Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 11h00 - Dédie mon Stück : Je veux pas militer pour généraliser les balises spoilers, mais si vous pouviez faire un peu... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h00 - Tonton Danijel : gurneyaujourd'hui à 09h40L'équipe qui vous sort de la coupe de France, c'est Libourne... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 10h56 - ORRG : Tetsuo Shimaaujourd'hui à 10h40Tu t'es trahi ! Tout ce que tu veux en fait c'est aller boire des... >>


Le Palet des Glaces

aujourd'hui à 10h34 - theviking : La Ligue Magnus a repris depuis la semaine dernière.Ce sera une année particulière puisque... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 10h32 - Monsieur Jo : Tape hausse immobilier tgv sur ton moteur de recherche. >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 10h05 - El Mata Mord : Il va finir par se faire rebaptiser Anthony Bambarel... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 07h58 - Hydresec : Tiens, et pourquoi donc ? >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 06h55 - Gilles et jeune : @BoblaFlambC'est là où tu te dois camarade de compléter ton beau message d'une illustration plus... >>


Café : "Au petit Marseillais"

17/09/2019 à 23h32 - Flo Riant Sans Son : Idem >>


La Ligue des champions

17/09/2019 à 23h10 - Tonton Danijel : Salzburg n'a pas raté sa première en ligue des champions... >>


Aimons la Science

17/09/2019 à 22h16 - Balthazar : J'ai oublié de préciser que les textes étaient donnés sans références et que les deux... >>


CdF Omnisport

17/09/2019 à 21h58 - Mevatlav Ekraspeck : Un autre mystère : la défaite de la Slovénie face à la Macédoine du Nord, précédemment... >>


Changer l'arbitrage

17/09/2019 à 21h21 - Arthur33 : Bon, on n'est pas surpris, mais la VAR n'aura pas rendu les commentateurs plus lucides sur les... >>


Observatoire du journalisme sportif

17/09/2019 à 21h15 - Lucho Gonzealaise : Le commentateur d'Ajax-Lille est en train d'inventer un nouveau gimmick, les joueurs "égarent" le... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

17/09/2019 à 20h47 - JauneLierre : Bamba Sissako Msa >>


Les Princes de Louis II

17/09/2019 à 20h29 - Yul rit cramé : Ce fil est aussi bas dans le forum que Monaco au classement de la ligue 1, je le remonte à coup de... >>


Festival de CAN

17/09/2019 à 20h24 - suppdebastille : Patrick Mboma annonce sa candidature pour prendre la tête des Lions.C'est toujours sympa de voir... >>


Et PAF, dans la lucarne !

17/09/2019 à 18h59 - Bio-Hazard : Dino confirme. >>


Premier League et foot anglais

Le rendez-vous des amateurs du foot venu d'Angleterre, qui sent la sueur de pub et la bière chaude.

Lucho Gonzealaise

16/05/2019 à 22h11

Comme je le disais hier sur l'oiseau bleu, Bielsa ne sera jamais le winner ultime, mais ce qu'il entraîne va bien au-delà de ça. Au foot, il y a un gagnant et 19 perdants, voire plus en D2 anglaise. Il nous rappelle que bien au-delà du résultat, de la victoire et des trophées, le foot c'est le quotidien de millions de gens, leurs joies et leurs peines et surtout leur fierté, qu'il sait si bien rendre.

Beaucoup d'entraîneurs ont plus de gagné que lui, mais combien peuvent se targuer d'avoir redonné vie à un club, à ses supporters, voire sa ville ?

Lucho Gonzealaise

16/05/2019 à 22h14

(Je sais, ça donne l'impression qu'on a à faire à un gourou dit comme ça, mais justement, c'est tout l'inverse. Et il ne choisit pas ses clubs au hasard, loin de là. La dimension sociale en fait partie.)

Balthazar

16/05/2019 à 22h20

Merci Radek, merci Lucho.

