auteur
La rédaction

Du même auteur

« Contredire l'idée que le 10 aurait disparu »

Pour la sortie de L'Odyssée du 10, nous avons posé dix questions à ses auteurs. Ils ont distribué les transversales. 


Sens de la dérision

21/10/2019 à 15h26

Et pas une référence à Sidney Govou, le numéro 10 qui a remplacé Zidane sur le terrain et dans le coeur des Français ?

La parole à la défense

21/10/2019 à 15h44

Merci pour cet article qui donne envie d'acheter le livre (idée de cadeau pour mon anniversaire tiens !) ! Ca donne aussi envie d’être n°10 mais la nature a fait en sorte que je sois stoppeur.

Par contre, je ne suis pas sûr de comprendre le passage sur Griezmann. Vous ne le considérez pas dès à présent comme un 10 ? Quand je vois qu'un peu plus haut vous parlez de Benzema comme tel, je suis surpris. Après, je ne vois ces 2 là jouer qu'avec les Bleus donc autant vous dire que pour Karim, ça fait un bail que je ne l'ai pas vu.
Et puis quelque part ça rejoint ce que vous dites, à savoir qu'il existe plusieurs définitions du 10. Selon moi c'est vraiment le meneur de jeu, dans le sens celui par qui tous les ballons ou presque passent en phase offensive et qui, bien souvent, décide de comment l'attaque va être menée. Et pour le coup, j'y mets aussi bien Pogba que Griezmann. J’aurais plus de mal à y mettre Benzema ou un latéral par contre.

Pareil, pas sûr de comprendre pourquoi le 10 devrait être intelligent hors du terrain ? Je pense qu’il y a pas mal d’exemples de meneurs pas forcément futés ou leaders au quotidien mais sachant mieux que quiconque trouver leurs partenaires dans les meilleures positions (pas de blagues avec Benzema et Valbuena s’il vous plaît) une fois sur le pré. Je ne connais bien sûr pas personnellement de 10 de haut niveau mais du (très) peu que je sais de Totti ou Maradona par exemple, je ne dirais pas forcément d’eux qu’ils paraissent intelligents dans la vie. Evidemment c’est très subjectif et sur la base d’une analyse très partielle de leur personnalité.
Il faut être intelligent pour savoir s’adapter à tout dans un match : l’arbitre, ses partenaires, ses adversaires, le temps, le terrain… Est-ce que cela veut dire que, sorti du match, on va être aussi intelligent ? Je ne suis pas convaincu que ce doive forcément être le cas.

Pour le libéro, je ne sais pas si la VAR est un élément en plus en faveur de sa disparition. Je déteste la VAR et espère chaque jour que l’on revienne en arrière et supprime cet outil mais là, je ne vois pas vraiment le rapport. La défense à plat est arrivée bien avant la VAR.

Enfin, sur le schéma tactique le plus adapté, effectivement, un 4-2-3-1 me semble être celui qui met le 10 le plus au coeur du jeu en lui offrant le plus de liberté. Le Zidane de 2006 confirmerait je pense.

Sens de la dérision

21/10/2019 à 15h48

Quand j'ai vu les débuts de Benzema, j'étais persuadé qu'il ferait un bon 10, je trouvais qu'il a toute la palette technique, la vision... Je ne suis pas trop ce qu'il fait au Real mais mon petit espoir c'est qu'avec l'âge il soit obligé de descendre un peu sur le terrain et ainsi réalise ma vision.

Yohan Cowboy

21/10/2019 à 16h02

Sens de la dérision
aujourd'hui à 15h26
----
C'est évidemment évoqué dans le livre dans un passage sur les nouveaux Zidane !



La parole à la défense
aujourd'hui à 15h44
----
La mention de Griezmann interroge justement son futur de 10 quand son explosivité déclinera, dans un football où, pour évoluer entre les lignes aujourd'hui, il faut être vif pour vite enchaîner vu le peu d'espaces laissés.

Sur le 10 hors du terrain, c'est surtout le côté fédérateur et leadership qui ressort de tous les entretiens dont on a menés. La gestion des équilibres dans un vestiaire entre un 10 dont on attend qu'il fasse gagner les matchs et ses coéquipiers qui, pour certains, doivent être uniquement à son service, est parfois délicate. Et là encore, ça fait appel à différents types d'intelligence.

Sur l'assistance vidéo, évidemment que la défense à plat est arrivé bien avant la VAR, mais je répète ce que j'ai mentionné : Liverpool assume de défendre avec une ligne encore plus haute cette saison parce que l'assistance vidéo est vue comme une garantie supplémentaire. Le lien ? Le piège du hors-jeu est antinomique avec l'usage d'un libéro.

