auteur
Nicolas Tessier

Fautes ! (de langage)

Exercice – Les footballeurs sont accusés de maltraiter la langue, mais avec quoi peut-on mesurer cette maltraitance? Exploration des "(sic)" qui marquent leurs fautes. 


Balthazar

09/10/2019 à 10h01

Merci pour l'article.
Deux petites remarques:
1) pour les "intervaux", je pense que Matt Moussilou peut, tel Dino Dini, contester l'attribution.
2) il me semble que "sic" sert parfois, en effet, à condamner un propos, mais que c'est un glissement, et que sa fonction première n'est pas offensive, mais défensive: il s'agit pour le journaliste d'indiquer qu'il n'est pas responsable de la bizarrerie (syntaxique, orthographique, typographique ou autre) qu'il constate et qu'il craint de se voir attribuer. C'est alors une simple prise de distance plus qu'une critique. "C'est bien ainsi, je n'y suis pour rien."
(D'ailleurs, je me souviens d'avoir été étonné quand j'ai appris que c'était un mot latin qui signifiait simplement "ainsi" Peut-être parce que le mot ressemble à "hic", parce qu'il peut évoquer un sifflement, je pensais auparavant qu'il s'agissait d'une sorte d'onomatopée un peu moqueuse.)

fireflyonthewater

09/10/2019 à 11h10

Dans le genre phrase qui ne veut rien dire il faut écouter les jingles de l’after Foot (Oui chacun ses références) à base de routourne, d’arc à son flèche, et des peaux d’ours.
Ou le point commun est que les footballeurs en question veulent utiliser des expressions populaires dans sans les connaître

dugamaniac

09/10/2019 à 12h54

Dans le style, j'ai une affection pour une déclaration de Gregory Sertic qui avait confié avoir conscience qu'il avait un style "pas très chalant"

Canistrellu

09/10/2019 à 14h27

Je souscris à l'intervention. En revanche, une confusion continue nuit au propos, avec l'emploi du mot "faute", alors que les footballeurs cités commettent des "erreurs"; rappelons la différence : "Au moment précis où elle se produit, l’erreur se vit toujours dans l’inconscience d’elle-même, sinon il s’agit d’une faute ou d’un mensonge. Le mensonge est conscient de la vérité, et la faute sait qu’elle n’aurait pas dû se produire : l’erreur, elle, n’est pas intentionnelle." Dans les situations présentées,cette confusion est dommageable, puisque les joueurs, ne maitrisant pas la langue, ne ne commettent pas volontairement des maladresses sur le terrain linguistique. Ils pourront effectuer des "fautes" sur la pelouse, mais c'est une autre histoire.

Milan de solitude

09/10/2019 à 14h48

Je mets les étrangers de côté, je trouve sympathique qu'ils essaient de parler français et ne leur reproche pas leurs "fautes" dans une langue qu'ils n'ont probablement jamais étudiée. "La coeur" est d'ailleurs mignon. (Le fait que le "o" et le "e" ne soient pas collés a pu être visé par le "sic" également.)

Pour Mendy, il y a aussi l'oubli de la cédille à "ça". Cela fait un peu beaucoup en six mots.

Pour Matuidi, pourquoi pas...

Pour Drogba, cette faute me fait souffrir les oreilles.
Dans ce cas et dans tous les autres, ce sont tout de même des phrases dont l'ambition syntaxique n'est pas démesurée.

Si je comprends bien, il n'y a que des tweets. Donc, malgré ce que soutient l'auteur, on n'est pas dans le langage parlé. Je sais qu'on twitte souvent comme on parle, mais je veux dire par là que n'ont pas été sélectionnées toutes les fautes que font les footballeurs en interview. (Ne nous méprenons pas : je préfère entendre du bon français que du mauvais, du bancal, du mal branlé, mais je ne suis pas de ceux qui passent leur temps à se moquer des fautes que font les autres, surtout des gens, trop sollicités par les médias, dont la profession est de jouer au foot et qui, pour cela, ont baigné à l'adolescence dans un milieu peu propice à l'étude.)

Si l'on veut se concentrer sur Twitter, je pense que la meilleure défense des footballeurs consisterait à tirer au sort quelques comptes de footballeurs, d'autres personnalités publiques (politique, cinéma...) et de quidams, et de comparer. Pas sûr que nos idoles fassent nettement pire.

