Infos des cahiers


Boutique

boutique

Classement en relief

classement en relief

Les brèves

Je crois que bon bon

"Laurent Blanc à Lyon, ça ne colle pas pour deux raisons" (foot01.com)

Aucun

"Euro U17 : qui sont les joueurs majeurs de l'équipe de France ?"

Autobiographie

"Ribéry : Des débuts fracassants." (lequipe.fr)

Ô Pep !

"Un pays africain rêve de Bruno Genesio !" (dailymercato.com)

Ruuuuuuuuuuuuuuuuuuud van Nistelrooy

"PSV Eindhoven : Ruud van Nistelrooy prolonge sur le banc des U19." (lequipe.fr)

Surprises sur prise

"Fin de saison électrique au PSG." (lemonde.fr)

Pablo prix cassé ?

"Bordeaux : l’avenir de Pablo en suspens." (footmercato.net)

Syntaxe à Rohr

"Dimitri Payet : 'Bien sûr qu'on a encore plus qu'avant pas le droit à l'erreur'." (lequipe.fr)

Kermit l'aigre nouille

"L'ancien Rennais Kermit Erasmus frappe violemment un adversaire en plein match." (lequipe.fr)

Benny Hill, le gif

"Rudi Garcia : 'On court encore plus derrière les autres'." (lequipe.fr)

Le forum

Foot et politique

aujourd'hui à 00h33 - Toni fils brillant : "Le cas du logement est éclairant : si la collectivité sollicite des entreprises publiques pour... >>


Messages de service

aujourd'hui à 00h20 - Le Meilleur est le Pires : Macron dégage, la 5e République touche à sa fin, la Coupe du Monde a finalement pu être... >>


Dans le haut du panier

aujourd'hui à 00h17 - Loul : Il y aura peut-être du Knicks bashing pour le renvoi de Fiz qui est très apprécié des médias... >>


Santiago Bernabeu

aujourd'hui à 00h15 - theviking : Et Marca faisait un article récemment (vendredi ?)sur l'extraordinaire "disponibilité" de... >>


Observatoire du journalisme sportif

06/12/2019 à 23h31 - leo : Mik Mortsllakaujourd'hui à 22h43Avec le duo Ménes-Paganelli au micro lors du match suivant, c'est... >>


Gerland à la détente

06/12/2019 à 23h23 - Pier Feuil Scifo : Pour cause de grève des transports je n'ai pas pu voir Mass Hysteria ce soir, du coup j'ai vu en... >>


CdF Omnisport

06/12/2019 à 23h23 - 2Bal 2Nainggolan : À la même époque, l'année dernière, Fourcade avait de très mauvais temps de ski, c'est le tir... >>


Le fil prono

06/12/2019 à 22h56 - Josip R.O.G. : Ç'est truqué.Le book est vendu. >>


Scapulaire conditionné

06/12/2019 à 22h49 - Yul rit cramé : Tout à fait, ce n'est pas infaillible, et il faut un minimum de résultats pour accompagner un bon... >>


Le fil de butte avec ses potes en croco

06/12/2019 à 22h32 - Yul rit cramé : Dites donc les crocos, au lieu de mordre vos adversaires, vous pourriez me répondre ?J'ai comme un... >>


Qui veut gagner des quignons ?

06/12/2019 à 22h21 - Rolfes Reus : Désolé pour la pause... je doute que vous trouviez le dernier buteur donc voilà :Dortmund -... >>


Noir, Jaune, Foot

06/12/2019 à 21h44 - liquido : Pas du foot mais de la Belgique, et beaucoup de courageThe Champion Who Picked a Date to Die... >>


Paris est magique

06/12/2019 à 21h09 - lunatic XV : Espoir de rien du tout, on est à fond là et très contents d’y être... >>


Choucroute et bierstub: l'indigeste menu du RCS

06/12/2019 à 19h41 - le petit prince : Yo les kneckes, je serai au derby de la saucisse demain. >>


Et PAF, dans la lucarne !

