Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Bréviaire

aujourd'hui à 13h48 - Pascal Amateur : En tout cas, s'ils ont les aiguilles, Neymar va pouvoir se remettre à tricoter. >>


Santiago Bernabeu

aujourd'hui à 13h47 - En voiture Simeone : A voir... Peut être aussi que l'exigence du club va l'obliger à être plus régulier justement >>


Foot et politique

aujourd'hui à 13h44 - Madar Kvador : Hollande a aussi été très surpris de pouvoir sortir une aussi longue tirade. Il s'attendait à... >>


Aimons la Science

aujourd'hui à 13h42 - dugamaniac : Votre mère vous a jamais dit: "mets ton bonnet sinon tu vas attraper une pneumonie"Ben pareil là. >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 13h35 - El Mata Mord : cocobeloeilaujourd'hui à 13h14Oui c'est ça: obligé d'aimer Paris puisqu'il ne reste plus... >>


Paris est magique

aujourd'hui à 13h29 - El Mata Mord : Ou changer les 10 joueurs de champs si tu veux remettre la même équipe qu'hier contre Basaksehir... >>


Le fil éclectique

aujourd'hui à 13h08 - Dan Lédan : Vue l usine a gaz W10 et le nombre de process lançés 8 Go c est le minimum (et un SSD aide... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 13h02 - cocobeloeil : Oui. C'est étrange.L'équipe des Gigis demande tellement de don de soi, de tact, de talent, de... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 12h58 - Özil paradisiaque : Génial Nicordio !Ça fait plaisir de lire tout ça en parallèle de TT justement (très fan aussi) >>


La Ligue des champions

aujourd'hui à 10h21 - Moravcik dans les prés : Ah oui. En mieux, d'ailleurs. >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 09h30 - Delamontagne est Belle : Fpz> en deuxième, on a plus eu le ballon mais d'occasions, sans plus.Oui, il y a une petite faute... >>


Marinette et ses copines

aujourd'hui à 03h26 - Toto le Zéro : Pour revenir rapidement sur le 12-0, le but de Emeline Laurent du 9-0 est Matuidesque au possible... >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 00h35 - Run : Le premier impératif, au-dessus de n'importe quel autre, pour un pompier sur incendie d'une... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

02/12/2020 à 23h51 - arnaldo01 : Il faudra faire attention à Di Maria samedi, il risque de passer ses nerfs sur les... >>


Stades ultimes

02/12/2020 à 23h16 - Mevatlav Ekraspeck : Hop, je pose ça ici :https://tinyurl.com/yx9nroar >>


Changer l'arbitrage

02/12/2020 à 21h59 - Tonton Danijel : Pas vu passé ici, mais si nos arbitres sont nuls, nos arbitres sont excellentes. Premier match de... >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

02/12/2020 à 21h26 - Delio Onnisoitquimalypense : Hé ManU rentre chez toi, y'a des larmes plein ta bière. >>


Aux Niçois qui manigancent

02/12/2020 à 20h33 - L'amour Durix : (En vrai, je vais quand même acheter quelques tickets. Par contre j'ai fait une faute : c'est... >>


Manette football club

Botter le cul des dieux de l'Olympe à coups de glaive ? Trop facile. Repousser une invasion extraterrestre à la sulfateuse ? Sans problème. Vaincre Barcelone en finale de champion's league aux commandes du Stade Brestois 29 ? Pfff, du gâteau. Vous êtes chez vous, enfoncé dans votre fauteuil. Les doigts virevoltant sur les sticks ou dansant sur votre souris. Invectivant votre écran, la mâchoire serrée, sous l'oeil inquiet de vos proches. Les fesses ruisselant de sueur dans votre jogging. Deux yeux rouges brillant au milieu d'un visage blafard. Et assurément, ce fil est fait pour vous. Sans oublier, pour ceux qui en ont marre des plaisirs solitaires, cette excroissance créée par des forumeurs des cahiers pour organiser des événements entre gens de bonne compagnie et dédiée principalement aux jeux de futchebol : ici

Jean-Huileux de Gluten

16/10/2020 à 21h37

Il a fait d'autres choses que Papers, Please et Obra Dinh ? Parce que j'ai adoré les deux, mais ça reste deux expériences comparables. Un gameplay très simple mais une excellente immersion parce que l'univers développé est super chouette et la répétition des tâches très largement compensée par l'évolution gratifiante du scénario et les conséquences des choix.

Jean-Huileux de Gluten

16/10/2020 à 21h38

Et s'il en fait un troisième, je fonce.

Jah fête et aime dorer Anne

16/10/2020 à 21h54

Jean-Huileux de Gluten
aujourd'hui à 21h37
Il a fait d'autres choses que Papers, Please et Obra Dinh ? Parce que j'ai adoré les deux, mais ça reste deux expériences comparables. Un gameplay très simple mais une excellente immersion parce que l'univers développé est super chouette et la répétition des tâches très largement compensée par l'évolution gratifiante du scénario et les conséquences des choix.
_________________

Avant, il travaillait chez Naughty Dog, puis a fait pas mal de petits jeux expérimentaux (mais petits, hein). Papers Please est le premier "gros" jeu sorti par lui.

