Deschamp’s Eleven

Une folle finale, des Bleus battants, un titre sur le toit du monde. Pour toucher sa deuxième étoile, l'équipe de France a pris l'eau avant de faire tomber l'orage sur la Croatie: l'épilogue improbable d'une Coupe du monde hors-catégorie. 


Sens de la dérision

16/07/2018 à 22h02

J'ai revu, un peu en pointillé, la première mi-temps et, en fait, les Croates sont globalement assez inoffensifs. Et la France a quelques très bons coups à jouer : le coup-franc de Griezmann vient après quelques minutes où la France fait le jeu et où la Croatie ne parvient pas à prendre le ballon. Idem pour le penalty il me semble. Dans ce temps fort de la France, il y a Mbappé qui est signalé hors-jeu, un beau tir de Griezmann.
Au final, ce qui ressort de ce revisionnage, c'est que la France a marqué dès qu'elle a voulu accélérer un peu. La Croatie marque deux buts, dont un 100% grâce à Lloris mais est-ce qu'il y a eu tant de situations vraiment chaudes ? (une main ferme de Lloris sur une balle lointaine me semble-t-il).
Il y a quelques stats sur le site de la FIFA : 8 tirs pour la France contre 15 pour la Croatie mais 6 cadrés contre 3 et 14 fautes contre 13. Certes les Croates ont fait deux fois plus de passes mais si ce n'est pas pour que ça se finisse par un tir cadré, c'est assez inutile.

José-Mickaël

16/07/2018 à 22h56

Comme exemple de situation chaude, il y a un tir croate en 2ème mi-temps qui passe entre plusieurs défenseurs, puis défile juste devant Mandzukic seul face au but. S'il avait eu le réflexe...

Mais même s'il n'y a pas eu plein de tirs, il y a eu plein de fois où les Français n'arrivaient pas à se dégager. Et les Croates centraient souvent. C'était tout autre chose que la domination stérile des Espagnols.

Radek Bejbl

16/07/2018 à 23h10

La séquence précédant le coup franc est une possession de 1'10 au cours de laquelle la Croatie est à six reprises en position de récupérer le ballon mais se dégage mal ou le rend (Strinic qui contre Mbappé mais Mandzukic est trop court, Strinic qui coupe une balle en profondeur mais Giroud est sur le deuxième ballon, Rakitic qui récupère le ballon mais rate son dribble, Rakitic qui gagne un duel aérien mais la met trop forte pour Strinic, dégagement de Vida mais Rebic perd trace du ballon après sa tête, récupération de Perisic qui lance une transition mais rate sa passe). La Croatie est à 100% en possession du ballon trois secondes avant la faute et le rend à vouloir attaquer trop vite. Deux minutes avant, Umtiti dégage en catastrophe un centre en retrait pour Rebic au point de penalty, au cours d'une longue séquence où la France est incapable de récupérer la possession (à vue d’œil je ne vois aucune phase de plus de 20 secondes avec le ballon et trois ou quatre passes dans le camp adverse au maximum sur les 8 minutes avant le but). Donc non seulement la France ne fait pas le jeu mais elle est la tête sous l'eau avant cette possession pas du tout maîtrisée et qui passe par les airs faute de solutions, même si elle permet de faire monter le bloc et récupérer la balle haut.

Dans les trois minutes précédant le corner, la France fait, si j'ai bien compté, DEUX passes en tout, les deux dans son camp, avant de balancer loin devant. Le corner vient d'un dégagement de Lloris après un centre croate où Mandzukic est à 1 contre 2 dans la surface mais où Strinic arrive seul aux 18m, le bloc français ayant explosé. Avec en plus une tentative de pressing totalement ratée, mais pas exploitée par les Croates parce que le déséquilibre est très temporaire. Quant à "la balle lointaine", c'est une frappe de Rebic excentrée mais à hauteur du point de penalty, donc à une petite dizaine de mètres grand max.

On peut discuter de plein de choses, nuancer la dangerosité de telle ou telle action, mais les buts français ne répondent à aucune dynamique permettant de dire "la France a marqué dès qu'elle a voulu accélérer un peu", ou alors sur le passage du 2-1 au 4-1 (ce qui est une hyperbole mais qui s'entend).