06/12/2019 à 19h40 - betomar : L'effondrement: beaucoup aimé, notamment les derniers, surtout "l'ile" et "le Hameau" - déjà... >>


O TéFéCé

06/12/2019 à 19h31 - betomar : C'est officiel: je suis inquiet. Les 2 volontaires susceptibles d'être plus mauvais que nous... >>


Sondages idiots

06/12/2019 à 18h17 - Lucho Gonzealaise : Ronaldinho Gaucho à Grenoble >>


Les enfants de la bulle

06/12/2019 à 17h02 - Lescure : @Dan LédanPas mieux la mienne à 5 ans en train de hurler Hey ho Lego, j'étais aux anges, idem... >>


Foot et politique

Le fil politique est un fil du rasoir, alors évitons de s'y couper. Par ailleurs, n'oublions pas que son but est d'accélérer l'avènement du grand soir, un des ces quatre matins!

suppdebastille

19/11/2019 à 17h48

"Tonton Danijel

aujourd'hui à 17h32

Toni fils brillant
aujourd'hui à 15h52

La différence, c'est que Mitterrand était entouré d'un aréopage de personnalités qui l'accompagnait depuis les débuts de la Ve (ou presque): Mauroy, Mermaz, Joxe, Lang...

Idem pour Chirac qui, malgré la trahison des Balladuriens, pouvait encore s'appuyer sur Seguin, Toubon, Juppé et Debré, soit un bon groupe de RPR "historique"."


Où on en revient à l'effondrement du niveau de la classe politique, ce qui malheureusement ne risque de faire que s'accentuer vu la pression subie aujourd'hui par les politiques.

suppdebastille

19/11/2019 à 17h52

"Classico

aujourd'hui à 17h37
Je ne sais pas ce qu'est le "peuple", mais s'il gouverne exclusivement au bénéfice d'un étroit sous-ensemble, c'est qu'il gouverne peut-être au détriment de tout le reste"

A mon avis "le peuple" c'est un peu comme les classes moyennes, à peu près tout le monde pense en faire partie, pas grand monde par contre n'estimera faire partie de la "bourgeoisie".

Petit jeu , je suis taquin, je fais partie du groupe qui paye 100% de la taxe d'habitation dans une ville où elle est particulièrement élevée, j'en conclus quoi ?

Classico

19/11/2019 à 17h59

@ Edji : 5 millions sur 47 millions d'inscrits, dans un contexte de désagrégation politique (droite / gauche) et en laissant l'extrême-droite lui passer devant : ça décoiffe en effet.

Toni fils brillant

19/11/2019 à 18h08

@white tripes

Tu me demandais si la problématique des émissions importées (par la consommation) allait être abordée dans la convention climat.

Il est expliquée que la France est parvenu à très fortement réduire ses émissions de carbone domestiques, et que c'est en effet les émissions de carbone importées qui plombent son bilan.

A mi-parcours de mon visionnage, je constate que cette problématique a été présentée et expliquée à deux reprises et reprise par plusieurs intervenants du public et qu'elle fait l'objet de groupes de travail. Donc, sans être au coeur des débats, la question est directement posée ou indirectement s'agissant des traités de libre-échange et de la mondialisation.

L'ensemble des sujets sont abordés en fait. Même la thématique démographique a été évoquée, ce que je ne pensais pas possible à ce stade.

Edji

19/11/2019 à 18h10

Ça n’en rend pas moins ton postulat erroné.
Mate par ailleurs les gains de pouvoir d’achat enregistrés et projetés par catégorie de revenus, on est très loin d’1 % de gens qui se gavent vs 99 % qui rament que tu cherches à nous vendre.
A un moment, il serait bon de comprendre que la grande majorité de la population n’est aucunement en quête de révolution, et sait mesurer les bienfaits collectifs d’une certaine stabilité économique et sociale, même si je conçois que ce constat puisse décevoir.