Sur ton commentaire, s'il s'applique à Obra Dinn, je trouve que non concernant Papers Please.
D'un point de vue game design, déjà, c'est exceptionnel : les contrôles font vraiment partie de la narration du jeu, notamment dans leurs apparentes répétitions (bureau minuscule où on ne peut pas travailler correctement qui au final renforce une tendance à accomplir un travail dégueulasse dénué d'empathie -> ou comment même dans l'horreur on s'organise peur être efficient, Himmler serait fier).
Et la réflexion amenée par Papers please est intéressante, au-delà d'une simple aventure distrayante.
J'ai trouvé Papers Please vraiment parfait car tout apporte de l'eau au moulin du jeu, alors qu'Obra Dinn, pas forcément.

Danishos Dynamitos

16/10/2020 à 22h32

C’est vrai pour Papers Please, le jeu est narratif dans son gameplay, c’est une chose rare et précieuse.
Mais l’aspect rébarbatif de la tâche, bien qu’indispensable m’a un peu fait risquer à force.

Obra Dinn ne vaut pas que par son concept: son esthétique, sa musique. Son ambiance sont tout autant phénoménaux. Mais sa logique a rendu l’expérience ludique incroyable à mon sens. Je pense que ce jeu cochait tout simplement tous mes critères. Un jeu « âme sœur » en quelque sorte, comme ont pu l’être Life is Strange ou Edith Finch à moindre mesure.

Jean-Huileux de Gluten

16/10/2020 à 22h40

Je dois me méprendre sur le terme gameplay. Je suis d'accord avec ce que vous dites.

Danishos Dynamitos

19/10/2020 à 14h02

Je viens de finir "Life is Strange 2", qui avait été mieux noté dans l'ensemble que le 1, mon gros coup de cœur de l'année 2018.

Bon, sans détour, j'achète pas. Je ne comprends pas vraiment cet avis globalement unanime que le 2 est mieux alors qu'il n'améliore pas grand chose voire régresse dans plusieurs domaines.


En mieux: il est plus beau et il y a une plus grande variété de décors et d'endroits. On peut aussi arguer qu'il traite de sujets d'actualité mais je ne sais pas si c'est quelque chose de mieux.

En moins bien: c'est un jeu purement narratif désormais qui a oublié jusqu'à avoir un gameplay. Là où le 1er avait cette splendide idée du rewind temporel, LiS 2 n'a rien à proposer de plus que de l'observation et quelques (très) rares QTE.
Ce n'est pas forcement mal mais ca reste une régression car plus rien ne distingue le gameplay de ce jeu avec celui d'un simple Walking Simulator.


Reste l'histoire bien sûr, le cœur du jeu.
Alors si je devais les comparer, je dirais que la première m'a touché profondément tandis que la seconde ne m'a touché... qu'à son épilogue.
Comprenons-nous bien, l'aventure des frères Diaz, jetés sur les routes par un coup du sort est assez prenante et surtout les relations entre Sean, le protagoniste et son petit frère Daniel, savamment représenté en petit garçon de 9 ans, influençable et déraisonnable.
Mais on peine à distinguer vraiment en quoi nos actions influencent le garçon, même si on sait que l'exemple qu'on donne a des répercussions sur son comportement, on ignore vraiment comment et à quel point. Du coup, on subit un peu ses décisions.
De même, certains épisodes sont assez mal écrits (je pense au chapitre 4, très beau graphiquement mais très pauvre narrativement). C'est sans doute dû au caractère road-trip de cette histoire et donc au fait qu'on croise une grande galerie de personnages auxquels on a pas le temps de s'attacher, si ce n'est les frangins et le petit Chris/Captain Spirit, qu'on peut jouer dans un épisode à part.
Seul le chapitre 5 sort vraiment du lot avec ses idées de gameplay mais de façon bien trop courte pour qu'on ressente une amélioration globale.

Je passe sur l'aspect "quels que soient vos choix, le cœur de l'aventure reste le même", c'est propre à la licence.

En bref, un épisode très différent du premier. Plus calme, plus mélancolique aussi mais moins ludique.
Il m'aura moins marqué et je l'oublierai sans doute avec le temps. Ca n'en fait pas un mauvais jeu pour autant. Du niveau de "Before the Storm" pour les connaisseurs de la licence. Pas un grand jeu comme son prédécesseur en tous cas.

I want my Mionnet back

19/10/2020 à 14h42

Enorme fan du premier, je te rejoins sur ton analyse. J'ai bien aimé LIS 2, mais rien de comparable avec le premier je dirais qu'il est peut-être plus soigné, mais qu'il a moins d'âme, pas aidé en effet par l'absence du rewind qui est LE truc qui fait tout le jeu.

L'épisode 3 est à mon sens le meilleur et de loin parce qu'on reste dans le même cadre avec des personnages secondaires avec lesquels on peut interagir et que l'on peut apprendre à connaître.

