Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Sur le fil

Il y a quelques années, c’était @Zonemixte qui s’était fait pomper son nom sans complexe. Maintenant @Horsjeu… Fait… https://t.co/lqNYYb9xdW

RT @LucarneOpposee: Le sixième #magazine de la famille LO. Voyage sur tous nos continents, dossier spécial "aux origines", 100 pages d'hist…

Les Cahiers sur Twitter

Les brèves

De Nuremberg à Pôle Emploi

"Nuremberg vire son entraîneur." (lequipe.fr)

Faut pas des Koné

"Boxing Day en L1, Koné dit non." (maxifoot.fr)

Abstinence

"Fuchs absent trois mois." (lequipe.fr)

Doc Gynéco en public

"Les oreilles écartées par ses gants noirs, Mario Balotelli a ouvert ses écoutilles face aux tribunes de Gaston-Gérard." (lequipe.fr)

Flammengo

"Brésil : incendie meurtrier au centre de formation de football de Flamengo." (rfi.fr)

L'homme au ballon d'or

"Mpabbé, le grand bond." (lequipe.fr)
La Coupe du monde ne suffit pas.

Andreas Dirlo

"PSG : contacté pour être directeur du football, Wenger va rapidement se décider." (lefigaro.fr)

Eric Maxim goûte au shopping

“Le foot masculin ça paie, le foot féminin ça coûte.” (lequipe.fr)

Praud-actif

"PSG : Pascal Praud défonce Paris et Neymar pour le même prix !" (footradio.com)

La menace Chantôme

"Garcia lâche une menace énigmatique." (foot01.com)

Le forum

Dans le haut du panier

aujourd'hui à 03h15 - Radek Bejbl : Je n'étais pas attentif à ce moment-là (je regardais le match uniquement pour mon beau Jokic),... >>


Feuilles de match et feuilles de maîtres

aujourd'hui à 01h02 - Jeune Mavuba Vaincu : Merci pour cet exposé, ne connaissant Markowicz que de réputation et ne parlant pas russe, je ne... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 00h23 - Utaka Souley : Yul rit cramé18/03/2019 à 23h56[... documentaire Brexit...] Est-ce que c'est une sorte de... >>


Changer l'arbitrage

aujourd'hui à 00h11 - FPZ : "L'arbitre mais la main"Ouch, elle est magnifique celle-ci, attention les yeux... >>


La Ligue des champions

18/03/2019 à 23h49 - Yul rit cramé : Ah, visiblement, ça se précise, l'UEFA va réunir les grands clubs pour réfléchir à une ligue... >>


La L1, saison 2018/2019

18/03/2019 à 23h40 - cocobeloeil : (Je parlais des doigts, hein. Merci d'avance.) >>


Sport et santé

18/03/2019 à 23h13 - fabraf : Ou de pratiquer le triathlon. >>


Toujours Bleus

18/03/2019 à 22h49 - José-Mickaël : Avec mes six ans et demi d'âge mental, pour une fois j'ai compris aussitôt ! (Par contre, «... >>


Gerland à la détente

18/03/2019 à 22h32 - Dan Lédan : Ça tombe bien.......pour la CDF >>


Au tour du ballon ovale

18/03/2019 à 22h31 - Dan Lédan : Anthony Bouthier ..retenez ce nom c est notre Collin Murray a nous..jambes de feu et belle vista.. >>


CDF sound system

18/03/2019 à 22h22 - Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà : Pei pivo ! >>


En Vert et contre tout

18/03/2019 à 21h12 - Jankulovic Hasek : Jankulovic Hasek10/03/2019 à 20h24Et bien, on est toujours à 43 points, on a assuré le... >>


Paris est magique

18/03/2019 à 20h46 - Matu-Verratti-Vieira-Touré-Clément-Cearà : Je trouve le penalty de MBappe assez bien tiré en fait. On va me rétorquer qu'un penalty bien... >>


Bréviaire

18/03/2019 à 20h45 - De Gaulle Volant : Over and Overmars"Overmars, directeur sportif, prolongé" (lequipe.fr) >>


Et PAF, dans la lucarne !

18/03/2019 à 19h59 - forezjohn : Vous parlez vous parlez mais la deuxième partie de The OA sort dans 4 jours. >>


En rouge et noir !

18/03/2019 à 18h42 - Rock n Santa Cruz : On ne peut en effet pas nier l'implication ni la solidarité des mecs. J'aime particulièrement... >>


Café : "Au petit Marseillais"

18/03/2019 à 18h38 - ParisHilton : balashov22aujourd'hui à 13h06Moi j'aimerais bien Mourinho à l'OL, mais pas tant pour les... >>


Lost horizons

18/03/2019 à 17h42 - O Gordinho : J'apporte une précision concernant le Pass America The Beautiful. Lorsque j'habitais au... >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

La petite balle jaune sur la terre battue porte d'Auteuil, sur le gazon à Wimbledon ou le decoturf un peu partout ailleurs...

Hamlet

27/01/2019 à 17h43

Non, Djoko c'est 9 fautes directes contre Nadal et 5 contre Pouille. Ca fait donc 14 sur deux matchs, c'est extraordinaire.