Edji

19/11/2019 à 18h11

(@Classico)

Tonton Danijel

19/11/2019 à 18h12

suppdebastille
aujourd'hui à 17h48

Je pense aussi, outre l'intrusion des réseaux sociaux, à celle des sondages de plus en plus nombreux, surtout depuis le 21 avril 2002 qui a conditionné le réflexe "vote utile". Désormais, rester fidèle à une personne ou à un courant politique est devenu complètement 'ancien monde'.

O Gordinho

19/11/2019 à 18h32

Classico
aujourd'hui à 12h31

- il mène une politique vigoureusement cruelle envers la majorité de sa population. Les 3 réformes les plus marquantes de son mandat aboutissent en effet pour l’essentiel à angoisser la condition salariale, sans contrepartie macroéconomique claire. 1/ facilitation du licenciement (ordonnances droit du travail), 2/ complication du recours à l’assurance chômage (durée de cotisation + calcul de l’indemnité), 3/ assombrissement de l’horizon de la retraite. Sois raisonnable un instant : il est difficile d’admettre que la politique d’un grand pays puisse se limiter à faire souffrir.

- cela a déjà maintes fois été relevé : il pratique un anti-discours permanent. Cette politique neo-protestante consistant à rendre, sans raison évidente, le travail douloureux, en effet, il l’enveloppe dans un discours doucereux de l’espoir, de l’avenir, du rêve, de l’émotion devant les Misérables et même de la « révolution ». Les politiques pratiquent la rhétorique par nature, les gens le savent et l’admettent, mais il y a là un dépassement du rhétorique dans l’affabulation pure et simple, pour ne pas dire dans le foutage de gueule même pas dissimulé, qui suscite une haine particulière, potentiellement meurtrière.

- le nombre élevé de déclarations fabuleusement méprisantes à l’endroit des gens modestes (du jamais vu sous la cinquième je pense ?) est presque anecdotique en comparaison : au moins, là, il « parle vrai », ce qui suscite chez les pauvres une haine de classe plus classique.

A l’aune des quelques banalités que je viens de rappeler, je ne vois pas ce qu’il y a de fascinant dans le « Macron bashing ». Expression qui est d’ailleurs un sacré euphémisme. Il faut plutôt dire la chose suivante : la haine de cet individu est la passion politique dominante de la France contemporaine, haine sans équivalent pour un dirigeant politique dans notre histoire récente. Il s’agit d’un fait politique de première grandeur. Et alors ce que je trouve fascinant, moi, c’est plutôt l’impuissance de personnes intelligentes à tenir compte objectivement de ce fait politique, comme si ce pouvait être une erreur ou un malentendu que tant de gens (et on a encore rien vu) protestent, manifestent et expriment leur haine de cet homme, malgré la peur de perdre un œil. Comme si le fait qu’un mandat présidentiel soit marqué par la haine et la peur n’était pas quelque chose de sérieux ; comme si on pouvait le dénigrer supérieurement (Marie-Antoinette, extrême droite - toujours l’extrême-droite).

----------------------------------------

Classico,
Tu avais déjà une vision hystérisée de Macron avant même qu’il gagne l’élection présidentielle. Tu as désormais un jugement borgne de son mandat. On t'accorde le mérite de la cohérence.

- En ce qui concerne les réformes les plus marquantes de son mandat, on pourrait inclure la suppression de la taxe d’habitation qui me semble populaire. C’est le genre de réforme sur laquelle il sera quasiment impossible de revenir. On pourrait aussi citer la loi de bioéthique qui autorise la PMA comme réforme sociétale saillante. Ce n’est pas ce que TU retiens, mais cesse de nous imposer ta vision apocalyptique comme une évidence absolue. Étonnant que tu n’aies pas cité l’ISF comme réforme marquante, je dirais que c’est le top 1 de tous les mécontents du macronisme.

- Ta théorie sur « l’anti-discours qui suscite une haine particulière, potentiellement meurtrière »… euh je n’ai pas compris.

