Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Aimons la Science

aujourd'hui à 15h46 - Kireg : Gilles et jeuneaujourd'hui à 11h24----En répondant point par point à ton texte, je ne pense pas... >>


En rouge et noir !

aujourd'hui à 15h45 - Kireg : Delamontagne est Belle------Je ne demande la tête de personne, je me pose des questions quant à... >>


Gerland à la détente

aujourd'hui à 15h42 - Kimlux : Il n’a pourtant fait qu’un seul (mais il est vrai, magnifique) arrêt.Par contre, puisque... >>


Au tour du ballon ovale

aujourd'hui à 15h21 - Lescure : J'ai fait une petite revue d'effectif avec les moins de 27 ans de l'EdF actuelle (ciao Seb) et les... >>


Foot et politique

aujourd'hui à 15h14 - Le Pobga du Coman : Et une dernière chose: dans des cas où l' exercice du droit de retrait finit aux tribunaux, le... >>


Café : "Au petit Marseillais"

aujourd'hui à 15h12 - Luis Caroll : Florian sans son, ce fil n'était déjà pas le plus joyeux et le plus drôle, mais un message sur... >>


Scapulaire conditionné

aujourd'hui à 14h34 - Sos muy Grosa, Adli bitum : Qu'on tente de faire passer pour une sombre affaire de mafiosis cette pseudo-tragedie des billets... >>


Pharmacie Football Club

aujourd'hui à 14h31 - Hydresec : [course à pied]À des suspicions de plus en plus lourdes de dopage physiologique à l'encontre des... >>


Manette football club

aujourd'hui à 14h30 - Oook : J'ai justement craqué ce weekend à cause de cette promo (mais je n'ai jamais joué au Ier).A bout... >>


Habitus baballe

aujourd'hui à 14h29 - Utaka Souley : Cushaujourd'hui à 10h48[...]Et là où je commence à avoir des réserves par rapport aux... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

aujourd'hui à 13h03 - Hydresec : Attends, on a failli éliminer l'équipe qui s'est pris 0-3 contre Arsenal dès son premier match... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 12h11 - Lucho Gonzealaise : A propos de Dallas, on n'est juste pas encore prêt pour le tall ball Doncic-Prozingis-Marjanovic,... >>


Etoiles et toiles

aujourd'hui à 09h54 - blafafoire : Vu également Joker.*** Peut contenir des spoilers ***Sur le déterminisme : je nuance. Les... >>


Go Mouest !

aujourd'hui à 06h32 - Sergent Louis Garcia : moi aussi, je deviens plus que circonspect sur Butelle.encore un placement approximatif sur le but.... >>


Bréviaire

aujourd'hui à 00h24 - De Gaulle Volant : FC Ménès "Un faux bras en sang retrouvé sur la pelouse de Metz - Nantes" (lequipe.fr) >>


Les pseudos auxquels vous avez échappé ...

20/10/2019 à 23h06 - Dehu Sex Machina : La Purga >>


En Vert et contre tout

20/10/2019 à 22h50 - dugamaniac : Rien que sur l'ouverture extérieur du pied, je l'ai regretté Youssouf.Mais sur le reste aussi, je... >>


O TéFéCé

20/10/2019 à 22h24 - tes fessées : Bon, au final, c'était plutôt pas mal cette première rencontre avec Kombouaré comme... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

Le Pobga du Coman

23/09/2019 à 17h19

Attention - Pavé

----------------------------------------------------
Réchauffement Climatique - Travailler maintenant sur les solutions de demains - Exemple illustré des Pays-Bas.
---------------------------------------------------

Avant-propos: Les Pays-Bas sont un pays qui s'est développé en gagnant sur l'eau, et déjà rien que ça, c'est le bordel.

I. Le sol des Pays-Bas

Le tassement du sol, en très simplifié, c' est:
- un sol granulaire (sable ou autre), soumis à une charge continu, se compresse jusqu'à un certain point.
- un sol cohésif (argile ou autre), soumis à une charge continu, connait deux périodes de consolidation: une phase rapide, qui tasse beaucoup, et une phase secondaire, qui met grosso modo des millénaires à se terminer.
- la roche, elle, dans la plupart des cas, s'en fout (oui, on a dit, simplifier)

- en plus, les composantes organic du sol réagissent aux variations de niveau d'eau et plein d' autres trucs relevant de la chimie, et se décomposent avec le temps, crééant une autre sorte de tassement.