(La déclaration de Sertic rapportée par dugamaniac a un charme archaïque très plaisant.)

Jamel Attal

09/10/2019 à 15h09

@dugamaniac
Elle est mignonne. Un peu du genre "Camembert mes tracteurs" du guignol de JPP.

@Canistrellu
Note [2] : «"Fautes" est entre guillemets car cette notion est contestée en linguistique. J’utilise ce mot par simplicité.»

@Milan
L'auteur ne soutient pas que des tweets sont du langage parlé, mais que Twitter [est]" un support où l’écrit a les caractéristiques de l’oral, avec son côté immédiat".

Par ailleurs, sélectionner les fautes commises en interview aurait posé des problème méthodologiques et pratiques assez insurmontables (tout comme ce que tu suggères sur un tirage au sort des tweets – même si le principe se tient). Là, l'angle des "(sic)" permet une approche plus légère (et sans grande prétention), comme indiqué en intro.

fireflyonthewater

09/10/2019 à 15h20

Petite anecdote sur ma vie. Je bossais dans une boîte américaine (donc parlais anglais 90% de ma journée mais je ne suis pas bilingue hélas).
On me propose de devenir responsable d’equipe et je dis : « Ok, mais j’ai juste un doute sur mon niveau d’anglais ou je pourrais plus trop faire des fautes grammaticale... ». Réponse de mon responsable (écossais mais élevé dans un pays francophone) : « Dis toi bien une chose, si une personne critique ton anglais ... cherches pas, cette personne sera française »

Milan de solitude

09/10/2019 à 15h43

Jamel Attal
aujourd'hui à 15h09

@Milan (en réponse à : "Si je comprends bien, il n'y a que des tweets. Donc, malgré ce que soutient l'auteur, on n'est pas dans le langage parlé.")
L'auteur ne soutient pas que des tweets sont du langage parlé, mais que Twitter [est]" un support où l’écrit a les caractéristiques de l’oral, avec son côté immédiat".

---

Je ne faisais pas référence à ce renvoi de l'article, mais à son introduction, qui laisse penser que c'est le langage oral des footballeurs qui sera scruté.

Exemples tirés de l'introduction :
"On a l’habitude de dire que le footballeur parle mal." "Je pose cette hypothèse après maintes lectures et écoutes sur les discours des footballeurs."
"Pire, je pense qu’il parle beaucoup mieux après un effort d'une heure trente. Moi, après avoir couru vingt minutes, j’ai oublié toutes les règles de syntaxe."

En réalité, ce sont leurs messages Twitter (qui ne sont donc pas "écoutés" et qui ne sont pas publiés "après un effort d'une heure trente") qui font l'objet de l'article.
C'est cela que je voulais souligner.

Edji

09/10/2019 à 18h01

Jamel Attal
aujourd'hui à 15h09
@dugamaniac
Elle est mignonne. Un peu du genre "Camembert mes tracteurs" du guignol de JPP.
---

Moi, elle me rappelait l'allure "pas tibulaire, tu vois, mais presque" du flic de Coluche.

Un peu dans ce genre, et puisqu'on rebondit sur une réaction de dugamaniac, une source bien informée des Gigis m'avait indiqué que les causeries de vestiaire de Laurent Blanc étaient constellées de perles de ce genre, en particulier l'évocation du risque de "malaise vaginal" dont chaque joueur devait se prémunir...(OK, c'est du on-dit, mais je ne peux m'empêcher d'y accorder pas mal de crédit en l'occurrence :-))

Canistrellu

09/10/2019 à 18h15

@Jamel Attal. J'ai lu la note. il n'en demeure pas moins que la notion de "faute" est connotée, moralement, et qu'elle implique une responsabilité de l'auteur : son emploi biaise complètement la lecture des résultats, et leur interprétation.

 

Balthazar

09/10/2019 à 18h31

L'expression "faute d'orthographe" s'emploie tout de même plus volontiers qu'"erreur d'orthographe", et à mon avis sans connotation morale. (C'est peut-être une faute, hein...)

Le fait de considérer que "sic" vaut forcément condamnation serait un plus gros problème méthodologique, me semble-t-il, si l'on tenait à lire cet article avec un sérieux excessif. La note 3, en particulier, me semble incomplète, comme je le laissais entendre ce matin.

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)