Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

RT @DBC_LOSC: A écouter : "Les joueurs de l'équipe de France de football" dans La Marche de l'Histoire sur @franceinter Invité : @FDaRocha…

La Revue de stress, menu best of. https://t.co/hhrtRxszp0 https://t.co/X5N3jWMVRp

RT @Horsjeu: Dernier rappel avant le prochain. Ce soir 20h, sur https://t.co/gYloXNKeRm, Radio Horsjeu #06 en présence de @jeromelatta Soy…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

Kamil Gros beef cuit

"Près de 800 kg de viande avariée polonaise découverts dans neuf entreprises en France." (lemonde.fr)

Henrique : arrhes, sinon rien

"Les mauvais comptes de Henrique." (lequipe.fr)

Et mer...

"Le mercato inachevé du PSG." (lemonde.fr)

Marquer son époque (une fois sur dix)

"Jean-Michel Aulas rêve d'Olivier Giroud" (lequipe.fr)

Carence Seedorf

"Lille pense à Leroy Fer (Swansea)." (lequipe.fr)

FC Valens

“Bamba : ‘Certains ont peur de prendre l'avion’.” (lequipe.fr)

Coachonervos

"Le préparateur physique de l'Atlético de Madrid arrêté pour violences." (lequipe.fr)

C'est dans la mouise qu'est un club

"En Espagne, un club de foot interdit de jouer à cause de ses dettes." (libé.fr)

Le Coupet est tombé

"PSG: ‘Ce serait trois à quatre mois d'arrêt’." (lequipe.fr)

Bouchers du Rhône

"Enfin une blessure qui fait sourire à Lyon." (foot01.com)

Le forum

Etoiles et toiles

aujourd'hui à 21h49 - Moravcik dans les prés : Le dernier David Robert Mitchell (je ne me souviens plus du titre). J'ai tenu une heure. >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 21h46 - Breizhilien : C'est communément admis (et somme toute logique) mais rien d'officiel sauf erreur.Et rien ne... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 21h46 - Tricky : Ah désolé. Prends l’article des Cahiers sur James Milner il y a onze ans qui fait un jeu de mot... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 21h43 - Christ en Gourcuff : Pourquoi faire simple... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 21h33 - rockitrOM : [PoS. Rome. Italie (oui oui)]The Blues Against Youth - You said I praise the... >>


Les CdF : cahiers de doléances

aujourd'hui à 21h27 - SocRaïtes : Nous, on a eu un lapin appelé Savora, la proposition fut adoptée à l'unanimité familiale. >>


Le Peuple de Malherbe

aujourd'hui à 21h13 - Yul rit cramé : C'est quand même assez fou de revivre cette scène de Courbis qui vient pour aider, si peu de... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

aujourd'hui à 21h13 - FPZ : Les Dijonnais, impuissants en 1ere mi-temps, nous ont bien embêtés en 2ème. Plutôt joueurs, ... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 21h05 - Milan de solitude : RavioL'entrechat à DD"Tutu passe professionnel" (lequipe.fr) >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 21h02 - Lucho Gonzealaise : Juste un petit post pour montrer à quel point tout peut aller très vite en NBA et comment on peut... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 20h53 - le Bleu : Dubois est bien titulaire ce soir, avec Marçal à gauche. >>


Les enfants de la bulle

aujourd'hui à 20h40 - liquido : Julowaujourd'hui à 18h09(et puis bon, si un de ces Messieurs daigne répondre sur Drnaso... vous... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 20h33 - Frank Wolff : Gagné quoi? Le prix Pulitzer? >>


LA GAZETTE : Les gestes / Les antigestes

aujourd'hui à 19h33 - le Bleu : Geste :La Nabil Fékir de Téji Savanier.Ca commence bien. >>


Manette football club

aujourd'hui à 19h07 - le Bleu : Si vous êtes nostalgiques de la série C&C/Alerte Rouge, j'ai un petit quelque chose pour vous... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

aujourd'hui à 18h53 - J'ai remis tout l'allant : Arse anal >>


En Vert et contre tout

aujourd'hui à 18h33 - Sens de la dérision : Danishos Dynamitosaujourd'hui à 14h14Oui, avec les travaux, vieux mieux ----"Vieux mieux". Voilà... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 18h30 - funkoverload : Oui oui d'accord, mais enfin, ce qui me préoccupe moi, c'est que mallardo donne son coeur à... >>


Le joueur préféré

De Andreï Arshavin à Zinedine Zidane, ce fil est là pour que vous puissiez rendre hommage au joueur qui tient la place centrale de votre Panthéon footballistique.

Redalert

14/02/2018 à 19h42

Reynald Pédros

et alors

14/02/2018 à 20h02

Dans un autre registre mental, Antonio Cassano.

Tonton Danijel

14/02/2018 à 20h07

Côté gardien, je mettrais bien David Seaman.