La plupart des Pays-Bas est fondé sur des matériaux de pauvres qualités (cohésifs, organic), soumis à un phénomène appelé le tassement. La roche est au mieux à plusieurs centaines de mètres de profondeurs, et les polders ont souvent été gagnés sur la mer en ajoutant plein de sable, puis, quand on avait du mal à trouver assez de sable, du sol moins bons.

Le gars qui a suivi au fond à raison: ce sable ou sol moins bon qui créé donc une charge continu sur les sols en palce "de merde" et augmente donc le problème. (et le sol moins bon se charge ses couches les plus profondes lui-même en plus, mais on va oublier ça)

Des villes comme Gouda sont par exemples en grosse difficulté financière depuis... heu.. toujours, parce que réparer les routes tout le temps ben... $$$$

II. le contrôle du niveau de l'eau dans les polders.

Pour garder les polders au sec, il faut des shadocks, et des pompes à pomper. Chaque polder à un niveau d'eau bien défini, qui dépend de la fonction du polder. Le hic, c'est qu' il faut rejeter l' eau quelque part. L'idée, c'est d'avoir un réseau de bassins intermédiaires et d'écluses, bassins dans lesquels on pompent, et que l'on vide les uns dans les autres jusque dans la mer quand la marée est descendante, recréant ainsi de la place pour le reste.


-------------------------------
Qu'arrive-t-il si le niveau des océans montent?

Si on veut garder ce qui est sec maintenant sec.
1. Il faut réhausser plein de digues. Pour ça, il faut des matériaux, du sable notamment. Beaucoup. bien vue madame, on a dit plus haut que certains polders, à cause de problème pour trouver assez de sable, utilisait des machins moins bien, donc on va avoir du problème pour trouver tout ce sable ici aussi.
2. Comment déverser dans l'océan un bassin qui va se retrouver tout le temps au-dessous du niveau de la mer, même à marée basse? Il faut pomper aussi -> il faut plus d'énergie.
3. la différence niveau d'eau dans l' océan vs polder ayant augmenté aussi, il faut là aussi plus d' énergie pour pomper.
4. Le gars au fond, qui décidément suit bien, note que les polders se tassent en plus, donc il faut vraisemblablement aussi baisser le niveau d' eau dans les polders... donc la différence augmente non seulement à cause des océans mais aussi des polders.

Et évidemment, non-obstant qu' on a pas l' argent, ni les matériaux, on ne sait pas non plus exactement de combien tout le machin monte, et il faut du temps pour construire tout ça. Donc il faut choisir en espérant ne pas se tromper, et comencer maintenant pour être prêt en 2050. (bonne nouvelle, on a commencé un peu).

Les alternatives:
Si on se concentrait sur sauver une partie, sacrifier l' autre?
- il faut déplacer plein de gens
- il faut recréer des infrastructures pour ces gens (maisons, machin, transport hopitaux...)
- il faut enlever du sable des endroits qu' on sacrifie pour réhausser ce qu' on garde (et le gars du fond, décidément, qui a raison: si on charge encore plus les sols, on augmente encore le tassement)
- on sauve quoi? La logique dirait: les endroits qui seront les plus faciles à maintenir hors-l' eau dans le futur long terme.

Ah, il faut aussi de l'argent... plein.

Et l' autre problème aussi, c'est quand même que pomper l' océan, ben... pour l' instant, on ne sait pas faire efficacement (souvenez-vous, le chateau de sable, construit à marée très basse, que vous défendiez contre la marée montante à la plage, et combien de fois vous réussissent à le garder sec, rajoutant du sable, écumant etc. Ben c'est le même bordel, à plsu grande échelle.

Donc, les progrès technologiques du futur, c'est joli, mais comme il faut commencer à les mettre en place maintenant pour être prêt...


---------------------------------
D'ailleurs, en ce moment, on fait quoi?
On rénove quelques grandes digues, dont l' Afsluitdjik (le gros machin qui permet de déverser l'eau pompée dans la mer), en court, mais on s'aperçoit déjà que le modèle utilisé pour prévoir la hausse du niveau de l'océan était vraisemblablement trop optimiste...

