auteur
Sean Cole

Ashley Cole, la mauvaise réputation

When Saturday Comes – Malgré plus de cent sélections en équipe d'Angleterre et une vitrine pleine de trophées, l'arrière gauche, injustement mésestimé, n'a jamais pu se débarrasser de son image de mercenaire.


la menace Chantôme

28/03/2019 à 14h24

Moi par contre, je dois avoir bonne réputation : qu'je me démène ou qu'je reste coi, on dit que la trad est de moi.

Mais j'apprécie le beau geste !

osvaldo piazzolla

30/03/2019 à 01h28

Je suis impressioné comment l'article passe quasiment sous silence (une DEMIE phrase en parle au détour d'un paragraphe) qu'il s'agit d'une affaire de racisme. Le "coup de gueule" de Sterling c'est bien une dénonciation du racisme des médias et autant dans le parallèle Cole-Sterling que dans les contre exemples choisis (Rooney, Lampard, Gerrard, Owen...) et les critiques du public de Chelsea, c'est quand même balaise d'y faire autant allusion sans oser le dire.

 

Sens de la dérision

30/03/2019 à 07h36

À l'opposé, il a fait quoi Beckham ? J'ai peut-être mauvais souvenir mais je ne me souviens pas d'une grosse polémique (à part sa vie privée il me semble).

Sur le fil

"Oh ça va, ce n'est que du foot", épisode 673. Le prendre beaucoup trop au sérieux, c'est le principe… https://t.co/b1Ljt3TWLk

Puisque le FC Nantes a changé de logo, ressortons notre relecture de celui qui avait été adopté en 2008 (peu après… https://t.co/1Rc8qztFH5

Les absents donnent toujours tort (au sélectionneur) - https://t.co/IdhHW7wW0G https://t.co/if7GOH9uAB

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Alliance Arena

"Quand un arbitre assistant demande sa collègue en mariage." (lequipe.fr)

Prendre les shots les uns après les autres

"Hugo Lloris, le mister penalties de Tottenham." (lequipe.fr)

Milieu de tableau

"Rembrandt s'invite sur le ballon du Championnat des Pays-Bas." (lequipe.fr)

Trafic de coquines

“Football : la Colombie rattrapée par le mouvement ‘Me too’.” (ouest-france.fr)

Veuvage

"Pepe cherche à trouver la solution en solitaire." (lequipe.fr)