Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Stades ultimes

aujourd'hui à 22h10 - Tonton Danijel : Roberto Martinez n'est pas non plus satisfait de l'incapacité de la Belgique à pouvoir accueillir... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 22h07 - Edji : Rassure-toi, je ne m'en prends qu'à ta litanie de messages tous plus stupidement outranciers les... >>


Sport et santé

aujourd'hui à 22h00 - Moravcik dans les prés : Merci ! J'irai voir. >>


L'empire d'essence

aujourd'hui à 21h56 - Run : Et c'est peut etre pas fini. 6 pilotes sous investigation pour drs ouvert sous drapeau jaune. Dont... >>


Toujours Bleus

aujourd'hui à 21h54 - Redalert : Et puis Mandanda n'a toujours pas pris de but, c'est bien, il n'a pas trop l'habitude en ÉdF. >>


Y a pas que le foot à Auteuil !

aujourd'hui à 21h12 - la menace Chantôme : Monstrueux, ce Tsitsipas. J'aime particulièrement voir avec quel brio il arrive à faire des coups... >>


Espoirs, des bleus et des verts

aujourd'hui à 21h03 - Giresse au bout de mes rêves : Coup du chapeau parfait d'ailleurs.. Pied gauche, pied droite et une tête plongeante pour finir >>


Le fil prono

aujourd'hui à 18h28 - Easy Sider : Coty Week 11Jets@Redskins 17-13Jaguars@Colts 17-21Bills@Dolphins 21-17Cowboys@Lions... >>


Sondages idiots

aujourd'hui à 18h06 - El Mata Mord : Bernard Lama au Club Alianza LimaLaurent Blanc et Carlos Bianchi au Real Madrid >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 16h42 - Tonton Danijel : Ca me fait penser à une réplique dans "Grosse fatigue:"Non mais vous croyez que c'est facile tous... >>


CDF sound system

aujourd'hui à 15h51 - Julow : Merci Cush !Marrant, après avoir posté hier, je suis tombé par hasard sur Gardiner (avec le... >>


Merlus, Tango et Friture

aujourd'hui à 15h34 - Joswiak bat le SCO : (attention, celle qui arrive est minable) :Et Fiorese n'a jamais joué à Saint-Étienne. >>


Observatoire du journalisme sportif

aujourd'hui à 15h27 - Label Deschamps : Je ne sais pas quel est le bozo qui consulte pour l'Equipe 21 en plus de Regis Brouard et du... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 14h10 - Lucho Gonzealaise : Pour comparaison, le dernier match de Kobe, c'était 50 shoots, avec un superbe 6/21 à 3... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 14h04 - CHR$ : Et Endler revenait d'Australie où elle avait joué avec le Chili et Formiga de Chine (pour elle,... >>


Messages de service

aujourd'hui à 11h09 - dugamaniac : C'est décevant mais il ne faudra pas négliger le nombre de ceux qui ont soutenu.Après la Rédac... >>


Geste technique

aujourd'hui à 09h44 - Yul rit cramé : Neymar est aussi doué, plus efficace, et pourtant, là où l'un paraît purement élégant,... >>


L'Atelier du Diaporama

aujourd'hui à 02h51 - André Pierre Ci-Gît Gnac : La dernière fournée de lucarnes dst splendide, vraiment. >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

J'ai remis tout l'allant

19/06/2019 à 19h20

Je suis Bobla

(BiTorrent de vie donc ?)

Utaka Souley

19/06/2019 à 19h21

@Classico
aujourd'hui à 18h50
--------
Je pense comprendre ce que tu veux dire. Pour moi, l'école c'est le lieu ou on apprend, c'est à dire où il y a des gens dont le métier est de transmettre ce qu'ils savent. Le seul point que je prétends soulever ici, c'est qu'il y a une part de responsabilité des élèves dans le fait d'accepter ou non d'apprendre.

@ BoblaFlamb
aujourd'hui à 18h56
---------
Certes, apprendre à utiliser What'sApp, effectivement, les ados y arrivent (presque) seuls. Mais ça ne demande pas le même effort que lire les poèmes d'Andrée Chedid. Je ne suis pas persuadé de la pertinence de la pédagogie de Freinet, de ce que j'en ai lu et retenu, en tous cas.

@Le Meilleur est le Pires
aujourd'hui à 18h52
---------
Je suis assez d'accord avec ça.

Utaka Souley

19/06/2019 à 19h22

Mais le torrent de vie chez l'enfant, c'est à quel âge qu'il faut le laisser couler ?

BoblaFlamb

19/06/2019 à 19h24

Et apprendre à marcher c'est plus ou moins difficile qu'apprendre à lire ?

CELTIC BHOY

19/06/2019 à 19h30

Question idiote : la protestation contre le sujet d'Andrée Chedid concerne-t-elle une proportion importante des candidats ?