On s'attaque à atteindre les objectifs de Paris, avec:
- des agrandissements d'autoroute, pour diminuer les bouchons, dans l' Ouest des Pays-Bas (donc: sous le niveau de la mer déjà maintenant...)
- suppression progressive du réseau de gaz, objectif à court terme que toutes les maisons passent plus à l'électrique et l'alternatif. Et, évidemment, c' est un problème pas mis en parallèle avec où les dites maisons se trouvent, et la chance qu'elles ne soient plus habitables si les scénarios même que modérés arrivent est quand même assez grande.
- On construit des parc éoliens sur des polders, près du front de mer. En gros, les premiers qu'il faudra sacrifier si besoin. Mais les éoliennes et leur réseau ne sont pas fait pour être submerger. Et si on décide de les préserver à tout prix, il restera le problème d' acheminer l'électricité où elle est nécessaire, ce qui ne sera peut-être pas le même endroit que maintenant (cherche volontaire pour habiter sur polder 6m sous le niveau de l' océan, à 30m de la digue principale. Cours de natation gratuit.)

---------------------------------------------
Et les gens dans tout ça?
Parce que si on dit qu'on doit déplacer plein de gens, ben... leur maisons ne vaudront plus rien. donc leur budget pour racheter quelque chose (parce que soyons réalistes, ce qui louent le font souvent car le marché est déjà trop cher) dans un marché ou la demande va exploser alors que l' offre, si on n' anticipe pas, sera encore plus réduite.

Les réfugiés climatiques des Maldives, ils sont loin, beaucoup s'en foutent. Mais si on vous parle des réfugiés climatiques hollandais, ce qui viennent camper pendant leur vacances en France et vous em..., là ça vous parle... en sachant que leur campement sera une solution temporaire à long terme... Tout de suite, vous sentez l'urgence, non?


ps: Vends maison, 4 chambres, joliment situés, avec potager, dans la région de Gouda. Vente immédiate, mais l'usufruit reste au propriétaire actuel pour encore 5-10 ans.

Le Pobga du Coman

23/09/2019 à 17h25

Et pour le fun:

Il existe une loi, qui fait que tout projet doit compenser pour les rejets de je ne sais plus quoi qu'il engendre.

Loi qui, depuis un jugement récent faisant jurisprudence, ne peut considérer "une promesse de compensation future" comme suffisante.

Et quasiment tout les grands projets d'infrastructures sont concernés...

Johnny Ringo

23/09/2019 à 17h37

Gilles et jeune
aujourd'hui à 16h27

[...]
La sortie de crise sera politique et non pas technique. Or, le politique est affaire d'imaginaire et de symbolique. Il faut des symboles pour incarner / rendre crédible un imaginaire qui se constituera ensuite en projet organisateur de la société.

------------------------------
Oui, alors sur ça, et en exemple sur Greta Thunberg :
Je pense que ce qui pose problème à beaucoup de Greta-gênés (je parle de gens normaux qui se taisent, pas des débiles d'extrême droite bavant de rage et attaquant la personne), c'est précisément cet aspect communication - pas sa personne évidemment. Merde, quoi, des tas de scientifiques s'egosillent sur le sujet depuis des plombes, mais non, il faut un Nicolas Hulot ou une Greta Thunberg pour attirer l'attention, avoir des groupes Facebook, des "j'aime", des journées du climat avec des manifs et son poster sur la pancarte. Sauve la planète sur Instagram. Disrupte à mort sur Twitter. On critique la société de consommation et le capitalisme, pour se vautrer dans la société de communication.
Bien sûr, je ne découvre pas l'importance inévitable des figures et des symboles, ça n'a pas attendu le 21e siècle, mais je ne suis pas obligé d'aimer ça ; moi ce que j'aime bien c'est les gentils anonymes.
On peut accepter qu'il faille suivre des symboles "positifs" comme tu sembles le penser ; peu importe les détails et la technique : après tout, si Greta T. vend plus de vocations écologistes qu'Apple d'i-trucs, très bien. A la guerre comme à la guerre.
Mais cette vision des choses me semble tout aussi pragmatique, et même plus "real-politik", que celle que tu considères comme cynique (ou immobiliste, ou réactionnaire ?), qui consiste à vouloir entrer dans le détail technique, comme : "attendez, c'est pas si simple".

Ce qui m'amène en parfait désordre à :
Il ne t'a pas condescendu, le suppde, il t'a juste dit : "comment ?". Avec un énorme doute sur la consistance du comment, certes, mais ce n'est pas une question débile. Même l'utopie a besoin d'un peu de corps.