La parole à la défense

21/10/2019 à 16h23

Yohan Cowboy
aujourd'hui à 16h02
La mention de Griezmann interroge justement son futur de 10 quand son explosivité déclinera, dans un football où, pour évoluer entre les lignes aujourd'hui, il faut être vif pour vite enchaîner vu le peu d'espaces laissés.
--------------
Ok, j'avais mal compris, je pensais que vous ne le considériez pas comme un 10 actuellement.

Sur le 10 hors du terrain, c'est surtout le côté fédérateur et leadership qui ressort de tous les entretiens dont on a menés. La gestion des équilibres dans un vestiaire entre un 10 dont on attend qu'il fasse gagner les matchs et ses coéquipiers qui, pour certains, doivent être uniquement à son service, est parfois délicate. Et là encore, ça fait appel à différents types d'intelligence.
-------------
Toujours pas convaincu qu'il faille être fédérateur et meneur hors du terrain. L'avantage du foot (des sports co en général d'ailleurs je pense) est que si tu es bon sur le terrain, même si tu es timide et/ou un peu con dans la vie, généralement on te prend dans l'équipe et on peut même jouer pour toi si ça permet de gagner. Pour parler de mon cas personnel, je n'ai jamais eu aucun souci à défendre comme un acharné et me battre sur tous les ballons pour qu'un meneur puisse briller et nous faire gagner, même si le gars était autiste et/ou abruti. Alors ok, si le gars est vraiment stupide et se permet des choses qui vont contre l'équipe, ses partenaires risquent de ne plus suivre mais bon, de là à dire qu'il lui faut être plus fédérateur et meneur que les autres joueurs (car c'est comme çà que je comprends votre propos), je n'approuve pas.


Sur l'assistance vidéo, évidemment que la défense à plat est arrivé bien avant la VAR, mais je répète ce que j'ai mentionné : Liverpool assume de défendre avec une ligne encore plus haute cette saison parce que l'assistance vidéo est vue comme une garantie supplémentaire. Le lien ? Le piège du hors-jeu est antinomique avec l'usage d'un libéro.
--------------
Je suis d'accord que l'usage du libero interdit le piège du hors-jeu, d'où ma phrase sur la défense à plat.
Je ne regarde pas Liverpool (en fait, je me rends compte que je ne regarde quasi que les Bleus car il n'y a que çà en accès gratuit avec la Ligue Europa) mais ça me parait effectivement bizarre de se dire qu'on est plus autorisés à jouer le hors-jeu qu'avant grâce à la VAR. Je verrais plus çà comme allant dans les 2 sens (et donc des hors-jeu qui auraient été sifflés par erreur et qu'on laisse jouer en se disant qu'on vérifiera ensuite avec la VAR si besoin). Mais bon, je comprends qu'on fasse plus confiance à Klopp qu'à moi !

M le Mendy

21/10/2019 à 16h27

La parole à la défense
aujourd'hui à 15h44


"Toujours pas convaincu qu'il faille être fédérateur et meneur hors du terrain. L'avantage du foot (des sports co en général d'ailleurs je pense) est que si tu es bon sur le terrain, même si tu es timide et/ou un peu con dans la vie, généralement on te prend dans l'équipe et on peut même jouer pour toi si ça permet de gagner. "

Le cas de Yohan Gourcuff en EDF, intronisé meneur de jeu mais notoirement boudé par ses partenaires permet d'illustrer le propos.
L'idée est de dire que pour que le meneur de jeu brille, il faut adhésion de ses partenaires à son projet de jeu, sinon ça ne peut fonctionner.


Sinon, en tant que supporter parisien, pour moi l'éternel n°10 élégant ne peut être que Raï.

Balthazar

21/10/2019 à 16h33

Passionnant et alléchant, merci.
J'allais faire la même remarque que La parole à la défense à propos de Griezmann.
Ravi de voir que Bodmer n'a pas été oublié.

Et puisqu'il est question de Riquelme, je voudrais citer cet extrait d'un vieux numéro de l'Équipe:

"Une fois la défaite consommée, le visage du stratège de l équipe argentine n'a rien exprimé. Non, rien du tout. Pas une mimique, pas un rictus, pas une ride n a bougé, pas un cil n a frémi, pas un muscle ne s'est cabré. Un masque de cire, en somme. Le même que celui entrevu ce printemps après qu'un penalty qu'il tira fut stoppé par Jens Lehmann, pour la circonstance gardien de but d'Arsenal, échec qui empêcha Riquelme et son club, Villarreal, de disputer la prolongation de la demi-finale de la Ligue des champions. Déjà, alors qu'à l'issue du temps réglementaire ses partenaires «entraient» dans une prolongation qui allait se dérouler sans lui, on avait pu observer son air distancié. Il regardait ses camarades, les bras dans le dos, l'air absent, comme on peut l'être aux instants de grande solitude. Sa maman, Maria, confia un jour à un journaliste que, enfant, son «fils était toujours triste», qu «il ne se levait que pour aller taper dans un ballon», car «c'était sa façon de ne pas désespérer»."