Tricky

16/05/2019 à 22h44

Balthazar
aujourd'hui à 21h49
Est-ce que Bielsa est aussi apprécié à Leeds qu'il l'était à Marseille ou Bilbao ?
————
Alors, il se trouve que j’y suis retourné il n’y a pas longtemps après y avoir vécu, et que j’y ai plein de potes fans hardcore du LUFC (entre autre des mecs qui ont connu Don Revie).
Et il faut bien prendre conscience de ce que les types sont morts de frustration depuis l'époque Kewell-Viduka-Bowyer, et les années tellement mornes qui ont suivi.
Born again, je ne vois pas d’autre expression.
Je ne sais pas comment c'était à Bilbao, mais j’ai rarement vu une ferveur fiévreuse comme ça pour un coach.
Tout le monde l’adore, d’avoir redonné un espoir footballistique.
Après, oui, c’est un football excitant, démesuré, etc. Mais c’est la fierté, bon sang.

Balthazar

17/05/2019 à 11h36

Merci Tricky.

Je vous relancerai sur le sujet quand j'aurai un peu de temps. Peu d'hommes m'intriguent autant que lui.

Özil paradisiaque

29/05/2019 à 22h55

Un match peut-y-il changer le bilan d’une saison?
Évidement : oui, sinon je n’aurais pas attendu jusqu’à maintenant pour faire celui de la saison des Gunners.

Au final, j’aurais quand même pu m’y mettre il y a 3 semaines.

Özil paradisiaque

31/05/2019 à 10h46

Arsenal – bilan de la Saison
1. Résultats

Avant de parler du jeu, des joueurs et du club, le moyen le moins subtil d’aborder ce petit bilan de fin de saison est la présentation des résultats bruts, soit :
Premier League : 5ème avec 70 points [+22] (6ème/63 points[+23] en 2018 et 5ème/75 points en 2017[+33])
FA Cup : éliminé par MU au 4ème tour (3ème tour par Nottingham en 2018 et Vainqueur face à Chelsea en 2017)
League Cup : éliminé par TH en Quart de finale (Finale contre ManCity en 2018 et Quart de finale contre Southampton en 2017)
Europa League : Finale perdue face à Chelsea (Demi-Finale contre Atletico en 2018 et 16ème de Champions League contre Bayern en 2017).

L’objectif du club étant de se qualifier pour la Champions League, c’est raté pour la 3ème année consécutive. Le raté étant assez dans l’esprit Arsenal de la dernière décennie : de justesse après avoir laissé entrevoir la possibilité de réussite (les Reds amorcent une bonne dynamique sur ce thème en Championnat ! (je leur souhaite de se consoler avec la Champions League d’ailleurs)).
La possibilité de réussite de l’objectif s’est manifestée sous la forme d’un bon printemps en championnat ayant permis d’atteindre la 3ème place au soir de la 31ème journée avec un calendrier clément devant soi (0 membres du top 6 à affronter) et beaucoup plus favorable que les autres prétendants qui devaient s’affronter d’ici la fin. En parallèle le parcours en Europa league a été un peu chaotique durant cette même période. Les coupes étant pliées depuis début de janvier certes contre 2 équipes de haut de tableau mais les 2 fois à domicile.
Suivant le théorème du craquage de justesse, la fin de saison a donc vu Arsenal lamentablement craquer en championnat (2 victoires et 4 défaites sur les 7 derniers matchs, le dernier nul contre Brighton à domicile enterrant les espoirs de podium) alors que l’équipe effectuait 2 belles doubles confrontations en Quart et Demi d’Europa League pour sortir proprement Naples et Valence (qui a priori, sont quand même au-dessus de Brighton, Leicester, Crystal Palace…) et se retrouver en finale contre Chelsea (battu aussi proprement avec beaucoup de pressing et d’envie en janvier).
Cette finale d’Europa League ratée était une occasion en or d’enclencher une nouvelle dynamique puisqu’elle aurait pu permettre au club de remporter un trophée majeur (le 1er depuis 15 ans) et européen (le 1er depuis 1994 et le 3ème de l’histoire). Cela aurait pu permettre également de revenir en Champions League. Est-ce qu’il y a eu trop de pressions par rapport à ces enjeux ? En tout cas, ça ne s’est pas transformé en envie ou rage sur le terrain puisqu’après une première mi-temps correcte mais plutôt ronronnante, Arsenal s’est écroulé défensivement en seconde période activant le mode panique après avoir encaissé le 1er but.
Bilan : Arsenal stagne donc, l’arrivée d’Unaï Emery en succession d’Arsène Wenger n’aura pour l’instant pas permis d’améliorer les résultats légèrement meilleurs que la saison passée mais en deçà de 2016/2017. Il n’aura pas permis non plus de casser une certaine « déprime » autour du club que ce soit vis-à-vis des fans ou de l’opinion générale et là encore, le double ratage podium/Europa league fait très mal. [Je suis d'ailleurs convaincu qu'Arsenal navre et déçoit les suiveurs occasionnels qui critique d'autant plus le club qu'ils seraient heureux de sa réussite]