Sur le fond, on est revenu à la période où Nadal n'a absolument aucune arme pour battre Djokovic. La saison sur terre s'annonce assez passionnante de ce poitn de vue.

serge le disait

27/01/2019 à 18h32

Extraordinaire c'est le mot. Quelqu'un est capable de resortir quelques stats aussi éloquentes sur le faible nombre de fautes directes ?
9 en finale...contre Nadal.
A peu près ce que je fais en 3 jeux.
Contre Bernard.

Hamlet

27/01/2019 à 19h08

J'ai la flemme de chercher, mais de mémoire, soit personne n'a fait aussi bien (sur deux matchs, si on prend comme référence demie et finale), soit éventuellement Federer à l'époque où il avait 10 ans d'avance sur la concurrence. Ou alors on remonte à Borg, genre.

impoli gone

27/01/2019 à 19h13

Le plus amusant, c'est qu'il en a fait 50 contre Medvedev et 133 jusqu'aux 1/8e d'après Eurosport.
Puis 29 sur les 3 derniers matches.
Djokill et Hyde.

Hamlet

27/01/2019 à 19h24

Autre stat intéressante, qui montre à quel point Djoko "enlève du temps" dès le premier coup de raquette sur les jeux de service de Nadal: 42% de points gagnés sur ses jeux de retour.

Nadal: 19%, soit 13/69.

Le service de Nadal ne gêne absolument pas Djoko. Du coup, il le retourne bien long dans les pieds de Nadal et ce dernier - qui a un problème d'organisation quand on le retourne bien, il est en retard, en appuis ouverts et donc sur les talons - perd d'entrée l'avantage du service et ne domine plus le point. Bien au contraire, il a perdu du temps et derrière Djoko enchaîne.

La même remarque vaut pour le lift de Nadal sur le revers de Djoko: ça ne le gêne absolument pas.

valdo

27/01/2019 à 21h11

J'ai re regardé le match et ce que tu dis sur le coup droit de Nadal (et donc le revers de djoko) est flagrant. C'est une des premières fois où je voie autant un joueur s'appuyer sur le lift de Nadal pour en remettre une couche. Impressionnant. C'était déjà une des clefs de sa défaite contre Federer mais là la sécurité et la précision du revers de Djoko lui offrent un avantage énorme.

leo

27/01/2019 à 23h43

serge le disait
aujourd'hui à 18h32

Extraordinaire c'est le mot. Quelqu'un est capable de resortir quelques stats aussi éloquentes sur le faible nombre de fautes directes ?
9 en finale...contre Nadal.
A peu près ce que je fais en 3 jeux.
Contre Bernard.
Kool
Hamlet
aujourd'hui à 19h08

J'ai la flemme de chercher, mais de mémoire, soit personne n'a fait aussi bien (sur deux matchs, si on prend comme référence demie et finale), soit éventuellement Federer à l'époque où il avait 10 ans d'avance sur la concurrence. Ou alors on remonte à Borg, genre.
---

Pour comparaison, Nadal fait 14 fautes directes quand il met 6-1 6-3 6-0 à Federer en 2008.

Federer fait 8 (!!!) fautes directes en finale de Wimbledon 2003 contre Philippoussis.

Merci tennisabstract

En voiture Simeone

28/01/2019 à 14h28

valdo
27/01/2019 à 21h11
J'ai re regardé le match et ce que tu dis sur le coup droit de Nadal (et donc le revers de djoko) est flagrant. C'est une des premières fois où je voie autant un joueur s'appuyer sur le lift de Nadal pour en remettre une couche. Impressionnant. C'était déjà une des clefs de sa défaite contre Federer mais là la sécurité et la précision du revers de Djoko lui offrent un avantage énorme.

-------

D'ailleurs je trouve que Nadal a mis du temps à réagir là-dessus et que jouer haut sur le coup droit de Djokovic aurait aussi pû être une solution.
Mais évidemment cela fait tellement de temps qu'il est habitué à pilonner le revers adverse que c'est compliqué pour lui de changer de tactique.

Jean-Huileux de Gluten

28/01/2019 à 23h44

Vivement la saison sur terre, qu'on voit si Djoko y pose les deux pieds. Vu sa supériorité, on pourrait se laisser aller à penser qu'il va au minimum faire jeu égal avec l'Espagnol, mais rien n'est moins sur.

José-Mickaël

29/01/2019 à 00h04

Je me rends compte que, depuis environ quinze ans, le tennis mondial évolue à une époque où les trois plus grands joueurs de tous les temps (selon le critère du nombre de victoires en Grand Chelem) se sont affrontés.

Comme si, au Tour de France, s'alignaient Coppi, Merckx et Hinault.

Comme si, en athlétisme, on avait eu au départ du 200 mm Tommie Smith, Michael Johnson et Usain Bolt.

En F1, des empoignades entre Fangio, Prost et Schumacher.

Un 200 m nage libre avec Mark Spitz, Ian Thorpe et Michael Phelps.

Un tournoi de judo avec Anton Geesink, David Douillet et Teddy Riner.

 

Tricky

29/01/2019 à 00h41

Un peu donc comme si Ken Rosewall, Rod Laver et Roy Emerson, 54 titres du Grand Chelem à eux trois - soit deux de plus que nos trois amis- avaient joué en même temps.