I want my Mionnet back

19/10/2020 à 14h50

Tell me Why a un peu le même souci d'ailleurs, très bon, mais tu as vite l'impression de ne finalement pas gérer grand chose et de suivre une histoire intéressante mais sans vraiment l'influencer. Quant à l'aspect enquête, il est moins bien rendu que dans le premier Life is Strange je trouve parce que les personnages ont déjà pas mal d'éléments en main mais mettent du temps à comprendre ce qui rend difficile l'immersion.

forezjohn

19/10/2020 à 20h08

L'histoire sur des rails, c'est le cas de tous les jeux narratifs, voire de tous les jeux.
Je ne vois que les RPG ou les dernières prod quantic dreams qui arrivent à créer une illusion suffisamment satisfaisante de diversité autour de l'histoire pour qu'on n'ait pas l'impression d'être sûr des rails.

Non sans reconnaitre que j'ai préféré le 1, j'ai envie de défendre LiS 2 parce que c'est un jeu que je trouve réellement ambitieux.
Ils sont d'abord fait le choix difficile de faire incarner des vagabonds ce qui implique
1/des marginaux
2/des personnes en voyage perpétuel.
Ca se ressent sur l'implication qu'a le joueur qui recommence l'histoire à chaque épisode sans réel repaire. Dontnod a essayé de faire le lien à l'aide du carnet de route mais personne ou presque n'a fait l'effort de le lire(moi inclus), ils auraient sans doute mieux fait de mettre en scène le passage entre 2 épisodes au début de chaque nouveau chapitre que nous proposer ce résumé bof. Après est-ce vraiment un échec de provoquer ce sentiment de désorientation?

Je trouve cependant qu'il y a un vrai tour de force à nous faire incarner des marginaux, c'est du jamais vu dans le jeu video de subir le racisme ordinaire, se demander si le vol pour avoir à manger et de quoi se tenir au chaud n'est une option morale valable ou flipper pour sa vie quand quelqu'un d'ordinaire vous prend en stop. Sans compter les questions d'orientation sexuelle, le fanatisme religieux ou le choix d'une mère d'abandonner ses enfants.

Danishos Dynamitos

19/10/2020 à 21h15

Perso, je fais partie des rares à avoir lu le carnet de Max en entier dans le 1. Alors le carnet de route de Sean dans le 2, pardon mais ca ne m'a pas pris bien longtemps.

Le truc, c'est qu'on ne reproche pas les critères que tu défends, on reproche surtout le reste.

Life is Strange 1 était un jeu narratif mais pas un walking simulator. Là on touche au Walking Simulator pur. Et dans ce genre là, il faut avoir des arguments très solides pour ne pas ennuyer le joueur.
Life is Strange 2 en a mais pas assez pour me convaincre comme avait pu le faire un "Edith Finch".

L'histoire sur des rails ce n'est pas un souci en soi (comme je dis, c'est le propre de la licence) mais on ne voit finalement qu'à la fin de chaque chapitre le résultat de nos choix (et surtout à la fin du dernier épisode). Ca fait pas bézef question implication je trouve.

Quant à l'histoire, rien à redire. Les choix que tu évoques sont assumés. J'ai préféré celle du 1 mais je respecte le parti-pris du 2e opus, avec les défauts que j'évoque et que tu concèdes.

Un mot sur la musique, très aérienne, très instrumentale, très entêtante, très désespérée aussi j'ai trouvé. Bref, très réussie.

 

I want my Mionnet back

19/10/2020 à 21h47

Le 2 est très bien John et je fais partie des fous furieux qui ont lu chaque petit dialogue du script du 1 comme du 2 comme de Before the Storm pour ne pas louper les quelques trucs qu'éventuellement j'aurais oublié (le téléphone sur les phases de rêve !) ça m'a d'ailleurs valu des problèmes dans Tell Me Why (sans trop spoil, on obtient très vite un livre qu'on est censé utiliser au fur et à mesure de l'histoire sauf qu'on a la possibilité de tout lire d'un coup, je vous laisse deviner ce que j'ai fait et ce que ça a donné sur le mystère du jeu...).

Je trouve que le sentiment global moins enthousiaste envers LiS2 que LiS s'explique par deux facteurs : 1 - le choix d'incarner des vagabonds qui ne tissent que très peu de liens au fur et à mesure, ce qui donne des personnages secondaires auxquels on va moins s'attacher ou alors qu'on va être frustrés de ne pas revoir. 2 - l'absence du pouvoir de Max qui change absolument tout parce qu'on va avoir les conséquences directes de ses actions tout en ayant la possibilité de parier sur les conséquences futures pour faire nos choix et, soyons honnêtes aussi, qui permet à ceux qui adorent le jeu de tout tester.

Je te rejoins sur le côté intéressant du jeu sur les choix de survie et de moralité qui étaient très intéressants et qui font que j'ai globalement aimé le jeu. Par contre le côté romance pâtit trèèèès fortement de la comparaison !