Espinas

17/07/2018 à 00h08

José, moi en 1998, si on sentait de la sérénité, on est quand même à 10 une demi heure après le rouge de Desailly. Un but brésilien aurait pu vraiment tout réécrire.

A 4-1, on respire et à 4-2, on regarde le chrono en craignant un but encaissé comme à France-Argentine et une furia croate. La différence, on est 11, avec un banc qui peut apporter et une Croatie qui a joué 3 prolongations.

Bref, victoire historique dont les vingt ans et 5 coupes du monde font savourer les bons et les mauvais moments avec nos Bleus.

Courtial des Pereires

17/07/2018 à 01h30

@José
Je vais y aller de ma petite analyse.
Deschamps est un pragmatique, si il peut faire du beau jeu offensif, il le fera mais si le jeu de de transition et de sortie rapide de la balle en contre attaque offre la victoire, il optera pour cette option.
Lors du premier match, il prend le parti de l'offensif, il sort Matuidi pour Tolisso et Giroud pour Dembelé. Problème cela ne fonctionne pas du tout, ensuite lors du Pérou, il utilise cette composition qui va donner satisfaction. Lors du dernier match, il donne sa chance à de nombreux joueurs qui ne feront rien de bon, coucou Lemar (ce qui est dommage car d'un point de vue personnel je suis fan de ce joueur, mais il n'a pas répondu aux attentes.).
Pour ce qui concerne le futur, je ne suis que dans l'extrapolation mais je pense que l'EDF fera plus le jeu au vu des profils de ces joueurs.
Imaginons Dembelé et Lemar de la saison 2017 et souvenons nous de la fin du match amical contre l'Angleterre afin d'avoir une idée de ce que cela peut donner.
Selon moi a terme, Mbappé va prendre l'axe de l'attaque et ressembler de plus en plus au Ronaldo brésilien (en espérant qu'il n'ait pas aussi ses genoux), si Dembelé s'impose il sera une option sur un des côté et Griezmann trouvera sa place au vu de son intelligence de jeu.
Après le milieu c'est le bordel au vu des talents, mais là je ne suis pas objectif mais selon moi un Lemar en grande forme serait la courroie de transmission parfaite avec Pogba et Kanté. Enfin au niveau des latéraux, c'était la misère et d'un coup c'est byzance mais Mendy de 2017 et Hernandez ca va donner des maux de tête à Deschamps.

Lucho Gonzealaise

17/07/2018 à 02h21

Niveaux latéraux, on est toujours limite à droite par contre. Pavard est un central, voir milieu déf de métier et ne tiendra pas éternellement ce poste, surtout qu'il est loin d'être aussi impressionnant que Thuram à l'époque (qui lui non plus n'était pas un latéral droit de métier). Sidibé ne m'a jamais convaincu non plus, je le trouve très pataud techniquement et a surtout l'avantage d'un gros coffre et d'un bon gabarit pour pouvoir défendre et enchaîner les aller-retours.

osvaldo piazzolla

17/07/2018 à 04h42

Ronaël Pierre-Gabriel.

JauneLierre

17/07/2018 à 19h18

"La France était tellement forte qu'elle a largement battu une équipe meilleure qu'elle."
C'est à peu près ce que j'ai conclu avant la fin du match, en moins bien évidemment.

Comme beaucoup ici, cette victoire me laisse un peu sur ma faim notamment par rapport à l'attaque et son efficacité. C'était déjà le cas en 1998, où d'ailleurs aucun attaquant n'avait marqué après la phase de poule.
Aussi, j'attends avec impatience l'Euro 2020 où, comme en 2000, cette équipe aura normalement gagné en maîtrise et en maturité.
On peut supposer que les trentenaires tels que Giroud et Matuidi vont s'effacer progressivement, en n'étant plus titulaires si toutefois ils parviennent à se maintenir en sélection.
J'ai cru/espéré que Deschamps sortirait le premier pour faire entrer Fékir, rendant à Griezmann son rôle majoritairement offensif, lui qui a surtout joué dos au et assez loin du but (4 buts mais 3 pénos et une faute de main du gardien). Pour prendre la place du second, un Tolisso et même un Lemar m'iront très bien.

