auteur
Philippe Rodier

Deschamps, le sens de l'histoire

Au terme d’une Coupe du monde durant laquelle l’équipe de France s’est muée en une machine clinique, les Bleus se sont adjugé une seconde étoile. Le triomphe d'une génération et d’un sélectionneur qui savait où il l'emmenait.


12 mai 76

18/07/2018 à 14h36

Bel article. Peut on dire cependant que Deschamps a été élevé à l’ecole Italienne ? Il a été formé à Nantes, s’est transformé à Marseille et a beaucoup appris en Italie. Mais il aura été toujours le même joueur et un leader partout où il est passé non ? Y compris en EDF.

Sens de la dérision

18/07/2018 à 14h51

Très bel article effectivement !

bcolo

18/07/2018 à 14h52

C'est maintenant que l'histoire devient intéressante. D'ici 2020, que va faire Deschamps ? L'Euro (plus que la Ligue des Nations) sera son objectif, pour effacer 2016 et pour s'offrir un nouveau doublé après celui de 98-2000.

Pour y parvenir, va-t-il reprendre le chantier d'un jeu plus ambitieux qui se dessinait avant le premier tour, ou va-t-il se sentir conforté dans sa stratégie pragmatique qui lui a réussi ?

Luis Caroll

18/07/2018 à 16h16

Il va s'adapter, comme d'habitude.

OLpeth

18/07/2018 à 17h39

Et ça sera passionnant ! Giroud et Matuidi, vu leurs âges, resteront, resteront pas ? La recomposition en milieu et attaque subséquente va être gérée comment ?

Moravcik dans les prés

18/07/2018 à 19h36

"Des équipes qui ont la maîtrise, la possession, punis par des attaques rapides".

Deschamps n'est clairement pas un théoricien tactique, mais il est décidément très lucide dans ses observations et analyses.

Bon désolé d'avance de m'aventurer dans un domaine (la tactique)que je connais fort mal, mais cette phrase, les jolis articles du New Yorker, certaines réactions belges, tout ça m'interpelle beaucoup ces derniers jours, tant on sent chez un peu tout le monde une sorte de stupeur que l'équipe de France ait gagné comme ça.

Même chez Deschamps, même chez le journaliste du New Yorker (par ailleurs très élogieux), il y a cette étrange confusion entre possession et maîtrise, mais aussi entre beauté du jeu et multiplication des passes. L'impression que ça me donne c'est qu'on sort d'une telle domination intellectuelle du jeu à la barcelonaise, que plus personne (médias, spectateurs, et la plupart des entraîneurs) ne semble capable d'envisager le jeu autrement que tendant 'naturellement' vers le jeu de possession, quitte bien sûr à essayer de copier le Barça ou l'équipe nationale espagnole de manière caricaturale, comme une influence mal comprise et mal digérée.

Bref, pour bien jouer, pour être ambitieux. Il faut avoir la balle, en revendiquer la possession, et absurdement, le fait d'en faire ou pas quelque chose, c'est finalement vu comme accessoire. La France a tiré 19 fois aux buts contre 9 fois aux Belges ? On s'en fout, visuellement on reste convaincus que la Belgique jouait mieux, et que leur jeu était plus beau. Les observateurs neutres reconnaitront sans mal que la France ne jouait pas 'défensivement', puisqu'elle lançait sans arrêt des attaques très dangereuses, ni même qu'elle était laide à voir, puisque lesdites attaques en transition étaient souvent fort belles, mais il n'empêche : qu'elle n'ait pas voulu du ballon reste une curiosité, qu'elle ait pu maîtriser le match d'une telle manière une impossibilité.

Si on part du principe qu'une Coupe du Monde est à la fois un instantanné de l'état tactique du jeu à un instant t et une leçon susceptible d'influencer le monde entier en fonction de ce qu'on a vu marcher ou pas au plus haut niveau, est-ce qu'on n'aurait pas assisté ici, mine de rien, à la mise à mort d'une idée reçue (possession au-dessus de tout), et peut-être plus profondément à la démonstration des faiblesses inhérentes à certains principes.
Je sais bien que j'enfonce là pas mal de portes ouvertes, et je n'essaie pas de prétendre que Deschamps a vraiment conceptualisé tout ça au-delà d'un pragmatisme lié aux qualités et défauts de son équipe, ni que ladite équipe a dominé constamment son sujet (ce fut clairement loin d'être le cas en finale), mais quand même, quand j'ai entendu dire avant France-Belgique, de la part de gens autrement plus calés que moi sur sujet, que celui qui aurait le ballon perdrait le match (et c'était juste), je me suis dit qu'on vivait là peut-être une évolution marquante et durable, et que Deschamps, sans avoir rien inventé, avait peut-être été le seul, ou le premier, parmi les sélectionneurs, à s'en rendre compte.

Ba Zenga

18/07/2018 à 21h30

Article très intéressant, merci.

12 mai 76

18/07/2018 à 22h19

Moravcik dans les prés
- - -
Sans le dire aussi bien que toi j’ai eu aussi ce sentiment durant ce Mondial: « Le Deschamps putain c’est pas un mauvais tacticien et il a trouvé une parade au jeu de possession. »
Après c’est plus moche, c’est plus beau, c’est une histoire de goût . Mais ça a été diablement efficace.

