auteur
Les Dé-Managers

 

Christophe Kuchly, Julien Momont, Raphaël Cosmidis et Philippe Gargov. Les Dé-managers: un blog pour parler tactique – pas pour meubler –, et une chronique du jeu dans leurs cartons.


Du même auteur

La taille compte-t-elle vraiment dans le football ?

Délires FM – Le débat secoue le monde du foot depuis des années et pose des dilemmes aux recruteurs et entraîneurs du monde entier. L'heure est venue de le trancher, à l'aide de Football Manager.


José-Mickaël

11/06/2018 à 12h24

Passionnant ! Le fait qu'il n'y ait pas eu d'avalanche de buts comme dans le dernier article (11 Messi vs 11 Ronaldo, je crois) rend cette étude d'autant plus crédible.

balashov22

11/06/2018 à 12h34

Est-ce que ça n'aurait pas un rapport avec le fait que les joueurs de cette étude ont été façonnés pour être moyens (note de 10/20 dans toutes les catégories) ?

Bof

11/06/2018 à 13h20

Si, si : la taille et le poids sont plus cosmétiques qu'on pourrait le croire dans FM, presque tout se joue au niveau des attributs physiques.

Notamment l'attribut "détente verticale" qui est en fait dans la version anglaise moins ambigu, "jumping reach" : c'est la hauteur que peut atteindre le joueur, quelle que soit sa taille... donc théoriquement, dans notre cas, puisque tout le monde a 10/20, les petits sont capables d'atteindre la même hauteur que les grands.

La taille du joueur influe quand même sur la rapidité à atteindre cette hauteur maximale. Et là interviennent d'autres paramètres : l'attribut "activité", et peut-être d'autres comme "courage" ou "détermination", déterminent la propension du joueur à faire les efforts nécessaires, "anticipation" joue peut-être aussi... ainsi que le niveau de fatigue, de motivation... le joueur de petite taille sera davantage pénalisé si certains de ces facteurs lui sont défavorables, alors que le grand a besoin de faire moins d'efforts.

En plus, d'autres paramètres physiques, "équilibre" et "force", étant également tous à 10/20, peu importe la taille et le poids, il ne fallait pas s'attendre à ce que les grands dévorent les petits physiquement.

Les grands sont donc avantagés, mais beaucoup moins qu'on aurait pu le penser.

En fait, le 11 Messi contre 11 Ronaldo disait déjà un peu la même chose. Puisqu'on peut faire des propositions, j'en ferais bien une pour refaire le match entre ces deux joueurs : les associer à 10 joueurs besogneux, avec de bons attributs mentaux, physiques et défensifs (pour ne pas que ça soit l'orgie non plus), mais peu créatifs et peu techniques. Et on voit lequel des deux est le plus à même de faire gagner son équipe à lui seul.

Sens de la dérision

11/06/2018 à 15h06

José-Mickaël
aujourd'hui à 12h24

Passionnant ! Le fait qu'il n'y ait pas eu d'avalanche de buts comme dans le dernier article (11 Messi vs 11 Ronaldo, je crois) rend cette étude d'autant plus crédible.
----
Le scientifique au fond de moi se retourne quand je lis que cet article est une étude. Le titre "Délires FM" correspond quand même particulièrement bien.

Paul Paquebot

11/06/2018 à 15h45

Je vais redire la critique déjà lue sous le précédent article, c'est dommage de pas limiter la comparaison aux joueurs de champ. Comme pour le duel Messis-Ronaldos, la taille du gardien fait la différence presque à elle seule.

José-Mickaël

11/06/2018 à 17h50

balashov22
aujourd'hui à 12h34
> Est-ce que ça n'aurait pas un rapport avec le fait que les joueurs de cette étude ont été façonnés pour être moyens (note de 10/20 dans toutes les catégories) ?

Sûrement !

------
Sens de la dérision : quand je disais "étude", c'était pour rire, pour rentrer dans le jeu de l'article (un délire qui fait semblant d'être étude).

------
Et j'aime bien la proposition de Bof (« Et on voit lequel des deux est le plus à même de faire gagner son équipe à lui seul. »)

leo

11/06/2018 à 17h56

José-Mickaël
aujourd'hui à 17h50

Sens de la dérision : quand je disais "étude", c'était pour rire, pour rentrer dans le jeu de l'article (un délire qui fait semblant d'être étude).

------
Et j'aime bien la proposition de Bof (« Et on voit lequel des deux est le plus à même de faire gagner son équipe à lui seul. »)
---

"le plus à même de faire gagner son équipe à lui seul"... à Football Manager

Mix Diskerud

11/06/2018 à 21h00

Rappelons que Messi avait marqué de la tête lors de la 1ère finale contre Manchester.

Je ne connais pas les caractéristiques de FM, mais pourquoi pas faire une équipe très technique et créative mais lente et avec un physique déficient contre une équipe de bons gaillards qui courent vite mais sans aucune technique. Histoire de voir ce que vaudrait Usain Bolt au foot contre des Riquelme (je caricature, enfin pas pour Bolt).

Bof

11/06/2018 à 21h25

José-Mickaël
aujourd'hui à 17h50
------
Et j'aime bien la proposition de Bof (« Et on voit lequel des deux est le plus à même de faire gagner son équipe à lui seul. »)

-----

On pourrait même un peu élargir le concept : on prend les 10 joueurs les plus talentueux du jeu (forcément un peu arbitrairement), on les met chacun dans une équipe de joueurs quelconques tous identiques, et on fait faire à ces dix équipes un mini-championnat.

Curieux de connaître le résultat, surtout si différents postes sont représentés parmi les 10 stars mondiales choisies.

José-Mickaël

12/06/2018 à 01h06

Ah oui, j'aime bien l'idée du mini-championnat.

 

OLpeth

12/06/2018 à 08h43

Sinon, pourquoi pas 11 droitiers contre 11 gauchers pour définitivement prouver que les gauchers sont maléfiques ?

Sur le fil

Un peu exagéré. https://t.co/acfGIy8nkV

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Il est des nô-ôtres !

"Guingamp : Eboa Eboa prolonge." (lequipe.fr)

Souici 2

"ASSE : Souici vers un nouveau prêt." (lequipe.fr)

Speed dating

"Kylian Mbappé : pas de temps pour les filles." (femmeactuelle.fr)
Mbappé, court toujours.

Gaolin Soccer

“Chine : le superbe retourné de Gao Lin." (lequipe.fr)

Franche Sibérie

"Un policier russe aux Pussy Riot : 'Parfois, je regrette 1937'." (lemonde.fr)