Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 12h56 - dugamaniac : Je decouvre un peu Sampaoli ces jours-ci.Et je dois dire que pour les supporters, le public, c'est... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 12h54 - Label Deschamps : En effet, l'arbitrage de Barnes lors du quart de 2007 était plutôt favorable. >>


Foot et politique

aujourd'hui à 12h52 - Joey Tribbiani : Pour ceux qui refusent le vaccin, il faudrait mettre en place un système qui les empêche... >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 12h32 - CHR$ : C'est le retour de la Ligue des Championnes. On disait que les deux clubs allemands étaient... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 12h14 - Delamontagne est Belle : Dan Lédan03/03/2021 à 12h44Si..y a eu Favre..-------------Moreno a été rapidement évoqué... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 12h08 - Christ en Gourcuff : Un sacré match hier, je me suis régalé devant cette rencontre avec deux équipes offensives et... >>


Tu sais ce qu'il te dit Casimir ?!

aujourd'hui à 12h01 - Lionel Joserien : Il n'a blessé personne et n'a frappé que dans le matos, il devrait logiquement prendre 2 matchs... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 11h52 - cocobeloeil : C'est tout?T'as pas remarqué la deuxième mi temps excellente et pleine d'entrain réalisée par... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 11h51 - gurney : Kte aime bien les poteaux lui aussi >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 11h46 - dugamaniac : Bof. >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 11h31 - De Gaulle Volant : Pius aime des filles >>


Paris est magique

aujourd'hui à 11h00 - Tricky : PCarnehanaujourd'hui à 00h04---------Ah excellent, ça faisait longtemps. Je la connaissais avec... >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 10h57 - 12 mai 76 : Dommage que le championnat à l’envers n’existe plus parce que nous sommes dans une spirale... >>


Futebol lusitano

aujourd'hui à 10h35 - matthias : Ah bah merci, je comprends mieux pourquoi la défense de Porto s'est déjà pris plus de buts que... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 10h26 - Pascal Amateur : ravio L'accro vide qu'on disait neuf "Kombouaré : 'On est fragiles, malades'" (Lequipe.fr) >>


Le Ch'ti forum

aujourd'hui à 10h17 - pipoun : C'est agréable de gagner un match à la dernière minute et d'apprendre que Strasbourg nous aide... >>


Et PAF, dans la lucarne !

aujourd'hui à 09h12 - L'amour Durix : Je suis en pleine saison 7 et il y a quand même un gros problème de crédibilité.Des... >>


Tout en haut du Nou Camp

aujourd'hui à 09h10 - Joey Tribbiani : Charterhouse1116/02/2021 à 22h56Non mais, à moins que ce soit un accident (mais j'ai pas... >>


Paris est magique

Ou tragique, c'est selon.

JeanLoupGarou

25/01/2021 à 20h44

Je vais soutenir de toutes mes forces l'Atletico en tout cas, car si on passe le Barca, je ne vois pas comment on pourrait éviter l'élimination à Stamford Bridge sur un but de Thiago Silva au bout du temps additionnel...

beltramaxi

26/01/2021 à 09h10

Qui est le bouffon ayant vendu Diaby ?

Gilles et jeune

26/01/2021 à 11h06

Coucou

Alors que Tuchel irait à Chelsea, petit retour en forme de bilan sur les raisons de son départ et sur les choix de Léo.
Mes propos reposent sur un faisceau d'éléments qui finissent par esquisser, dans la durée, une forme caractérisable.

