auteur
La rédaction

Du même auteur

Manifeste contre l'arbitrage vidéo

Pourquoi l'arbitrage vidéo est un désastre pour le football tel que nous l'aimons. 13 (contre-)arguments. 


Sens de la dérision

14/06/2018 à 10h47

Marchera pas. Beaucoup trop long. Surtout par rapport au contre-argument :
#lavideovite

Zorro et Zlatan fouillent aux fiches

14/06/2018 à 10h51

Le débat est intéressant et il me semble utile d'avoir un argumentaire contre structuré (même si je ne partage pas nécessairement la conclusion).
En revanche il me semble qu'on en est arrivé à une querelle dogmatique où pas grand monde n'a envie d'écouter les arguments des autres (dans les 2 camps) et chacun choisit les exemples qui le sert.
Spécifiquement, sur l'argument « Ça marche très bien dans d'autres sports. » - oui ça marche très bien dans d'autres sports. Bon au rugby on peut admettre que c'est moyen, mais je trouve que c'est être de mauvaise foi que de ne retenir que les aspects négatifs. Oui ça hache le jeu mais ça a permis de clarifier plein de situations. Dans d'autres sports c'est tellement accepté qu'on se demande comment on vivait avant. Je vais citer le cricket pour le connaître, où l'arbitrage vidéo est devenu indispensable. Evidemment le hachage du jeu n'est pas un problème. Mais c'est présent au hockey sans trop de problème. Ou au tennis avec la Maccam. Et les photo finish. Et au basket sur le buzzer. Bref il y a quelques exemples fonctionnels.

Tonton Danijel

14/06/2018 à 10h55

Au rugby, cela marchait plutôt bien quand le périmètre d'application était justement très encadré, pour savoir si l'essai était aplati correctement ou non. Cela a franchement déconné quand on a commencé à vouloir vérifier si les pénalités/drops passaient entre les poteaux, s'il n'y avait pas en-avant ou pied en touche au début de l'action (ce qui peut nous ramener dans les 22 mètres adverses).

osvaldo piazzolla

14/06/2018 à 11h11

Je repose ma question ici (elle est restée sans réponse dans l'article sur la VAR en Bundesliga) :

Une question à l'auteur (ou à n'importe quel spécialiste de Bundesliga). Ce dispositif d'écran sur le bord de la touche n'existe t il qu'en Allemagne ? pas en série A ? Ce détail me semble intéressant parce qu'il pose la question de QUI décide des images à montrer à l'arbitre. Par rapport à ce que dit l'auteur, ça pose la question du nombre de ralentis à lui montrer pour faire vite...mais aussi du choix des ralentis à lui montrer. L'arbitre central peut il réclamer un certain angle de caméra ?

Christ en Gourcuff

14/06/2018 à 11h22

Ne vous inquietez pas. Le meilleur argument anti-video devrait bien être ce mondial russe.

nima

14/06/2018 à 11h28

De mon point de vue il est évident qu'il aurait fallu commencer par mettre les arbitres en situation de réussite. Ce qui revient aux points évoqués en conclusion sur les 2 arbitres de champs et les arbitres de surface ainsi que la vidéo a posteriori. Les joueurs qui contestent et agressent quasiment les arbitres, ce n'est pas la vidéo qui va éradiquer ça. De la même manière l'usage de la vidéo a posteriori associé à des sanctions lourdes et dissuasives devraient rapidement libérer l'arbitre du risque de se faire abuser par une simulation.

JauneLierre

14/06/2018 à 11h34

Bravo les gars, ça c'est de l'influence:
https://tinyurl.com/y7prewcu

Ce qui m'agace en premier lieu, avec la VAR comme avec la GLT, c'est que les commentateurs acceptent que la machine, supposée infaillible, fassent des erreurs ("le temps que ça s'ajuste") tandis que celle d'un arbitre demeureraient impardonnables. Remarquez, la GLT a fait long feu...

peter panderlecht

14/06/2018 à 11h34

En Jupiler league aussi on a eu la VAR et la possibilité pour l'arbitre de consulter un écran sur le bord de la touche.
Et aussi beaucoup de débats; qui a l'initiative ?l'arbitre du terrain ou les gars dans la camionnette, un but de Bruges à Anderlecht annulé pour un hors jeu de qq minimètres et la semaine suivante un but des mauves avec un très léger hors jeu validé.
L'angle de la caméra pour apprécier un hors jeu joue aussi et en Belgique y a pas pléthore de cameras sur un match.
Pour des raisons techniques et financières la VAR n'était disponible que pour 3 matchs par journée ce qui a provoqué des frustrations et comparaisons entre matchs avec et sans VAR.
Enfin la notion du pouvoir d'appréciation de l'arbitre à l'instar du pouvoir d'appréciation du juge est une notion que les commentateurs ont une fâcheuse tendance à oublier.

Josip R.O.G.

14/06/2018 à 11h36

Penser à une version courte pour la diffusion grand public (parce-que nous ça va c'est bon, on est convaincus).
Sinon sur le fond, pas un mot à retirer.
Et à propos de retirer, la VAR sur les pénaltys ou les TAB ça risque d'être rigolo (les pieds du gardien par exemple)

nima

14/06/2018 à 11h37

De mon point de vue il est évident qu'il aurait fallu commencer par mettre les arbitres en situation de réussite. Ce qui revient aux points évoqués en conclusion sur les 2 arbitres de champs et les arbitres de surface ainsi que la vidéo a posteriori. Les joueurs qui contestent et agressent quasiment les arbitres, ce n'est pas la vidéo qui va éradiquer ça. De la même manière l'usage de la vidéo a posteriori associé à des sanctions lourdes et dissuasives devraient rapidement libérer l'arbitre du risque de se faire abuser par une simulation.

 

Tonton Danijel

14/06/2018 à 11h37

Christ en Gourcuff
aujourd'hui à 11h22

Ne vous inquietez pas. Le meilleur argument anti-video devrait bien être ce mondial russe.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Les arbitres vidéos sont prêts à travailler en toute objectivité: https://tinyurl.com/yavm3cqb

Sur le fil

[rappel] "Comment bien gérer son entraîneur?" Le point 4 va vous surprendre par sa concision. https://t.co/WOz4cGdCmq

RT @Milinkadri: Je viens de faire un portrait de l’un des plus grands attaquants de l’histoire de l’Equipe de France et de Série A pour @Fr…

Sur le soutien des footballeurs brésiliens au candidat d’extrême droite Jaïr Bolsonaro: "Sócrates, revient! Ils son… https://t.co/C1fZl3faYi

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Le cachemire serre

"PSG, un maillot à 60 M€ ?" (sports.fr)

Anthony pire qu'Ince

"Anthony Lopes (Lyon) : ‘Je n'ai pas envie qu'on dise que j'étais taré complet’." (lequipe.fr)

Javier AppStore

“Neymar, coach sur... mobile.” (lequipe.fr)

Match à huis cloclos

"Le MHSC foudroie Nîmes dans un derby électrique. " (madeinfoot.com)

Cocktail de drogues

"Maradona conseille à Messi d'arrêter la sélection." (lequipe.fr)