FPZ

19/07/2018 à 08h50

Article intéressant, en effet, je capillotracte juste sur cette phrase :

« Avec Deschamps, comme avec Jacquet, on gagne une grande compétition avec un grand gardien, et avec un buteur inscrivant zéro but durant la compétition »

En l’occurrence, nos 2 buteurs ont marqué 4 buts chacun, non ? Ils n’avaient certes pas le n°9 dans le dos...

leo

19/07/2018 à 12h37

Moravcik dans les prés
18/07/2018 à 19h36

quand j'ai entendu dire avant France-Belgique, de la part de gens autrement plus calés que moi sur sujet, que celui qui aurait le ballon perdrait le match (et c'était juste), je me suis dit qu'on vivait là peut-être une évolution marquante et durable, et que Deschamps, sans avoir rien inventé, avait peut-être été le seul, ou le premier, parmi les sélectionneurs, à s'en rendre compte.
---

Mourinho le dit depuis longtemps et c'est sûrement pas le premier.

Et donc la limite de ce raisonnement, c'est que l'équipe qui n'a jamais la balle gagne tout le temps ?

Que si t'as la balle dans les pieds, tu la rends à l'adversaire ? Comme l'OM et ses engagements directement en touche ?

Si les deux équipes ont décidé de jouer comme ça, on laisse le ballon dans le rond central et tout le monde regarde ?

Très peu pour moi, ce football.

 

José-Mickaël

19/07/2018 à 13h02

Je pense qu'on exagère à ce sujet. Il y a dix ans c'était la possession qui faisait gagner les matchs, maintenant c'est l'inverse. Comme s'il y avait une mystérieuse force supérieure qui faisait osciller entre les deux tendances.

Il me semble que ça dépend des joueurs en présence. Quand on a des joueurs très techniques ayant une très bonne vision du jeu (parce qu'ils ont été formés pour ça), le jeu de possession sera efficace, du moins s'il y a des buteurs devant. Si on a des joueurs très rapides et une défense solide, on peut bien s'en sortir avec un jeu de contre-attaque. Quelque chose comme ça.

Quant au France-Belgique, il s'est joué sur des détails et si on refaisait le match, pas sûr qu'il se termine pareil. Je ne crois pas que la Belgique a perdu parce qu'elle a eu plus souvent le ballon. Je dirais plutôt que l'une des deux équipes a été un petit peu plus incisive que l'autre durant les quelques moments-clés du match, et je soupçonne que la part individuelle y est pour beaucoup.

Sur le fil

Un jour, tu fais un logo parodique des @girondins. 15 ans plus tard, tu le retrouves sur une écharpe en Espagne… (v… https://t.co/L2tcXF6qZq

RT @OncleFredo: Une partie de l'histoire du syndicalisme chez les footballeurs. Dans les grandes lignes. D'autres épisodes à venir... #Clas…

Les Cahiers sur Twitter

Le forum

Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 21h10 - Lucho Gonzealaise : Mais attendez peut-être le 1er septembre avant de gueuler non ? Ou alors vous avez des infos qu'on... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 20h51 - Run : Je suis curieux de coir ou tu n'es pas d'accord. Sinon, c'est ca, on supporte une entreprise qui a... >>


LdC : La Ligue des Cahiers

aujourd'hui à 20h40 - balashov22 : Moi au moins j'ai des cheveux, Capitaine. Qui c'est les plus fort ? >>


CDF sound system

aujourd'hui à 20h39 - Flo Riant Sans Son : Rhaalala Brian Jonestown Massacre que de chemin parcouru depuis le "Dig" docu assez génial par... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 20h31 - balashov22 : Ces jeunes, il faut tout leur apprendre.(Oui, je suis Stéphanois d'adoption pour deux semaines,... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 20h04 - Tonton Danijel : RavioJean-Glaude Suaudeau"Nantes confirme pour Limbombé" (lequipe.fr) >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 19h51 - Yoop2804 : forezjohnaujourd'hui à 14h20et c'est ma blague ça!---------------Eho, j'ai un témoin qui peut... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 19h37 - Arthur33 : Pour ceux qui ont un peu faim :Makaay Rooney Njie >>


Parties de campagne, bières, et football...

aujourd'hui à 19h19 - Lyon n'aime Messi : [LYON]Plaine des Jeux de Gerland, dimanche 26 Aout. *10h00* :- kebou- cesco- Zénon- Lyon n'aime... >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 18h44 - CHR$ : Clara Matéo ! Là c'est sûr, on va gagner la Coupe du monde. Par contre, le fait d'avoir toujours... >>


Les brèves

Il est des nô-ôtres !

"Guingamp : Eboa Eboa prolonge." (lequipe.fr)

Souici 2

"ASSE : Souici vers un nouveau prêt." (lequipe.fr)

Speed dating

"Kylian Mbappé : pas de temps pour les filles." (femmeactuelle.fr)
Mbappé, court toujours.

Gaolin Soccer

“Chine : le superbe retourné de Gao Lin." (lequipe.fr)

Franche Sibérie

"Un policier russe aux Pussy Riot : 'Parfois, je regrette 1937'." (lemonde.fr)