Parmi ces éléments, de mémoire et très subjectivement :
- Thiago Silva est parti pour un pont en or à Chelsea, fait une lèche un peu trop appuyée au départ de Lampard et retrouvera Tuchel qui l'aimait beaucoup au point de déclarer vouloir le garder contre l'avis de son DS
- Cavani est parti pour une grosse somme d'argent à MU et a préféré préserver son avenir que de jouer la dernière compétition
- Meunier criait son désamour de Léo qui refusait de négocier avec lui alors qu'il avait signé un gras contrat avec Dortmund depuis un moment
- Au moins le premier a fortement pesé dans l'absence d'accord sur les salaires au moment du premier confinement
- Tuchel aurait œuvré pour que le match face à Istanbul reprenne immédiatement. Il voulait également garder les partants. Il a déclaré que le PSG avait perdu en qualité d'effectif.
- Le Tuchel du PSG était un entraîneur de coups, d'individualités, pas de projet.
- Di Maria voudrait rester, demanderait un contrat de 2 ans, et accepterait de baisser ses émoluments. Il n'aurait pas apprécier la gestion des deux stars par Tuchel et leurs passe droits
- Léonardo indique qu'il ne retiendra pas KM et Neymar s'ils ne veulent pas signer
- Léo indique toujours qu'il s'est séparé de Tuchel pour des raisons de comptabilités avec le projet institutionnel et de fin de cycle
- Léo indique que les nouvelles recrues ne sont pas là pour faire gagner la ligue des champions en franchissant un palier qualitatif
- Léo ne cherchent pas à retenir les joueurs en fin de contrat à tout prix ni à en attirer à tout prix

Mon analyse tout aussi subjectivement :
Léo conduit bien une transformation de la politique sportive du club afin de faire primer un fonctionnement institutionnel sur les logiques purement individuelles :
- Grille salariale avec une hiérarchie établie des rôles et contributions
- Inscription des logiques individuelles au sein d'un projet et d'enjeux institutionnels
- Politique de recrutement pour constituer un groupe cohérent autour des stars
- Politique de renouvellement des contrats autour de ceux acceptant de s'inscrire dans ce cadre, sinon départ.

Quant à Tuchel, il a clairement indiqué, par ses différentes prises de position et choix, qu'il s'en battait le steak de ces enjeux institutionnels et ne s'inscrivait pas dans le projet de DS. Mieux, il l'affrontait : sa com' le dit doublement. Il s'est non seulement inscrit en faux avec tous les choix faits et impulsés par Léo (cf. les rappels plus hauts), mais en plus il les remettait publiquement en cause (et sans doute en interne), ouvrant un rapport de force constant entre l'entraineur et le DS.
Son départ m'apparaît donc avec du recul cohérent si ce qui est recherché est de mettre en place des hommes pour un projet de fonctionnement sportif. L'analyse est d'autant plus saillante quand on compare, par différenciation, ce qu'est en train de mettre en place Pocchetino et son staff : quelque chose de l'ordre d'un projet sportif dans un cadre institutionnel le dépassant.

De même, je trouve que Léo a le courage d'assumer ses choix dans un contexte pas évident. Car ceux qui sont partis sont clairement ceux qui ont refusé le projet proposé, et au passage ont remis en cause Léo. On comprend d'ailleurs bien pourquoi avec le recul : le "manque de reconnaissance" (perte de $$ et de pouvoir) que ça implique génère toujours des inimités.
A ce titre, il me semble que la nouvelle politique salariale devrait faciliter la revente de joueurs. Car aujourd'hui, le PSG ne parvient pas à vendre faute, soit de réseaux et pratiques mafieuses (cf. Henrique avec les transferts de "complaisance"), soit d'émoluments trop élevés. Demain, ça devrait changer.

Voilà donc 1 an et demi que Léo est arrivé (juin 2019) et pour moi le bilan est donc positif. Il se dessine un vrai projet et une vraie logique dans ce qu'il entreprend. Quant aux partants, on voit bien qu'ils ne souhaitaient pas s'inscrire dans le cadre proposé et certains ont révélé leur petitesse comme personne (Thiago et Meunier en particulier). Pas de regret de ne pas poursuivre avec eux.

J'attends donc la suite.

beltramaxi

26/01/2021 à 12h44

D'un côté je suis content pour Tuchel, de l'autre je me dis que, lui qui voulait "juste entraîner" (cf son interview "polémique" pré licenciement), ce ne sera pas forcément plus simple là-bas.