Jeff Tran Hui

18/07/2018 à 17h43

Juste un truc sur Olivier Giroud: on nous rabâche qu'il n'a pas marqué, et c'est vrai, la stat est là. Rappelons-nous que contre le Pérou, Kylian MBappé ne fait que pousser un ballon qui rentrait quoi qu'il en soit (ni le gardien, ni le défenseur ne pouvaient intervenir et il aurait pu se contenter de l'accompagner), il est 30cm devant la ligne quand il le catapulte au fond des filets. 5% d'égoïsme en moins chez Kyky et Giroud aurait été celui qui provoque/marque le but de la qualif' face au Pérou.

Paul Paquebot

21/07/2018 à 03h50

Jeff Tran Hui
18/07/2018 à 17h43

Je pense que c'est faux, car à l'instar du but de Pogba contre l'Australie qui fut considéré comme un csc, la frappe de Giroud est nettement détournée. Mbappé a donc bel et bien fait le bon choix en s'octroyant ce but tout fait.

 

Jeff Tran Hui

21/07/2018 à 06h13

Paul Paquebot
aujourd'hui à 03h50

Il me semble qu'elle est cadrée et détournée, donc ça n'aurait pas été un CSC. Comme la frappe de Perisic en finale détournée par le dos de Varane.

Sur le fil

Comme Nagelsmann, entraîneur de Hoffenheim, les joueurs ratés sont-ils les grands coachs de demain? Par… https://t.co/TmSKQuKLtb

[tuto présidents de clubs] [cc Waldemar] 4 erreurs à ne pas commettre dans la gestion de son entraîneur. Par… https://t.co/5ljK8bCQKv

RT @richardcoudrais: Qui se souvient du magazine Footy, qui entre 1978 et 1982 œuvra pour l'information du ballon rond à l'attention des pl…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 11h21 - Yul rit cramé : Ce report de vente, c'est vraiment parfait.Ça permet de faire encore traîner un peu ce dossier... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 11h19 - funkoverload : Un certain Kretinsky entre au capital du monde mais pas de panique. Debilov est annoncé au Figaro... >>


Les CdF : cahiers de doléances

aujourd'hui à 11h17 - bolkonsky : Le fil dont vous êtes le héros? >>


Qui veut gagner des quignons ?

aujourd'hui à 11h13 - L'amour Durix : Et moi, contrairement à Ravi Shankar, je ne me lève jamais si tard. >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 11h09 - SocRaïtes : Fargo, complément :Les saisons sont indépendantes.Et Coen ne prend pas de H. A force de voir le... >>


Pendant le foot, les affaires continuent

aujourd'hui à 11h03 - SocRaïtes : Fraude fiscale : il y à quelques années, aux infos, une retraitée américaine, millionnaires... >>


Parties de campagne, bières, et football...

aujourd'hui à 10h53 - AKK, rends tes sets : [LYON] S+8, on reprend ?Plaine des Jeux de Gerland, dimanche 28 octobre, 10h00 :- balashov22-... >>


CdF Omnisport

aujourd'hui à 10h50 - magic_patator : bolkonskyaujourd'hui à 09h53Mais bon c'est surtout l'heure de parler cyclo-cross et d'admettre la... >>


Lost horizons

aujourd'hui à 10h40 - Dan Lédan : Et la Marquesa c est miam miam.. >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 10h22 - liquido : liquido18/10/2018 à 17h33Et plus les détails sordides s'empilent, plus le silence de Nadal et... >>


Les brèves

Le cachemire serre

"PSG, un maillot à 60 M€ ?" (sports.fr)

Anthony pire qu'Ince

"Anthony Lopes (Lyon) : ‘Je n'ai pas envie qu'on dise que j'étais taré complet’." (lequipe.fr)

Javier AppStore

“Neymar, coach sur... mobile.” (lequipe.fr)

Match à huis cloclos

"Le MHSC foudroie Nîmes dans un derby électrique. " (madeinfoot.com)

Cocktail de drogues

"Maradona conseille à Messi d'arrêter la sélection." (lequipe.fr)