auteur
Christophe Kuchly


Dé-Manager, qui parle dans Vu du Banc et écrit pour l'AFP et dans La Voix du Nord.


Du même auteur

Bruno Colombari : « La sélection est le fil conducteur du football »

Coauteur du Dico des Bleus, il est également l'homme derrière Chroniques Bleues et un ancien rédacteur du mag des Cahiers. À l'occasion de la sortie de la nouvelle version de son ouvrage, Bruno Colombari nous a parlé de l'équipe de France.


leo

28/01/2019 à 19h17

Pas du tout d'accord avec la phrase mise en exergue. Le fil conducteur du football, qu'on suit tous les jours, c'est le football de club.

Radek Bejbl

28/01/2019 à 19h24

Tu interprètes la phrase pour la placer dans la temporalité actuelle, historiquement le constat n'est pas vraiment discutable.

bcolo

28/01/2019 à 19h56

C'est ce que je voulais dire, en effet : sur le long terme, à l'échelle du siècle, des clubs se créent, fusionnent, changent de nom ou disparaissent (de la scène professionnelle). Les sélections demeurent, ainsi que leur principe (meilleure équipe possible formée par des joueurs d'un même pays). Bien sûr, à l'échelle du quotidien ou de la semaine, on est d'accord que le football de club prédomine.

 

leo

29/01/2019 à 17h23

Même l'argument historique ne tient pas.

Le foot de clubs est antérieur au foot de sélection et de très nombreux clubs existant encore aujourd'hui ont été fondés avant le premier match de leur sélection nationale. L'équipe de France joue son premier match en 1904, l'OM, les Girondins de Bordeaux, le Red Star, le Havre évidemment, existent déjà à l'époque.

L'équipe d'Espagne joue son premier match en 1920, la plupart des clubs pro espagnols actuels ont été fondés avant cette date.

Le Milan AC, la Juventus et l'Inter sont fondés avant le premier match de la Squadra Azzura, comme Flamengo ou Fluminense au Brésil

Quant à la stabilité des sélections nationales, elle est aussi dépendante de la géopolitique : la Croatie fait combien aux qualif de l'Euro 1980 ? Israel à ceux de la Coupe du Monde 1934 ? L'URSS ne s'est pas qualifiée pour la Coupe du Monde en Russie... Mathias Sammer a joué pour la RDA et pour la RFA...

Mais surtout, le foot, c'est à 99,9% le foot de club. Les joueurs sont formés dans les clubs (pro ou non), s'entrainent dans les clubs, sont soignés dans les clubs et, surtout, jouent dans les clubs. Une poignée de joueurs (presque tous pros), jouant dans leurs clubs pro, s'entraînant dans leur club pro, ayant souvent été formés dans les clubs pros, payés par les clubs pros) joue une poignée de matchs internationaux.

Qui, lors des Coupes du Monde, font s'enthousiasmer la planète football et plus que ça, certes, et rêver les gamins. Mais c'est une toute petite cerise, très savoureuse, certes, sur un énorme gâteau (non, je ne parle pas de l'aspect financier).

Mais le fil conducteur du football, ce qui fait qu'on le suit et, surtout, qu'il existe, c'est les clubs, et pas que les pros, évidemment.

Sur le fil

On vient de retrouver ça dans nos archives. https://t.co/NErSgeCaEs

[vidéodrome] La fausse joie de l’expulsé: ascenseur émotionnel en Pologne - https://t.co/LqNqAHsaSA

RT @SeriousCharly: Rends le @LiberoLyon, @TwitterFrance.

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

De Nuremberg à Pôle Emploi

"Nuremberg vire son entraîneur." (lequipe.fr)

Faut pas des Koné

"Boxing Day en L1, Koné dit non." (maxifoot.fr)

Abstinence

"Fuchs absent trois mois." (lequipe.fr)

Doc Gynéco en public

"Les oreilles écartées par ses gants noirs, Mario Balotelli a ouvert ses écoutilles face aux tribunes de Gaston-Gérard." (lequipe.fr)

Flammengo

"Brésil : incendie meurtrier au centre de formation de football de Flamengo." (rfi.fr)