Gilles et jeune

26/01/2021 à 12h56

Au début, je ne comprenais pas trop ce que pouvait reprocher Léo à Tuchel. Les journalistes, un peu basique, nous vendent constamment une vision du foot très farwest, très égo contre égo, tel directeur sportif qui veut la peau de tel autre, etc. du genre : "Léo a eu la tête de Tuchel car il ne l'avait pas choisi".

Est-ce là une vision propre au foot pro français ? Est-ce une déformation des journalistes (storytelling, absence de culture socio ?)
Pour ceux qui écoutent Molina, on peut se demander.
Radeck, tu as un point de vue ?

En tous les cas, j'ai apprécié, je me rends compte, dans la dernière interview de Léonardo, qu'il remette chacun à sa place dans l'institution. Ce qui donne une vision plus tranquille, passifiée, ordonnée des relations : dépersonnalisée.

Ainsi, pour Tuchel, "vouloir juste entrainer", avec son groupe, son terrain et son montage vidéo, c'est un peu faire abstraction du fait que les clubs de foot sont d'abord une entreprise avec des objectifs, une division du travail, et des nécessités de coordination et de coopération qui ne tournent pas uniquement autour de l'entraineur.
Est-il naïf / autiste à ce point ?
A-t-il trouvé un club trop dans l'anomie pour s'y mouvoir autrement ?
Il n'avait sans doute pas le profil d'entraineur pour remettre à l'endroit la maison.
Cela semble être plus cas de Pochet'

Bon courage à lui pour la suite.
J'espère que Chelsea est mieux structuré que le PSG qu'il a récupéré. Je suis par contre persuadé que Léonardo a pris une bonne décision, qui ne peut se résumer à



Rétrospectivement,

Radek Bejbl

26/01/2021 à 13h25

Alors oui j'ai un point de vue, mais il va à l'encontre de tout ce que tu peux dire de positif sur Leonardo donc j'ai évité de répondre parce qu'on arriverait vite sur le scénario habituel ("ça se base sur quoi" "j'ai des infos" "machin le tocard dit n'importe quoi et utilise la même défense"). Pour te répondre de manière générale, le football est un quasiment uniquement un monde d'egos. De ce que je maîtrise en tout cas, en France et en Belgique donc, mais je ne vois pas pourquoi ça serait différent ailleurs vu ce qui filtre. Il y a évidemment du storytelling mais parce que tous ceux qui écrivent sur le sujet auront l'une des parties pour leur souffler à l'oreille (dans ces cas-là tu es souvent mieux informé en étant une personne extérieure parce qu'on n'a rien à gagner à te filer des infos). Mais c'est du storytelling orienté, pas inventé, au contraire même parce que si tout sortait la justice serait surchargée.

Le fait de vouloir dégager un coach parce qu'on ne l'a pas nommé, ça arrive partout. Tout comme ne pas recruter parce que la suggestion vient de la mauvaise personne. Pour te donner un exemple très précis, l'attaché de presse (qui est juste censé gérer des demandes d'interviews et d'autres trucs a priori sans importance énorme) a changé en même temps que les deux dernières directions au LOSC. Club qui est d'ailleurs symbolique de ton dernier point puisque Galtier refusait catégoriquement de faire autre chose que du coaching et va aujourd'hui se retrouver intégré aux réflexions transferts. Sur ce point il n'y a pas de vérité parce que tout est question de dosage dans la discussion avec le coach (malheureusement avoir le même agent que lui est un critère à de nombreux endroits), mais sur tout le reste une organisation est plus performante quand chacun reste à sa place. Donc que l'entraîneur entraîne.

Pour apporter une précision à mon premier point tant que j'y pense, c'est pas uniquement par autoritarisme qu'on veut placer ses pions. Tout le monde parle dans ce milieu et tout le monde le sait, dans des proportions grotesques (l'agent du petit jeune intégré au groupe pro, le gars qui lave les maillots, le type de la sécurité, tous ces gens qui gravitent ont des milliers d'infos confidentielles). Avoir des gens de confiance à plusieurs niveaux limite les fuites vers l'extérieur et te permet d'être au courant de ce qui se passe.