Dehu Sex Machina

23/09/2019 à 17h53

Malgré nos efforts (qu'il faut intensifier ne serait-ce que pour améliorer la qualité de l'air) on va vers un méchant problème géopolitique.

Comment convaincre Canada et Russie, gros pollueurs dont l'économie est basée sur les matières premières, que le réchauffement climatique est néfaste ?

Des températures plus douces seraient une bénédiction pour ces pays.

Le gros nonos.

Johnny Ringo

23/09/2019 à 18h01

@Dehu

Et que s'appelorio : Quez... l'accord de Paris.
1) Tu rends les quotas de CO2 chers.
2) Pour les non-signataires, tu appliques à l'entrée du marché européen, pour leurs produits, une taxe équivalente à celle qu'ils auraient payé en étant signataires. Concurrence non faussée.

Le 1), c'est fait.

Pavarrois

23/09/2019 à 20h00

Au passage le coup de la Russie et du Canada qui seraient mieux avec quelques degrés de plus c'est un doux rêve, non ?

J'ai l'impression qu'on a justement changé les termes réchauffement climatique par Dérèglement climatique parce que le changement ne sera pas spécialement uniforme.

Ceci dit j'avais lu ça il y a un moment, on est peut être revenu dessus

Milan de solitude

23/09/2019 à 20h15

Il semble que le torchon de référence ait mis au rebut l'éditorial d'aujourd'hui de son prix Nobel de la propagande dont le titre est le suivant : "Thomas Cook, 178 ans, est, comme Theresa May, l’une des premières victimes du Brexit". Goûtez cette élégance !
Ce matin, lisant ce titre et le début de l'article, dont le reste est réservé aux abonnés, je me suis esclaffé. Je ne devais pas être le seul pour que le bruit arrive aux oreilles de la rédaction. Depuis cet après-midi, impossible de retrouver l'article sur le site. En saisissant des mots-clés, on tombe dessus cependant :

https://tinyurl.com/y45b4dlb

Dans les quelques alinéas gratuits, il y a bien cinq ou six raisons qui expliquent la faillite. Mais pourquoi ne pas titrer sur une baisse de la livre de 10 % et sur les trémulations des Britanniques devant tout achat depuis 2016, date funeste ?
Ah ! si j'avais pris note de toutes les perles lues depuis trois ans et des brouettes... J'espère que quelqu'un l'a fait et les publiera pour l'anniversaire des dix ans du référendum.

Dehu Sex Machina

23/09/2019 à 20h27

Theresa May victime ?
Cameron aussi le pauvre choupounet.

Tricky

23/09/2019 à 20h32

(Je ne peux qu’être tout à fait d’accord, Thomas Cook est mort depuis au moins 2011 de son obsolescence progressive)

Josip R.O.G.

23/09/2019 à 20h46

Milan de solitude
aujourd'hui à 20h15

Il semble que le torchon de référence ait mis au rebut l'éditorial d'aujourd'hui de son prix Nobel de la propagande dont le titre est le suivant : "Thomas Cook, 178 ans, est, comme Theresa May, l’une des premières victimes du Brexit". Goûtez cette élégance !
Ce matin, lisant ce titre et le début de l'article, dont le reste est réservé aux abonnés, je me suis esclaffé. Je ne devais pas être le seul pour que le bruit arrive aux oreilles de la rédaction. Depuis cet après-midi, impossible de retrouver l'article sur le site. En saisissant des mots-clés, on tombe dessus cependant :

https://tinyurl.com/y45b4dlb

Dans les quelques alinéas gratuits, il y a bien cinq ou six raisons qui expliquent la faillite. Mais pourquoi ne pas titrer sur une baisse de la livre de 10 % et sur les trémulations des Britanniques devant tout achat depuis 2016, date funeste ?
Ah ! si j'avais pris note de toutes les perles lues depuis trois ans et des brouettes... J'espère que quelqu'un l'a fait et les publiera pour l'anniversaire des dix ans du référendum.
---
Il date de fin mai ton "édito" et pas de ce matin....

 

Milan de solitude

23/09/2019 à 21h13

Bizarre. C'était en une ce matin. Et Thomas Cook a fait faillite en septembre 2019, pas en mai, même si ses difficultés sont anciennes...