Utaka Souley

19/06/2019 à 19h35

@Bobla

C'était une vraie question. Et je ne comprends pas ta réponse. J'imagine que l'enfant peut apprendre par lui-même à faire des coloriages et à dessiner, pour l'écriture et la lecture, ça me parait plus tendu, bien qu'il y ait des exemples documentés (Pagnol, par exemple). Après, si tu préfères t'en tenir à ce genre de réponses, c'est ta décision.

Tricky

19/06/2019 à 19h38

Classico
aujourd'hui à 19h08
Le torrent de vie infini, sans entraves et sans délai, n’est-il pas suffisamment glorifié par internet et incarné dans ses usages omniprésents ?
——————
Écrit-il, pris dans une discussion de trois heures sur une pétition lancée par des élèves pris dans la nasse d’une épreuve qu’il avait passé il y a plusieurs décennies.

Sinon, Richard Stallman a appelé, il aimerait bien que tu lui rende sa vision de l’Internet

Mevatlav Ekraspeck

19/06/2019 à 22h13

BoblaFlamb
aujourd'hui à 17h52

Les élèves ont le droit d'exprimer collectivement leur avis.
Et s'ils ignorent qu'Andrée est un prénom féminin, c'est peut-être aussi que le système éducatif dysfonctionne. Leur ignorance est d'abord la nôtre.
C'est aussi peut-être plus simplement un problème générationnel et social. Aymene est un prénom masculin, combien d'habitants du VIIIe arrondissement le savent ?

----------------

On ne pouvait pas mieux poser le problème.

Je passe sur le droit le plus élémentaire de s'exprimer sur un sujet, heureusement que cela subsiste dans notre bon pays.

Le système éducatif dysfonctionne, oui, sur des plans très différents : gestion des décrocheurs, prévention de la violence, crise de l'autorité, défiance des familles envers les enseignants et inversement, orientation...

Mais sur le contenu des programmes, non. Ils sont les mêmes pour tous, et il ne faut pas oublier qu'une majorité d'élèves se les approprie facilement (surtout que les contenus ont été simplifiés ;/ dégradés / abaissés, choisissez votre terme...).

Les débats restent vifs quand on réforme,surtout dans les humanités (HG, Philo, Lettres...), les programmes sont les derniers piliers du conservatisme scolaire.

C'est la faute à l'école si xx% de gamins ignorent qu'Andrée est un prénom féminin? Peut-être, si on accepte le postulat qu'en matière d'éducation en général, et d'éducation culturelle en particulier, l'école doit TOUT.

Si effectivement, il relève du système éducatif exclusivement d'assurer l'enrichissement intellectuel de nos jeunes, il est fautif sur ce coup et est bel et bien l'usine à crétin que décrivent ses détracteurs.

On ne regarde alors qu'un plateau de la balance, en oubliant que nos braves gens ne passent en moyenne qu'une quarantaine d'heures dans l'enceinte d'un établissement, dont une trentaine en classe à recevoir l'instruction des maîtres. Tout le reste du temps, matinée, soirée et week-end, ils sont confiés aux familles (si j'exclus les internes du raisonnement).

Aux familles.

Je vous laisse le temps de commencer à prendre conscience du truc.

Ce n'est pas le système scolaire qui est défaillant et qui dégrade le niveau culturel global des jeunes, c'est pire que ça : c'est notre système social.

Ce n'est d'ailleurs pas un hasard s'il existe comme un conflit, une incompréhension entre les deux. L'école est porteuse des valeurs républicaines bien sûr, mais aussi du travail, de l'effort, de la persévérance, de l'ouverture culturelle.

Passez donc quelques temps dans la peau de l'ado de base d'aujourd'hui et tentez de mesurer ce qui, dans ses plaisirs et distractions, dans ses contenus TV et internet, va dans le sens des quatre valeurs précédemment citées : travail, effort, persévérance, ouverture.

Le loisir, l'argent facile, le zapping, l'entre-soi règnent en maître dans tout les à-côtés d'une école totalement dépassée dans ses injonctions et ses exigences : fait tes devoirs, fait ton travail personnel, tes recherches, pousse plus loin que le cours.

Collés aux portails web, aux youtubeurs et aux influenceurs, absorbés par les réseaux sociaux, sautant d'un contenu à l'autre en un instant... On peut le déplorer, ce serait oublier qu'ils développent ainsi d'autres compétences, très étrangères à celles que l'école s'acharne à construire.

Motiver un ado à travailler est devenu aujourd'hui une lutte terrible quand beaucoup de choses autour de lui viennent lui faire croire que c'est inutile et qu'on peut très bien vivre autrement. Je ne sais plus qui parlait de "génération du facile", mais c'est très vrai.

Et puis, pour en revenir à ça, le rôle des familles est primordial. Mes deux chiourmes baignent dans un milieu qui a les codes, avec papounet et moumoune qui les traînent en Europe, dans les musées, dans les lieux de culture. Ils bouffent en face de leurs vieux croûtons qui leur expliquent l'actualité, ils râlent contre ces Ténardiers qui leurs limitent le temps d'internet et qui fliquent les contenus, ils protestent contre ces fumiers qui vérifient les devoirs faits sur ProNote avant de lâcher la télécommande pour se lobotomiser devant "Les Anges", "Les marseillais" ou "Les reines du shopping".