- Oui Macron a plusieurs fois eu des formules qu’on qualifiera pudiquement de malheureuses, c’était des phrases saisies au vol qui n’étaient pas pensées dans la rédaction d’un discours. Ce n’est pas non plus Sarkozy à Dakar. Les trucs du style « traverser la rue », ou « ça coûte un pognon de dingue » c’est finalement comparable avec les formules bêtement racistes d’un Chirac. A l’heure où il est filmé et écouté 22h sur 24 c’est compliqué de ne pas sortir une énormité de temps en temps. Cependant je ne suis pas certain que ce soit le chemin de son âme et que cela nous permette de juger qu’il est profondément méprisant de qui que ce soit. Pas plus que je ne pense que Chirac était raciste. Parfois on dit juste des conneries. Et toi-même tu ne t’en prives pas. Quand il fait des discours où lors des débats, je le trouve toujours assez bon et carré. La rhétorique c’est un peu sa formation pendant une dizaine d’années.

- « haine sans équivalent pour un dirigeant politique dans notre histoire récente ». Je n’en suis pas sûr du tout. Que ce qui reste du mouvement des gilets jaunes le déteste, oui c’est certain. Mais ta théorie sur les plus grandes manifestations de l’histoire, je n’y crois pas pour l’instant. Pas plus que je ne crois au policier casseur. Samedi il y avait moins de 5.000 personnes qui ont défilé à Paris, ça représente quoi ? Ca représente qui ? En quoi cela permet de tirer des conclusions lyriques ?

Aujourd’hui certains misent sur le « Macron Bashing » en espérant récupérer cette frange de la population qui le déteste car elle se sent méprisée par lui. C’est une certitude. Mais je trouve cette stratégie dangereusement populiste et assez symptomatique de la faiblesse politique d’une gauche qui n’a pas d’idée.
Faire de la politique contre une image construite de Macron, c’est un peu pathétique… et probablement aussi politiquement efficace que lutter contre Trump parce qu’il est bête et qu’il est méchant.

Surdo

19/11/2019 à 18h44

"A un moment, il serait bon de comprendre que la grande majorité de la population n’est aucunement en quête de révolution, et sait mesurer les bienfaits collectifs d’une certaine stabilité économique et sociale, même si je conçois que ce constat puisse décevoir."

A en croire un certain nombre de prévisions en général et Jancovici en particulier - gloire au contributeur qui a partagé ces indispensables rappels - ils vont pas être déçus du voyage. C'est peut être la croisée de ces constats que je trouve la plus angoissante : imminence (à l'échelle d'une vie) de changements radicaux, aveuglement politique confinant à la croyance, ignorance (ou ignorement, si si) plus ou moins volontaire d'une énorme partie de la population, le tout dans un contexte de violence sociale, économique et institutionnelle alimentée par des réseaux médiatiques alimentant nos pulsions les plus délicates en nous confinant dans nos certitudes (la conformité de celles ci avec la réalité du monde qui nous entoure est plus qu'optionnelle) et un modèle économique et politique à bout de souffle qui joue - comme un enfant ou un acteur, je vous laisse juge - à prolonger le plaisir pour ramasser quelques pépettes de plus (au détriment d'un ou deux pandas mais on n'est plus à ça près, et puis ils sont en noir et blanc, c'est bien que c'est le passé, non?)

Y'a pas à dire, il sera pas le seul mais le brave gens va faire une drôle de tronche dans pas longtemps.

Bon sinon, il y a quand même une solution confidentielle mais qui réglerait quelques problèmes à la fois, l'euthanasie à 70 ans on en parle ou pas ?

(et merde c'est l'âge de mes parents. J'étais sûr qu'il y avait un problème dans l'énoncé)

Surdo

19/11/2019 à 18h47

("alimentée[...] alimentant", c'est très moche, mes confuses. En espérant que le reste soit plus lisible, bien que probablement pas beaucoup plus intéressant)

 

suppdebastille

19/11/2019 à 18h57

Je crois que tu as battu le record de la longueur de phrase, elle m'a occupé entre 2 stations de métro.