auteur
Richard N

 

Pionnier du foot sur le Web avec Kick'n'Rush, historien pour les Cahiers et Footichiste pour son compte.


Du même auteur

Touré 1985, buteur céleste

Un jour un but – Le 21 août 1985 au Parc des Princes, José Touré est à l’origine puis à la conclusion d’un but qui porte sa griffe et qui permet à l’équipe de France de battre l’Uruguay (2-0).


José-Mickaël

20/11/2018 à 04h41

Ah, que de souvenirs ! Touré était mon joueur préféré.

Deux remarques :
- il avait déjà raté l'Euro 84 sur blessure,
- dans ce match, un troisième but a été refusé pour un hors-jeu probablement imaginaire.

lyes

20/11/2018 à 09h14

La feinte de corps au départ de l'action est sublime. Comment éliminer un joueur sans dribbler.

tikko

20/11/2018 à 09h46

16 sélections, 16 maigres sélections....
Quel sacré joueur tout de même.
Le regret de pas avoir vu l'EDF tourner avec lui et Platini (et le carré magique) plus que quelques matchs. Dont celui ci. Stopyra était bon mais n'avait évidemment pas le talent de ce magicien.

 

Pascal Amateur

20/11/2018 à 13h08

"La France mène 2-0 après 56 minutes de jeu et on sait déjà qu’elle a gagné le match. Elle aura des opportunités pour inscrire encore deux ou trois buts supplémentaires face à une équipe uruguayenne un peu perdue".
Dites, ça marche aussi avec Allemagne et Pays-Bas ?

Sur le fil

RT @DialectikF: "Le contexte politique influence les noms des groupes des pionniers ultras, et plusieurs font référence à la lutte armée d…

RT @LucarneOpposee: Le #LOmag 5 est sorti 🇫🇷 ▶️ https://t.co/W4DJyFtzJH 🌍 ▶️ https://t.co/Y4chMwO8KQ Détail du sommaire ⤵️ https://t.…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Canari WC

“Vahid Halilhodzic : ‘Ici, il faut un bon nettoyage’.” (ouest-france.fr)

José Agonie

"Garcia : 'Petit à petit, on s'est éteint'." (lequipe.fr)

Playmobiles dans l'axe

"Zubizarreta : ‘L’ego, je le laisse de côté’. " (lequipe.fr)

Sales slips de Francfort

"Francfort-OM : une débâche qui laisse des traces." (msn.com)

GTA

"Ribéry reconduit malgré son coup de sang." (lequipe.fr)