz avait quelques reproches à faire au natif de Tarifa

Espinas

24/01/2017 à 10h15

Platini et son refus de la dérogation de l'UEFA (pour des raisons légitime, s'entend, dire oui aurait été aussi créer un précédent dangereux pour le foot européen) pour utiliser le surdimensionné Stade de Genève (et ses 3000 spectateurs d'affluence pour le Servette FC sur 30 000 places) a aussi mis un bon frein au club. Mais pour le coup, géographiquement, Gaillard et même Thonon sont bien plus proche de Genève qu'Annecy.

Espinas

24/01/2017 à 10h23

Sens de la dérision aujourd'hui à 09h42 La question qui reste à la lecture de cet article est : pourquoi ? Pourquoi Danone est venu mettre des sous dans le foot ? ---- Sponsoring "gratuit" avec le nom de la ville repris dans tous les médias. Et ticket d'entrée assez faible vu les sommes requises dans le foot pro. Danone a déjà un historique d'investissement dans le sport en utilisant l'ambiguité de la marque et de la ville d'Evian (où il y a la source d'eau minérale), par exemple l'Evian Masters en golf féminin à Evian.

Zénon Zadkine

24/01/2017 à 11h46

Tonton Danijel aujourd'hui à 08h04 Je dois avouer par contre que la déclaration de Frédéric Thiriez m'a fait rire, quel grand visionnaire! - - - - - Ceci dit c'est juste une citation de Président de la Ligue qui commente les montées, il est dans son rôle. Tous les ans le champion est "un très beau champion", les qualifiés pour les Coupes d'Europe sont fantastiques et vont bien représenter la France, et les promus apporteront à la Ligue 1 "parce que c'est un club historique / parce que c'est un club qui va découvrir ce niveau / redécouvrir ce niveau".

osvaldo piazzolla

26/01/2017 à 07h14

c'est très intéressant, mais c'est vrai qu'on aimerait en savoir plus sur les rôles des uns et des autres dans les deux moments clés : montage financier initial, retrait de Danone. Il y a une super interview (pour ceux qui s'intéressent à l'ASSE) de Romain Revelli sortie récemment sur poteaux carrés qui parle aussi de cette histoire sous un auttre angle, et on aimerait avoir plus de pièces pour comprendre comment s'es tfait et défait ce puzzle.

Toni Turek

26/01/2017 à 07h29

Merci pour cet article, MG. Bel exemple de foot jetable. Mais l'ETG n'a pas fait aussi bien que l'Austria Kärnten autrichienne qui avait vécu... trois saisons. (Et encore, si ça se trouve, dans des championnats encore moins stables, il doit y avoir quelques exemples de clubs bien éphémères !).

 

MinusGermain

28/01/2017 à 15h59

Merci pour vos commentaires. @Sens de la dérision: Sur l'affluence, j'ai consulté les stats LfP sur les trois saisons de l'ETG en Ligue 1. Il y a une fois l'ASM derrière et 3 fois l'ACA. L'affluence ne fait pas tout mais cela montrait, à mon sens, que le projet était un peu démesuré (ou trop rapide). @osvaldo piazzolla: C'est dur de connaitre tous les tenants et les aboutissants de l'histoire. Au démarrage, "l'histoire est belle" pour les médias sportifs. Donc on retrouve pas mal d'articles dessus. Quand les "amis de Riboud" vendent leur part, bizarrement, on trouve beaucoup moins d'info. Je pense que Danone a tenté un coup mais sans finalement s'engager plus que ça. S'ils avaient voulu en faire 'leur' club, ils auraient acquis des parts pour être sûr d'être majoritaire. Mais cela comportait sûrement plus (trop) de risques. Globalement, j'ai l'impression que les histoires en coulisses ont suivi les caprices perso de Riboud qui s'est investit pas seulement en tant que DG de Danone mais aussi à titre perso et en mettant en avant ses amis. Au moment de son départ, on sent qu'il est fâché et vexé vis à vis des deux actionnaires majoritaires qui n'auraient, d'après lui, pas respecté leurs engagements et la stratégie initiale. Je n'ai pas trouvé de témoignages donnant l'avis sur la question de ces 2 actionnaires. Ils voulaient peut être rester discret ou bien avaient moins d'entrée et de poids vis à vis de la presse que Riboud. @Toni Turek: Oui en France, on a peu d'exemple d’ascension + dégringolade aussi rapide même si on a connu d'autres chutes vertigineuses au cours des années 2000 (Istres, Arles-Avignon, Grenoble...).

Le forum

CdF Omnisport

aujourd'hui à 13h53 - narcoleps : Cela dit, avec une clavicule petée, il y avait peu de risques de le revoir courir rapidement... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 13h41 - AKK, rends tes sets : Pour l’instant oui. Les 30 millions sont une estimation prenant en compte le bonus de l’UEFA... >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 12h56 - Radek Bejbl : L'avoir fait si proprement face à un tel adversaire joue forcément beaucoup, mais il y a... >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 12h50 - Le déjeuner sur Hleb : L'indice sur le titre en 98 était très vicieux. Mais la coïncidence champion d'entrée / en... >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 11h34 - Bof : Le club fait l'objet de railleries sur les résozozios après avoir teasé une vidéo mettant en... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 11h26 - Bof : Karl Tocard ÉconduitJoseph désire un job >>


Paris est magique

aujourd'hui à 10h50 - contact : Il y a 29 ans, Valdo nous rejoignait. >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 10h44 - Schpatz : [MotoGP]Les pilotes sont particulièrement mécontents de l'état de la piste de Brno. Elle est... >>


EAG, les paysans sont de retour

aujourd'hui à 09h48 - Joswiak bat le SCO : @positive vibes:Depuis son arrivée, Gravelaine aspire à dégager Didot en qui il n'a pas... >>


Le fil dont vous êtes le héros

aujourd'hui à 06h41 - khwezi : @Atli: je précise que mes stratégies contre le London sont très librement inspirées de parties... >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)