Özil paradisiaque

31/05/2019 à 11h43

Arsenal – bilan de la Saison
2. Le Jeu & Unaï
Cette saison 2018/2019 marque un tournant puisqu’Arsenal connaissait son second manager depuis 1996. En l’occurrence l’arrivée d’Unaï Emery (après son expérience mitigée au PSG) pour remplacer Arsène Wenger a été logiquement la source de pas mal de changements.
[le départ d’Arsène ayant été entraîné par une lassitude certaine d’une partie des fans, cette partie grandissant au fur et à mesure des dernières saisons ce qui s’est notamment répercuté de façon spectaculaire sur le remplissage de l’Emirates Stadium à partir de l’hiver dernier et c’est ce dernier point qui a motivé le départ d’Arsène Wenger selon moi (qui aurait sinon été au bout de son contrat)].

Donc c’est un peu un An 0 puisque durant la vingtaine d’année à la tête de l’équipe Arsène Wenger a instauré sa vision du football avec depuis les années 2010, une accentuation de la possession parfois au détriment de la vitesse avec une appétence supérieure de cette stratégie par rapport à toutes tactiques de match pouvant contrarier l’adversaire.
Unaï Emery n’étant pas l’opposée d’Arsène Wenger quant au style de jeu mais plutôt sur la méthode puisqu’il privilégie une approche tactique différenciée selon l’adversaire avec également l’idée d’une équipe active pour profiter au maximum des transitions.

De manière générale, on a vu une équipe essayant de repartir systématiquement de son gardien pour attirer et étirer l’adversaire pour profiter des espaces laisser une fois le premier pressing déjoué. Cette forme de jeu est apparue dès le premier match contre City et a perduré jusqu’à l’hiver avec une certaine réussite (plus de 20 matchs sans défaites toutes compétitions confondues dont 7 victoires consécutives en championnat). Ce plan de jeu a été facilité par le jeu au pieds de Leno une fois celui-ci installé et la vitesse d’Aubameyang devant. On a pu également voir Arsenal subir plus qu’auparavant et laisser la possession à l’adversaire en profitant de récupérations hautes (Ramsey, Lacazette) pour punir l’adversaire.
Malheureusement l’impression de progression de l’équipe s’est étiolée dans la dernière ligne droite avec des matchs beaucoup moins aboutis dans le jeu qui ont débouchés sur des défaites logiques et mérités en championnat. A l’inverse on a vu l’équipe se mobiliser dans les matchs à élimination directe d’Europa League ou les derniers chocs (MU & Spurs) avec notamment un pressing intense notamment à domicile en Europa league où Rennes, Valences et Naples ont été étouffés comme peuvent le faire les équipes dominantes en Europe et au Uk. C’est à mon avis le chemin à suivre et il y a un grand regret de ne pas avoir imposé cela en fin de championnat (fatigue physique et mentale ?) ou en finale de d’Europa League. J’aimerais en tout cas que le jeu continue à évoluer dans cette direction l’année prochaine notamment en championnat à domicile ET à l’extérieur.