Capable de tout arrêter un jour, des pires bévues un autre. Le but de Nayim semble avoir été le "tournant" dans sa carrière: https://tinyurl.com/y7vf363m

Lucho Gonzealaise

14/02/2018 à 20h26

Il aura réussi à se blesser pour louper le dernier match de poule de l'Euro 2000, malheureusement son Remplaçant Martyn fera aussi une belle boulette. Et son dernier match international, ce serait pas contre le Bresil en 2002 et le coup-franc direct de Ronaldinho ? Komunsybol

Freddy

14/02/2018 à 20h32

Higuain les soirs de finale...

Redalert

14/02/2018 à 22h44

Roberto Baggio en squadra azzura.

Charterhouse11

14/02/2018 à 22h56

Le mec qui prend l'Italie sur ses épaules en 1994 et qui l'emmène en finale ? Uhm.

Jean Luc Etourdi

14/02/2018 à 23h27

Le monégasque Marcel Dib en finale de Coupe de France 1989 contre Marseille.

Cet homme est le héros improbable d'une rencontre historique à bien des égards : consécration de l'OM au sommet du football français, en même temps que Papin qui inscrit ce soir-là un triplé rare à ce stade de la compétition, mais surtout une rencontre inhabituellement prolifique et convulsive (4-3 pour l'OM au final).

Marcel Dib, teint bistre et longue chevelure huileuse, n'est alors qu'un milieu défensif besogneux de 29 ans comme le foot français en produisait en quantité industrielle à l'époque. Rien ne le distingue vraiment de ses homologues, sauf peut-être sa pugnacité qui lui permet de gratter une poignée de sélections internationales à une époque où les Bleus sont aux abois et où leur sursaut n'est envisagé que par la rigueur et la surenchère athlétique ("ouin ouin on a ptêt' bien joué à Séville mais ce sont les allemands qui ont gagné donc ils ont eu raison, et puis les italiens cartonnent en Coupe d'Europe avec leur catenaccio, et avant eux les anglais avec leur physique, etc").

A la demie-heure de jeu, l'OM mène par 2-0 et les monégasques sont désemparés. Le seul à ne pas avoir tout à fait renoncé c'est Dib, pourtant natif de Marseille, qui se projette à l'avant de manière incessante. Son effort est d'abord brouillon, mais la Grâce bénit son pied droit à la 31è minute si bien qu'il décoche un extérieur du droit en lucarne - aptitude que nul ne lui aurait prêté, pas même son entraîneur Arsène Wenger qui le fréquente pourtant au quotidien.

L'OM reste néanmoins supérieur et ses attaquants sont plus tranchants. Papin rajoute un but à la reprise, manque un pénalty peu de temps après, Sauzée tire sur le poteau et Allofs inscrit un quatrième but. Le score est de 4-1 à l'approche du dernier quart d'heure et l'on croit que Marseille va infliger une avoine à son adversaire.

Mais ce bon vieux Marcel n'abdique pas. Suite à une contre-attaque, il est à nouveau excentré aux vingt mètre devant Huard, le portier de l'OM, qu'il lobe avec une subtilité désarmante. Marcel ne touche plus terre et se multiplie, ratissant tous les ballons au milieu et prêtant main forte à ses avants. A la 88è minute, il est fauché dans les six mètres adverses et obtient un penalty que transforme Amoros.

Certes, le score restera bloqué à 4-3 en faveur de l'OM, nous n'aurons pas assisté à une espèce de Remuntuddu (j'ignore comment on dit en dialecte local), mais par son tonus, son opiniâtreté, par l'élégance et la fluidité qu'il avait sans doute empruntés à son équipier Glenn Hoddle ce soir-là, par sa joie toute en dignité et en retenue après chaque but inscrit, Marcel Dib est devenu mon héros. J'étais alors en CM1. Les jours qui ont suivi, plusieurs gamins se sont pris pour des milieux défensifs lors des matches de foot de récré, certains ont même émis le souhait de se laisser pousser les cheveux...

Mix Diskerud

14/02/2018 à 23h43

Du côté de l'Espagne il y a eu quelques joueurs au mental friable ces dernières années, malgré la litanie de titres remportés. Par exemple Fernando Torres et Cesc Fabregas. Mais la palme revient sûrement à Jesus Navas qui est passé à côté d'une belle carrière à cause de sa fragilité mentale, tout comme Bojan Krkic.

En France actuellement, on pourrait citer Griezmann. Je pense à ses deux finales consécutives contre le Real et le Portugal, et à sa difficulté à retrouver son top niveau depuis plusieurs mois.

leo

14/02/2018 à 23h48

Redalert
aujourd'hui à 19h42
aujourd'hui à 22h44

Rater un tir au but, ça ne veut pas dire avoir le mental friable.

Bebeto, tireur habituel qui se cache au moment de tirer le pénalty qui pourrait donner sa première Liga au Depor face à Valence, ça, ça pose problème, beaucoup plus que le raté de Djukic derrière.

 

Nicordio

14/02/2018 à 23h50

La même chose avec Ribéry et Zubar lors de la finale om-sochaux