La parole à la défense

21/10/2019 à 16h47

M le Mendy
aujourd'hui à 16h27

Le cas de Yohan Gourcuff en EDF, intronisé meneur de jeu mais notoirement boudé par ses partenaires permet d'illustrer le propos.
L'idée est de dire que pour que le meneur de jeu brille, il faut adhésion de ses partenaires à son projet de jeu, sinon ça ne peut fonctionner.
------------------
Je suis complètement d'accord qu'il faut l'adhésion de ses coéquipiers. Mais est-ce que celle-ci provient nécessairement d'une intelligence de la part du 10 ? Est-ce qu'un capitaine ne peut pas jouer ce rôle-là de fédérer les autres joueurs pour leur dire "Ok les gars, il n'est pas sympa et un peu débile mais il va nous faire gagner des matchs si vous vous battez pour lui !" ? En gros, je suis d'accord pour dire que ça aide mais je pense que ce n'est pas rédhibitoire. Je dirais même qu'une équipe peut être plus intelligente que son 10 et le mettre dans de bonnes conditions sans que le mec ne fasse les efforts hors du terrain pour mériter cela.
Bon après je pinaille sur un paragraphe. Au final on est tous d'accord que, sur l'intelligence situationnelle, le gars doit être un crack.

Radek Bejbl

21/10/2019 à 17h10

Ce n'est évidemment pas un reproche (c'est normal de commenter le contenu de l'article et non un livre qui n'est pas encore sorti), mais la question du rapport aux coéquipiers est traitée sur une quarantaine de pages dans le bouquin – dont un chapitre sur le leadership agrémenté d'un témoignage d'un formateur dans le domaine à Saint-Cyr. On y traite donc des dynamiques de groupe et ce qui ressort, sans essayer de résumer des dizaines de témoignages en une phrase, c'est qu'il faut forcément être fédérateur. Il y a simplement plein de manières de mettre un meneur au centre du projet collectif et un Rai ne suscitait pas l'adhésion de la même façon que Cruyff.

La parole à la défense

21/10/2019 à 17h28

Radek Bejbl
aujourd'hui à 17h10

Bien joué ! Je suis donc bel et bien obligé d'acheter le bouquin maintenant !

Plus sérieusement, intuitivement, j'aurais vraiment pensé que, dans la vie normale, le 10 n'avait pas à être spécialement plus intelligent qu'un autre joueur. Mais je suis tout à fait prêt à changer d'avis après lecture du livre.
Par exemple, intuitivement, je pensais que Zidane ne serait jamais un bon entraîneur. Force est de constater que, même si il n'en est encore qu'au début, je me suis lourdement trompé.
En fait, je manque peut-être d'intelligence, d'où mon poste de stoppeur !

 

Yohan Cowboy

21/10/2019 à 17h54

Dans sa réponse, Christophe ne dit pas qu’il doit être plus intelligent que les autres hors du terrain, juste intelligent, avoir une certaine sensibilité pour répondre aux besoins du collectif. Il n’est pas le seul joueur dans ce cas, mais avec son rôle, c’est crucial pour emmener l’équipe autour de lui.

Le forum

Habitus baballe

aujourd'hui à 12h00 - Utaka Souley : La management, c'est comme les RH, l'informatique, l'habillement, la décoration corporelle, le... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 12h00 - La vie de Laudrup : Pardon toni, mais tu ne m'as pas répondu. A titre personnel, jai adapté un changement de... >>


Messages de service

aujourd'hui à 11h48 - Sens de la dérision : 700 en 23 jours contre 750 en 23 jours pour la dernière campagne.Par contre, va falloir trouver... >>


Le fil prono

aujourd'hui à 11h47 - DansonsLaBostella : Steelers@Browns 24-21Jets@Redskins 17-21Jaguars@Colts 24-28Bills@Dolphins 23-17Cowboys@Lions... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 11h30 - nima : Sinon un pote s’est produit au Sunset avec Busload of Blues, son groupe. J’ignore comment ils... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 11h08 - Roy compte tout et Alain paie rien : C'est assez facile à trouver sur le web en ce qui concerne les divers événements cités par Run.... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 10h51 - Espinas : La décla c'est « Rudi va choisir le capitaine, mais c’est quasi-sûr qu’il va le donner à... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 10h40 - AKK, rends tes sets : Ils ont réussi à placer un « le club de Lyon », ce qui est rassurant. >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 10h19 - MarcoVanPasteque : Terminé également la seconde saison de The End Of tThe Adjectif-dont-on-ne-doit-pas-dire-le-nom... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 09h39 - MarcoVanPasteque : tiré par les cheveuxKanté, le retour du chouchou ! (football.fr) >>


Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)