Si Unaï Emery a apporté, à mon avis, une modernisation bienvenue dans l’approche des matchs avec des résultats en progression face aux « gros » (Top6 uk et en Europe Naples/Valence), il a cependant tatonné dans sa sélection de joueurs et n’a pas réussi à « motiver » l’équipe dans la dernière ligne droite. A son crédit, certains joueurs ont élevé leur niveau cette saison sous sa direction : Xhaka, Iwobi ou Kolasinac notamment.
Concernant la sélection des joueurs, la remise a plat des statuts me semble bénéfique puisqu’une certaine scission titulaires/remplaçants s’était installée rendant les uns intouchable quelque soit leur performance sur le terrain et les autres résignés. Cependant, j’ai parfois eu du mal à suivre les choix d’Unaï à certains postes (Mustafi in ? Lacazette trop souvent out ? Torreira qui a disparu) qui ne me semblaient pas correspondre au contenu des matchs.

Özil paradisiaque

31/05/2019 à 12h57

Arsenal – bilan de la Saison
3. Les joueurs
Pour analyser et faire un petit bilan individuel des joueurs, je vais procéder par secteur de jeu en commençant par la Défense.
Au niveau des gardiens Cech et Leno se sont partagés le temps de jeu avec le remplacement du premier par le second en tant que titulaire (Cech conservant l’Europa League). Leno a du coup pu montrer ses qualités de gardien moderne avec de bons réflexes sur sa ligne et un jeu au pied permettant de construire le jeu depuis sa ligne de but. A sa décharge, il ne « commande » pas encore suffisamment sa surface sur le jeu aérien et n’a pas permis de diminuer les flottements de sa défense.
Je ne développe pas le respect que j’ai pour la carrière et la personne de Cech qui aura malheureusement connu ses meilleures années sous le maillot bleu de Chelsea mais je lui souhaite une belle reconversion (pas trop quand même puisqu’il va rejoindre les blues).
En défense central : le plus régulier et meilleur joueur a été Sokratis qui a fait une saison correcte à mes yeux compensant son déficit de vitesse par une hargne bienvenue mais le fait qu’il ait été le meilleur élément de la défense est révélateur du niveau de ladite défense. A voir s’il est mieux accompagné puisqu’il a dû faire face aux adversaires aux côtés de Mustafi, Monreal, Kos et Holding. Ce dernier étant prometteur mais déjà blessé. Kos comme Monreal ont semblé en bout de course et Mustafi s’il n’a pas fait que des mauvais matchs a couté des points à l’équipe a plusieurs reprises.
A l’inverse Kolasinac et Bellerin ont profités de leur rôle de pistons pour cacher leur lacune défensive derrière leurs belles activités : Bellerin redevenant même le joueur très prometteur qu’on pouvait attendre avant de se blesser (classic Arsenal). Maitland-Niles a effectué l’intermède (prometteur) jusqu’à la fin de la saison étant intéressant offensivement et logiquement en difficulté défensivement puisque c’est un milieu. L’alternative étant Lichtsteiner tout simplement pas au niveau (une des seules mauvaises pioches (gratuite) du mercato d’ailleurs).
Sans empiler les chiffres, le nombre de tirs subis et de buts encaissés sur la saison suffisent à montrer le caractère fragile de cette défense qui est la principale raison de l’échec en Championnat et donc le principal chantier pour cet été (Umtiti peut sembler bienvenu mais est-ce qu’un joueur « injury prône » est vraiment une bonne pioche pour Arsenal ?).

La défense est d’autant plus à cibler que le milieu a été plus performant cette saison avec les arrivées de Toreira et Guendouzi qui ont cependant marqué le pas en fin de saison après des débuts prometteurs. S’agissant de 2 jeunes joueurs qui vivaient leur première saison en Angleterre (et sortait de la Coupe du Monde pour Toreira) je reste sur l’impression qu’ils sont un grand apport pour un effectif dépourvu de milieu travailleur depuis trop longtemps (2 d’un coup ça fait plaisir). Guendouzi devant se canaliser un peu pour gagner en efficacité. Ils sont à mon sens la raison de la bonne saison de Xhaka qui a pu faire parler sa qualité de passe et apporter son apport en tant que relayeur. Elneny jouant les utilités derrière ce trio.