Gilles et jeune

26/01/2021 à 14h32

Hello Radek

Merci du retour. Je m'autorise à te questionner, tu réponds si tu veux. (je pense que certains sujets sont HS ici)

Dans des boites aux fonctionnements très stratégiques, comme cela semble être le cas du foot, il est possible de dégager une "tendance" au travers de la démultiplication des points de vue. Si l'on part du principe que chacun s'exprime au titre de ce qu'il poursuit comme intérêt et où il se situe dans le jeu d'acteurs, alors aucun discours ne peut être pris comme reflétant LA vérité. Chacun traduit une représentation limitée de la situation et est pris dans les jeux d'acteurs (son discours est donc lui-même, bien souvent, à viser de manipulation).
Ce sont des boites qui génèrent un fort sentiment paranoïaque, des fonctionnements par clans et s'en préserver est pas évident.

Du coup, en tant que journaliste, vous êtes confrontés à ça ? Vous faites comment (toi, tes collègues) avec : vous adoptez un point de vue (selon quels intérêts ?), vous ne relayez pas (tout pourri), vous investiguez ?

Pourquoi, hormis quelques journalistes à ma connaissance (Romain Molina ?), il y a très peu d'investigations sur les problèmes judiciarisables du sport ? Ou d'enquête sur les fonctionnements (comme tu le dis : tout le monde parle, comment s'en prémunir, ce que ça génère comme relations de travail, le métier de DS, etc.)

Et les salariés de ces entreprises de foot, ils défendent leurs intérêts de salariés ? Ou tout est surdominé par le business système ? Y'a des syndicats ? Des CSE ?

Pour en revenir à Léonardo, les 4 points que j'évoque (grille salariale, politique de recrutement, etc.) te paraissent du pur storytelling ?

Sur le changement de coach et le fonctionnement du milieu. Est-il possible de distinguer ce qui relève de stratégies purement soutenus par des intérêts individuels (placer les copains, obtenir de la réciprocité dans des stratégies de captation de l'argent, dégager ceux qui te feraient de l'ombre), de stratégies orientés vers la possibilité de fonctionner à titre individuel à son poste (éviter les fuites, dégager les oppositions), à des stratégies sous-tendues par un projet plus large ?
Si j'applique ces 3 registres à des personnes connues :
- Henrique (DS du PSG) me semblait très préoccupé par les points 1 et 2, et très peu par le point 3.
- Idem pour Tuchel.
- Pour Léonardo, je fais l'hypothèse qu'il tient le 3ième registre. Je n'écarte pas les 2 premiers.
- Un Bielsa paraît incarner une volonté (autistique ou personne pure ?) de se situer sur le 3ième registre ?

A ce propos, y'a-t-il des livres ou recherches portants sur la sociologie et le fonctionnement des clubs ?

Comme je dis, c'est sans doute HS. Mais le PSG (et le foot pro) est un vrai laboratoire des formes les plus poussées du tout business.

Radek Bejbl

26/01/2021 à 15h56

C'est un peu HS mais je préfère ça au fait de te laisser sans réponse – même si j'ai pas forcément le temps d'approfondir énormément. Pour ce qui est de mon cas, je n'ai clairement pas ni la volonté ni la capacité d'être un bon enquêteur donc je me focalise sur un traitement où j'apporte une plus-value. La seule fois où j'ai vraiment été confronté à ça c'était sous Bielsa à Lille et c'était un enfer puisqu'il n'y avait qu'un seul camp qui communiquait (et pas à moi directement) donc au max je me contentais de soulever les contradictions tout en sachant un camp borderline. Concrètement, Campos avait noyauté le club pour faire en sorte que son discours soit recraché peu importe la personne interrogée, et la seule réponse de Bielsa était de répondre terrain, d'agresser les gens qui suivaient aveuglément la version Campos, d'éloigner les taupes identifiées et de partir au bras de fer en interne. Soit la réaction la moins politique qui soit et qu'aucun autre coach ne peut se permettre. A minima, ils ont un membre du staff qui va sympathiser avec la presse et filer un peu de biscuit en guise de main tendue.