Pas de pot pour eux aujourd'hui, ouais, ces petits 'kraspecks... Et demain ils seront certainement en haut de la chaîne alimentaire, confirmant cette atroce reproduction sociale bourdieusienne, en compagnie de tous ceux qui auront eu cette bonne éducation bourgeoise.

Leurs camarades de classe, avec leurs parents qui n'ont pas le temps, pas l'énergie, pas le savoir faire, pas le maniement de la langue, pas les moyens intellectuels, pas l'argent (il y en a qui cumulent tout ça) partent déjà avec un train de retard.

Ils ont pourtant les mêmes cours, dans le même bahut, avec les mêmes profs.

Inégalité sociale. Mes gosses savent qu'Andrée c'est du féminin.

Quand hier soir je prenais 10 mn pour expliquer et faire écouter quatre garçons dans le vent qui ont révolutionné la musique, leur voisin de palier se dégommait la cervelle avec un mec qui aboie en autotune sa haine du flic et son fric gagné à coup de savonnette sur des samplers faits avec les pieds. (Pure provoc', pas taper... mais c'est pourtant vrai!). Je venais de creuser ce fossé culturel que le lendemain je m'efforcerai de combler au travail.

Joli paradoxe, hein?

La société a besoin d'un sursaut éducatif et culturel indépendant du système scolaire. L'école ne peut pas tout, ne doit pas tout.

C'est en dehors de son cadre que les inégalités les plus crasseuses et les plus dramatiques se forgent, et de manière définitive.

Toutes les graines de délinquants et de décrocheurs, exceptés ceux qui sont frappés de formes diverses et variées de troubles psy et/ou de sociopathies diverses, ont tous vu cette graine du dysfonctionnement germer dans une faille familiale, parfois infime. Mais on s'éloigne.

De façon dramatique, l'apport culturel est très dépendant de l'apport des familles, qui n'a aucune contrainte à le faire. Ces gamins qui passent des heures dehors, désoeuvrés, ont des parents.

Je ne jette pas la pierre à ses gosses, et j'ai trop vu défiler de parents dépassés, démissionnés par les circonstances, la cité, l'adolescence pour les déclarer coupable.

Je n'ai pas la solution.

Je demande juste à ce qu'on ne se trompe pas de coupable quand on pointe un problème éducatif ou un problème culturel.

L'école a des défauts, pleins, et des très moches, mais elle est celle qui cherche à faire en sorte que tous ceux qui s'assoient sur ses chaises sachent un jour qu'Andrée est un prénom féminin.

Leur ignorance est donc bien la nôtre, à nous, parents. Pas professeurs.

Utaka Souley

19/06/2019 à 22h39

@Mev

D'accord sur tout, avec un petit bémol concernant l'inégalité sociale. Pour moi, l'inégalité vient aussi du rapport que les parents ont entretenu eux-mêmes avec l'école et l'apprentissage.

Plutôt que de remettre en question l'attitude de leurs enfants en classe, ils gobent le "j'y comprends rien". Dans un milieu social plutôt très favorisé, les trois quarts des élèves de ma femme ont un prof particulier dans au moins une matière, et les parents s'offusquent que les devoirs en classe soient moins valorisés que les devoirs à la maison.

Un enfant d'un milieu modeste voire défavorisé avec une cellule familiale qui tient la route et qui valorise l'école apprendra plus et mieux qu'un gosse de milieu très aisé laissé à lui-même.

Après, concernant les parents dépassés, c'est dans tous les milieux, et quand je vois les gosses accros, aux jeux vidéos, à l'oiseau bleu, quand c'est pas aux herbes de provence, voire pire, qui peuplent son bahut , je me dit que c'est la génération qui est sinistrée.

Mevatlav Ekraspeck

19/06/2019 à 23h01

Les parents les plus pathogènes sont ceux qui pensent que l'éducation s'achète ou se délègue, donc loin, très loin de ceux des quartiers défavorisés.

Et je ne sais plus qui parlait des "dys", mais on a eu dernièrement à gérer un incident diplomatique avec un collègue excédé qui a sorti un "votre enfant n'est pas dyslexique ou TDAH, il est juste très con" lors d'un rendez-vous.

Quand je vous dis qu'on n'est pas sorti le cul des ronces...

 

BoblaFlamb

19/06/2019 à 23h16

Les troubles dys, c'est le moyen inventé par les professionbels de l'éducation pour naturaliser les problèmes d'apprentissage et ne pas affronter de face un constat pourtant énoncé par de nombreux chercheurs : les inégalités scolaires se construisent en classe.
Environ 75% des élèves de Segpa et d'Ulis viennent de l'éducation prioritaire. Pas parce que les troubles cognitifs sont plus importants dans les milieux défavorisés mais parce que l'école est incapable de prendre en charge les enfants peu connivents avec la culture scolaire.