Du côté de l’attaque, la saison a été très contrasté entre le duo Aumbameyang/Lacazette qui a porté l’élan offensif des Gunners avec Aubameyang qui a réussit à être un buteur plus constant que ce que l’on pouvait craindre et Lacazette qui a prouvé son inconstestable utilité (à part pour Emery) que ce soit dans le jeu, en tant que passeur et en tant que buteur. Logiquement élu joueur de la saison il aurait mérité plus de temps de jeu, de confiance et de reconnaissance avec un profil comparable à celui d’un Benzema qui apporte beaucoup plus que son simple nombre de but. Le duo s’entendant à merveille, c’est l’atout principal d’Arsenal pour la suite.
Dans l’impression Iwobi a fait une meilleure saison que Mkhitaryan avec une capacité à constamment provoquer les défenses adverses et à créer beaucoup de déséquilibre. Au final ils finissent avec le même nombre de but (6 chacun) avec moins de rencontre pour l’Arménien. Dans la prolongation de ce constat, Özil a traversé la saison comme un fantôme et termine lui aussi avec 6 buts et plus de passes décisives que les 2 autres en moins de matchs encore. 6 buts aussi pour Ramsey (je vais revenir sur lui) avec cependant un rôle un peu différent que pour les 3 autres.
Au-delà des buts, c’est plutôt l’apport donc très décevant pour l’allemand, décevant pour l’arménien et en progression pour Iwobi qui marque une déception par rapport au statut de chacun de ces 3 joueurs. (Özil out ?).

Les jeunes se sont un peu dégourdi les jambes en Europa League et si certains semblent prometteurs (Wilcock, Smith Rowe, Nketiath), difficile de savoir si l’un d’entre eux pourra réellement percer l’an prochain.

Donc Aaron Ramsey. Le fanstastique Aaron Ramsey.
Ramsey est un joueur d’Arsenal depuis 2008, il a été blessé sévèrement à Stoke (où il est d’ailleurs régulièrement sifflé parce que ???) et est devenu un joueur incontournable d’Arsenal au cours de la saison 2013/2014 qu’il a survolé étant décisif à de multiples reprises notamment en finale de la FA Cup. Dans les saisons qui suivent, il a continué à marquer de jolis buts alternant avec des passages à l’infirmerie et des moments décisifs avec un nouveau but vainqueur en finale de la FA Cup face à Chelsea (sa 3ème et dernière).
C’est un baby-gunner qui n’a jamais triché sur le terrain et a été exemplaire avec Arsenal depuis le 1er jour jusqu’à la fin de cette saison alors même que la proposition de renouvellement de son contrat a été retirée par le club. Il a joué un rôle majeur dans les victoires en FA Cup qui marque les premiers trophées d’Arsenal depuis une décennie. Pour tout ça, il a une place spéciale à mes yeux et je pense dans le cœur de beaucoup de supporters gunners. J’aurais tellement aimé qu’il parte avec la C3 et je pense qu’il a beaucoup manqué en finale.
A titre personnel c’est évidemment Ramsey paradisiaque qui devrait faire office de pseudo même si ça ne veut rien dire et en comparaison l’attitude d’Özil marchant pour sortir du terrain d’une finale que son équipe était entrain de perdre ne me donne que l’envie de le voir jouer ailleurs la saison prochaine.

Özil paradisiaque

31/05/2019 à 14h54

Arsenal – bilan de la Saison
4. Le club & perspectives
Dernière partie et après je laisse le fil se rendormir jusqu’au prochain retournement de situation à Leeds où l’on pourra reparler de la folie de Bielsa à moins qu’auparavant les petits moyens des clubs anglais nous fassent rêver en achetant très cher un joueur très médiocre.