Le fonctionnement des journalistes qui suivent un club est vraiment au cas par cas, certains restent loin de tout ça, d'autres prennent ce qu'on leur donne et recrachent par flemme de faire plus, et il y a aussi ceux qui sont manipulés sans le savoir ou agissent en service commandé contre avantage. Encore une fois, ça me semble hyper compliqué d'avoir un avis totalement objectif quand tu es identifié comme relais médiatique influent parce que tu es une cible à corrompre.

Ensuite, c'est très compliqué d'enquêter parce que tu es face à des gens hyper puissants. Certaines histoires sexuelles ultra glauques ou de détournement d'argent sont connues mais impossibles à étayer suffisamment pour être imprimées. Y a des histoires de sauvetages de clubs ou de matches truqués qui remontent au niveau du gouvernement ou du chef de l'Etat, faut du courage pour aller contre ça. Sachant que, sans même aller sur des grosses affaires, les clubs n'ont pas le cuir épais et le soutien de nombreux fans qui, dans le doute, vont croire l'entité qu'ils supportent plutôt que la presse. Des d'interdiction pour certains médias d'accéder aux conférences de presse sont régulièrement pratiquées parce qu'on n'a pas aimé un article (y en a d'ailleurs une en cours dans un club dont le président mégalo avait fait tomber l'ordinateur d'un journaliste), tu reçois vite des menaces de mort de fans quand tu écris un truc négatif et, si tu es un salarié mécontent, on trouve toujours un moyen de t'envoyer en burnout ou de te licencier pour faute grave.

Tout ça pour dire que ceux qui ne veulent pas prendre le parti du plus puissant mettent le doigt dans un sacré engrenage. Donc, par définition, c'est difficile d'avoir du recul sur les décideurs sauf à ce qu'ils fassent n'importe quoi de façon trop évidente. Ma seule stratégie quand je ne connais pas est de détecter les agendas, généralement tu comprends vite qui écrit toujours dans le sens de X ou Y (d'où le fait que je ne lise rien de deux des suiveurs de L'Equipe sur le PSG). Le point 3 sera longuement évoqué dans un prochain livre donc pas résumable ici, mais concrètement le problème c'est les freins internes. Des clubs où tu trouveras des interlocuteurs avec une vision, je peux t'en citer plein, et pourtant tu ne la verras jamais matérialisée. Le Barça a un lab R&D fou mais fait la plupart de ses deals pour l'argent. C'est un peu partout pareil, le curseur varie juste selon l'envie de faire 90% business et 10% sportif ou l'inverse.

la menace Chantôme

26/01/2021 à 18h00

J'aime beaucoup ressentir sur PEM le même genre d'illumination que sur le fil Aimons la science.

Gilles et jeune

26/01/2021 à 18h23

Radek
L'échange m'amènerait à te poser d'autres questions, ou à partager d'autres considérations, mais elles n'ont pas lieue ici. Intéressant en tous cas. Merci de ce partage.

Tu en dirais plus sur le livre ? (objet, date de sortie ?) Ça rend curieux

Par contre, je note que tu n'as pas répondu sur Leo (smile). Si tu as du temps prochainement, je suis preneur de ton avis.
J'ai déjà entendu Romain Molina le qualifier de magouilleur (ou un truc comme ça).
D'ailleurs écouter Molina éclaire particulièrement je trouve sur le fonctionnement de ce milieu.
Pour ma part j'essaie encore d'y voir un peu qqche à sauver.

 

Tricky

26/01/2021 à 18h38

Radek Bejbl
aujourd'hui à 15h56
Le point 3 sera longuement évoqué dans un prochain livre
------------
Qui, quoi, où et surtout, surtout quand ?