auteur
Christophe Kuchly


Dé-Manager aussi connu sous le nom de Radek Bejbl. Écrit pour l'AFP et dans La Voix du Nord.


Du même auteur

Avoir la balle et perdre ses moyens

Injouable depuis plusieurs mois, Manchester City a montré de grosses lacunes mentales à deux reprises en une semaine. Un trait de caractère en partie lié à son style de jeu, qui le place toujours en position dominante.


bcolo

09/04/2018 à 09h17

Merci pour cet article éclairant. On pourrait dire la même chose pour le récent ASSE-PSG, ou pour le France-Allemagne 2016. D'un côté, c'est rassurant : même les plus grandes équipes ont des failles, et elles se situent plus au niveau mental que technique ou tactique. C'est ce qui rend le foot si attachant, finalement.

Jean-Luc Skywalker

09/04/2018 à 10h04

Mais y'a quoi comme exemple de films gâchés par les deux dernières scènes, je vois pas ?

J'ai remis tout l'allant

09/04/2018 à 10h28

Wall-E

Paul Paquebot

09/04/2018 à 13h36

"total(italaire)"

Totalitaire non ?


"C’est seulement avec le FC Barcelone que le jeu de position, malgré quelques faux pas, semblait imperméable aux spirales négatives. Question d’habitudes de jeu, peut-être."

Ce serait pas simplement dû au niveau des joueurs ? D'ailleurs, de la même manière qu'on avait vu le Bayern de Guardiola prendre l'eau face au FC Barcelone, j'ai la sensation que ce serait la même chose aujourd'hui si City affrontait le Barça.
J'en ai peu de souvenirs, mais c'était peut-être également ça quand le Bayern avait pris 4-0 face au Real, je veux dire que le niveau technique des joueurs fait la différence à ce niveau là, quelle que soit la tactique. Ce n'était pas la même chose pour Liverpool mercredi dernier puisqu'ils ont été ultra réalistes mais on les a vu moins à l'aise que City pour tenir le ballon.

bcolo

09/04/2018 à 14h59

J'ai remis tout l'allant
aujourd'hui à 10h28

Wall-E
_____________

Wall-E est gâché par sa dernière partie, celle où l'on voit les humains bibendum dans leur vaisseau spatial.

ESD.3

09/04/2018 à 17h01

Jean-Luc Skywalker
aujourd'hui à 10h04
Mais y'a quoi comme exemple de films gâchés par les deux dernières scènes, je vois pas ?
-----

Usual suspects.

ESD.3

09/04/2018 à 17h26

Jean-Luc Skywalker
aujourd'hui à 10h04
Mais y'a quoi comme exemple de films gâchés par les deux dernières scènes, je vois pas ?
-----

Usual suspects.

Sens de la dérision

09/04/2018 à 23h02

L'épisode 3 de Star Wars.

Radek Bejbl

10/04/2018 à 04h30

Paul Paquebot, l'argumentation se défend dans un sens et? dans ce cas mieux vaut avoir Busquets que Fernandinho en 6, mais, seule, elle me paraît trop simple. Après tout, Puyol n'était pas un incroyable relanceur, Abidal non plus et Alves jouait tellement haut qu'il n'était pas forcément trouvé dans la phase de construction. Pourtant, la gestion des temps faibles était sereine. Liverpool avait déjà battu City en championnat en faisant la même chose qu'en C1, et les joueurs alignés étaient là aussi moins bons techniquement.

J'ai souvent l'impression qu'on a formaté les joueurs de City à jouer dans un certain registre mais que ça leur enlève une spontanéité nécessaire dans les moments compliqués. Une forme de cynisme à la Puyol, qui en plus était un leader vocal et par l'exemple. Ça me fait penser à un tennisman qui raterait une amortie faute de dosage et, au lieu de faire autre chose, recommencerait jusqu'à bien la réussir. C'est louable mais si tes joueurs paniquent sous pression (ça peut être une relance au sol ratée mais aussi un dégagement en touche inutile façon Kompany) c'est pas forcément pertinent.

Paul Paquebot

10/04/2018 à 10h53

Radek Bejbl
aujourd'hui à 04h30

J'ai souvent l'impression qu'on a formaté les joueurs de City à jouer dans un certain registre mais que ça leur enlève une spontanéité nécessaire dans les moments compliqués

--------------------------------------

C'est vrai que dire que les joueurs sont justes moins bons qu'à Barcelone c'est une explication toute faite qui évite de se creuser la tête.

Mais quand tu dis que les joueurs de City sont formatés tu veux dire que c'était pas le cas à Barcelone ? Je trouve étonnant que Guardiola ait changé sa façon de travailler puisque ça marchait parfaitement avant.

 

hulumerlu

10/04/2018 à 13h35

Le barca de Guardiola avait des joueurs qui adhéraient totalement au projet de jeu, tout en gardant des personnalités capables d'avoir ce supplément de sang froid ouce supplément d'âme quand ça tourne mal.

Le City actuel a peut être moins de joueurs dots de ce type de personnalité. Il y en avait dav là

Sur le fil

RT @PaladarNegroWeb: #Maradona Looks 👉 https://t.co/YCI6EpppRE https://t.co/MzlY2S1Gfa

OM, un été d’interrogations et de promesses - https://t.co/M5RHGuxH4x Par @Ba_Zenga https://t.co/xmq4QUfguZ

RT @Minoskovic: Leipzig-Salzbourg : un drôle de match en questions #RedBull #RBLRBS #EuropaLeague https://t.co/iRo5oJpoQA

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Onanapa

“L'Ajax refuse de laisser partir Onana à l'OM.” (foot01.com)

Monaco 2004

“Ils ont failli rejoindre l'OM.” (lequipe.fr)

Sans-Gênes

"Le PSG offrirait un pont d'or à Ivan Rakitic !" (madeinfoot.com)

José fourrait

"Mourinho, l'amour dure trois ans." (lequipe.fr)

Alcolo décanté

"Wenger en 'cure de désintoxication'." (lequipe.fr)