Donc, Arsenal a mis en place une direction sportive par le biais de son directeur sportif Pour un club stable, calme et discret, beaucoup de changement son intervenu au cours des dernières saisons et encore au cours de celle-ci alors que justement la direction sportive avait été installée par Ivan Gazidis qui avait la main pour façonner le projet sportif du club sur l’après Wenger et qui a pris le temps de composer une nouvelle direction à la fois dans sa structure et dans les personnes qui l’occupent.
C’est donc au moment de mettre en œuvre ce projet qu’il a choisi de se barrer pour rejoindre l’AC Milan (il devait en avoir marre de jouer l’Europa League… ah, dommage pour lui). Le chef du recrutement Sven Mislintat (qui a donc eu la main lors du dernier mercato) est également parti laissant aux manettes Vinaï Venkatesham (en charge du sportif) et Raul Sanllehi (en charge du business). Un nouveau directeur sportif doit arriver et ça devrait être Edu actuellement en poste pour l’équipe du Bresil.
Concrètement, c’est donc le flou d’autant que Edu n’arrivera qu’après la Copa America, autant dire trop tardivement pour ce mercato. Les changements sont d’autant plus dommageables que l’équipe en place, débarrassée de Wenger, avait plutôt réussi le dernier mercato effectuant des achats cohérents par rapport aux besoins de l’équipe et avec des joueurs qui ont tous trouvé leur place dans l’équipe et représenté un apport par rapport à la saison précédente. Ainsi Leno et Sokratis se sont installés en tant que titulaire et Toreira et Guendouzi se sont partagés le temps de jeu au milieu. Le seul échec étant Lichtsteiner avec pour seul charge le salaire puisqu’il était libre.
Il semble que les moyens d’Arsenal pour le mercato à venir sont de l’ordre de 40M£ hors vente, autant dire pas très élevé. Donc la perte du chef de recrutement est plus que dommageable au moment où des bonnes pistes pas chères notamment en défense sont incontournable pour renforcer l’équipe. A moins que l’actionnaire mette la main à la poche…(c’est extrêmement improbable)

L’Actionnaire unique désormais puisque Stan Kroenke a racheté l’ensemble des parts : celles d’Alicher Ousmanov actionnaire minoritaire qui depuis longtemps souhaitait une autre politique sportive et qui a finit par comprendre qu’il ne pourrait pas racheter Kroenke et imposer quoi que ce soit et également celles de l’Association des supporters qui avec un petit pourcentage avait accès à l’Assemblée générale et aux comptes qui devaient être publiés annuellement.
Désormais ce n’est donc plus le cas, Kroenke fait ce qu’il veut sans qu’aucune interpellation puisse avoir lieu et les comptes seront donc privés. Suivant ma vision du foot, c’est évidemment décevant et une mauvaise orientation pour le club. Kroenke a démontré depuis longtemps être totalement désintéressé par autres choses que les résultats financiers et n’a jamais été dans une logique d’investissements.

L’avenir n’est donc pas florissant puisque l’on a un club autosuffisant avec un effectif limité en quantité et en qualité sur certains postes qui va continuer à se battre contre d’autres clubs qui ont massivement investis (il y a une quinzaine d’années pour Chelsea, 10 pour ManCity, ManUnited depuis 3 ans) par le biais de ressources externes.
En l’occurrence les « bonnes nouvelles » sont plutôt à attendre des autres clubs : Chelsea étant interdit de recrutement et perdant Hazard n’était pas si loin d’Arsenal cette année, Manchester United qui a dépensé beaucoup d’argent pour un effectif moyen et pourrait perdre Pogba (Real) n’a surnagé que durant la période de grâce de Solskjaer et si les Spurs peuvent gagner la Ligue, ils marquent le pas en championnat et pourrait également perdre Kane cet été (Real aussi)(Pochettino à la Juve ?). Cela dit quand on en est à compter sur la baisse de niveau de ses adversaires, ce n’est pas très bon signe.
Plus globalement et au déplaisir de khwezi, je pense aussi que Liverpool était en surégime cette année et qu’ils ne reproduiront pas une saison avec autant de points l’année prochaine (comme les Spurs ils ont arrachés un bon nombre de match de justesse d’ailleurs). Reste Manchester City qui a un effectif supérieur quantitativement et qualitativement au reste du paquet (il n’y a qu’à regarder le banc à chaque match) avec une équipe qui est capable désormais de tutoyer les 100 points régulièrement.

 

khwezi

31/05/2019 à 15h26

Rien à redire sur ton analyse de la saison d'Arsenal, bien que sur les perspectives, au moins sportivement, je sois plus optimiste que toi.

Concernant Liverpool, let's agree to disagree. On les disait déjà en surrégime la saison d'avant, et ils ont répondu en montant le tempo. J'ai un énorme doute sur ta prédiction, mais il va de soi que je ne suis pas un poil objectif.